Club

L’ASM paie sa mauvaise entame de match et revient bredouille du Stadium

image description

Ce choc entre les deux derniers finalistes du top 14 n'aura pas été à la hauteur des espérances clermontoises. Ils ne se sont jamais montrés en mesure de rivaliser avec le Stade Toulousain après une entame de match catastrophique… 

Tableau d’affichage :

Stade Toulousain : deux pénalités de Thomas Ramos (5’ & 59’) – quatre essais de Sofiane Guitoune (6’), Maxime Médard (13’), Romain Ntamack (23’) et Gillian Galan (70’) et quatre transformations de Thomas Ramos (7’ 14’ 24’ 72’).

ASM Clermont : une pénalité de Morgan Parra (27’) et un essai d’Alivereti Raka (48’). 

 

Clermont prend immédiatement l’eau !

En 25 confrontations en terre occitane, Clermont n’avait connu que 4 fois les joies du succès sur la pelouse du Stadium. Et ce n’est pas ce soir que les Auvergnats ont réussi à inverser la tendance ! Plombés par une entame de match catastrophique marquée par un énorme tampon sur Ezeala (2’) et la sortie rapide de Cancoriet (souci aux pectoraux à la 22’) les hommes de Frank Azéma n’ont en effet opposé que très peu de résistance au champion de France en titre ! Rapidement menés 10-0 après une pénalité de Thomas Ramos (5’) suivi d’un essai dans la foulée de Sofiane Guitoune (6’), servi sur un plateau par l’arrière toulousain, les Clermontois ont ensuite regardé les Toulousains réciter leur rugby sur les essais de Médard (13’) et surtout de Romain Ntamack (23’), qui récupérait un joli jeu au pied par-dessus de Zack Holmes pour creuser un écart insurmontable au tableau d’affichage (24e 24-0). 

C’est à partir de la 25e minute que les Clermontois passaient enfin la seconde et se montraient dans le camp toulousain, récompensés par une pénalité de Morgan Parra suite à un bon enchainement collectif sur un lancer en touche (27e 24-3) mais c’était bien trop peu pour inquiéter les locaux qui profitaient des fautes de main auvergnates juste avant le retour aux vestiaires (un lancer d’Ulugia perdu à la 37’ et deux en-avant successifs de Camille Lopez aux abords de la ligne d’essai) pour garder un avantage confortable à la mi-temps. La messe était dite… 

Une timide réaction en seconde période

Alors que l’on constatait que les murs des vestiaires avaient dû trembler à la pause puisque les Clermontois revenaient sur la pelouse avec de bien meilleures intentions, les visiteurs n’allaient pas tarder à redonner espoir à leurs supporters ! La sortie de Lapandry et l’entrée du jeune Thibaud Lanen au retour des vestiaires apportait en effet un peu de peps en 3e ligne et les Auvergnats se mettaient enfin dans le sens du jeu pendant une dizaine de minutes, le temps d’inscrire un essai par l’intermédiaire d’Alivereti Raka (46’), qui récupérait au sol un ballon perdu au plaquage par Camille Lopez (46e 24-8) sans que M. Ruiz n’y voit d’en-avant pour aller aplatir dans l’en-but. Mais Morgan Parra manquait la transformation et le tableau d’affichage n’allait plus bouger du côté de l’ASM.

Mis en difficultés par la défense agressive des Toulousains, les Clermontois ne se mettaient jamais dans l’avancée et subissaient ensuite les impacts tout en perdant les duels aériens ou des ballons au sol. Pénalisé pour un contest alors qu’il n’était plus sur ses appuis, Fischer offrait à l’heure de jeu l’occasion à Thomas Ramos de reprendre le large au tableau d’affichage (59e 27-3). Les Toulousains optaient ensuite pour un jeu d’occupation efficace et se faisaient un malin plaisir de faire reculer les Auvergnats avec la précision des coups de pied de Thomas Ramos et de Zack Holmes… et allaient finalement inscrire en force l’essai du bonus offensif à dix minutes du terme de la rencontre par Galan (70e 34-8).  

 

Feuille de match : 

Stade Toulousain: 15. Ramos - 14. Huget, 13. Guitoune, 12. Ntamack, 11. Médard - 10. Holmes, 9. Bézy - 8. Tolofua, 7. Elstadt, 6. Cros - 5. Tekori, 4. R. Arnold - 3. Faumuina, 2.  J. Marchand, 1. Castets

Remplaçants : 16. G. Marchand, 17. Baille, 18. Galan, 19. Kaino, 20. Verhaeghe, 21. Pagès, 22. Tauzin, 23. Aldegheri.

 

ASM Clermont : 15. Abendanon - 14. Ezeala, 13. Toeava, 12. Naqalevu, 11. Raka - 10. Lopez - 9. Parra - 8. Yato, 7. Lapandry, 6. Cancoriet - 5. Timani, 4. Jedrasiak - 3. Zirakashvili, 2. Ulugia, 1. Falgoux

Les remplaçants : 16. Beheregaray, 17. Uhila, 18. Lanen, 19. Fischer, 20. Laidlaw, 21. McIntyre, 22. Moala, 23. Slimani.