La vaillance et les intentions pas encore la constance !

image description

Malgré une très bonne entame de match, les Clermontois qui ont fait trembler le Stade Toulousain durant la moitié du match, reviennent en Auvergne sans le moindre point. Le Stade, à son habitude, aura fait preuve d’un énorme réalisme pour contenir les Auvergnats avant de les distancer sur un exploit personnel d’Antoine Dupont. Les hommes de Jono Gibbes continuent de progresser en montrant une palette offensive qui ne fait que s’étendre. 

 

Toulouse (Stade Ernest-Wallon) temps doux, pelouse bonne, environ 19 000 spectateurs. Toulouse bat Clermont 27-15 (mi-temps : 10-12) Arbitrage de M.Chalon

Clermont : 2 essais de Raka (8e), O’Connor (33e), un drop (53e) et 1 transformation de Lopez.

Stade Toulousain : 1 essais de Ntamack (22e), Jelonch (42e) et Dupont (70e), 2 pénalités (36e et 77e) et 3 transformations de Ramos

 

article-2.jpg

 

Une énorme entame de match clermontoise ! 

Quel début de match des hommes de Jono Gibbes qui ont confisqué le ballon aux Toulousains pendant les 5 premières minutes de la rencontre. Dans les cordes, les « rouge et noir » reculent face aux vagues auvergnates et se mettent à la faute. Clermont rate la cible mais insiste et insiste encore par des avants dynamiques et un Sébastien Bézy particulièrement actif. Dès la 8ème minute de jeu, la conquête est assurée et le mouvement est lancé. Il sera conclu en bout de ligne par un Raka surpuissant. Les Auvergnats prennent la tête et tentent de mettre celle des Toulousains sous l’eau en refusant les points au pied pour préférer les pénal-touches. Malheureusement, le Stade fait front et repousse à deux reprises les assauts « jaune et bleu ». Le score ne bouge pas, tout le contraire du jeu qui part dans tous les sens dans le sillage d’une ligne de trois-quarts clermontoise où Matsushima, Penaud, ou Pourailly dévorent les espaces. Les Toulousains font le dos rond jusqu’à la 22ème minute où sur leur véritable première action, initiée dans le désordre, ils filent derrière la ligne d’essai après un petit coup de pied donné et récupéré par Romain Ntamack. Cruel pour les Auvergnats qui ont mené durant les 20 premières minutes et voient les locaux reprendre la main sur une seule action qui leur donne également un avantage numérique. Il en faut pourtant plus pour les décourager puisque quelques minutes plus tard la mêlée fait l’effort et récupère un ballon dans les 22 mètres toulousains. Sébastien Bézy joue parfaitement le coup et revient petit côté où Marvin O’Connor entré à la place de Raka termine l’action en signant pour sa première sous le maillot clermontois un essai de finisseur. Clermont reprend la main et cela même si Ramos réduit le score pour tourner à 10-12 à la pause. 

 

article-3.jpg
 

 

Les efforts pour Clermont, le réalisme pour Toulouse 

Dès la reprise, les « rouge et noir » profitent d’une erreur clermontoise pour reprendre le contrôle du match. Sous pression, les Auvergnats reculent face aux assauts des avants toulousains qui jouent simplement dans le sens. Anthony Jelonch franchit la ligne en puissance. Le Stade est repassé devant et retrouve sa confiance pendant que les Auvergnats s’étiolent au fil des minutes, perdant progressivement leur domination dans les phases de conquête. Les hommes d’Ugo Mola tiennent les Auvergnats dans leur camp et s’appuient sur une défense qui ne laisse rien passer. Camille Lopez se résoudra même à claquer un drop pour récompenser une belle action offensive alors que les franchissements deviennent difficiles. (17-15 à la 53e). L’envie des hommes de Jono Gibbes leur permet de rester dans le match mais la lucidité manque et les ballons sont lâchés trop vite. Toulouse en profite pour repousser le danger et progressivement décourager les visiteurs. Antoine Dupont se chargera de porter l’estocade en déposant toute la défense adverse sur une « 89 » jouée petit côté. Le demi-de-mêlée tricolore plonge dans l’en-but écrasant par la même occasion les derniers espoirs clermontois. Le bonus défensif qui aurait été une juste récompense s’envole et va même s’éloigner encore davantage lorsque Thomas Ramos ajoute 3 derniers points à la 77ème portant le score à 27-15

 

Les spectateurs se seront probablement régalés devant un match où les deux équipes se sont livrées sans retenue et ont été portées par de belles intentions. On pourrait même voir de la cruauté face au bilan comptable qui ne laisse rien aux Clermontois qui ont pourtant fait d’énormes efforts et fait frémir les Champions de France durant de longues minutes…oui mais voilà, même si le jeu laisse présager de belles choses, la constance attendue n’est toujours pas au rendez-vous et face au réalisme des Toulousains, Clermont progresse mais doit encore travailler pour rivaliser avec une équipe du calibre des Champions. 

 

article-4.jpg

 

Pour l’ASM Clermont Auvergne 

 

1.Ravai, 2.Beheregaray, 3.Ojovan, 4.Jedrasiak, 5.Vahaamahina (cap), 6.Fischer,  7.Yato,  8.Lee, 9.Bézy, 10.Lopez, 11.Raka, 12.Vili, 13.Penaud, 14.Pourailly, 15.Matsushima

 

Remplaçants : 16.Fourcade, 17.Falgoux, 18.Amatosero, 19.Cancoriet, 20.Viallard, 21.Hanrahan,  22.O’Connor, 23.Falatea . 

 

Pour le Stade Toulousain

1.Baille, 2.Mauvaka, 3.Tafili, 4.Flament, 5.Arnold, 6.Jelonch,  7.Cros,  8.Tolofua, 9.Dupont (cap), 10.Ntamak, 11.LEbel, 12.Holmes, 13.Ahki, 14.Médard, 15.Ramos

 

Remplaçants : 16.Marchand, 17.Neto, 18.Arnold, 19.Placines, 20.Bales, 21.Tauzin,  22.Nanai-Williams, 23.Faumuina.