Résumé de match

La victoire au bout du combat

image description

Au terme d’un match très engagé, les hommes de Jono Gibbes ramènent de Montpellier leur première victoire à l’extérieur de la saison. Appliqués dans la conservation de balle, les Auvergnats ont déplacé et fini par déstabiliser la défense héraultaise qui s’est exposée à la botte de Camille Lopez décisif aussi bien dans son jeu au pied que dans ses initiatives.  

 

211016-lopez.jpg
 

 

Montpellier (GGL Stadium) temps chaud, pelouse très moyenne, environ 10 000 spectateurs. Clermont bat Montpellier 20-22 (mi-temps : 14-10) Arbitrage de M.Minery

Clermont : un essai de Penaud (8e), 5 pénalités (40e, 57e, 65e, 70e, 74e) et une transformation de Lopez

Montpellier : un essai de Tisseron (12e), 5 pénalités (4e, 30e, 32e, 48e, 68e) de Garbisi

Cartons Jaunes : Penaud (32e, antijeu), Thomas (70e)

 

211016-penaud.jpg
 

 

Camille Lopez alterne à merveille ! 

Même si les Montpelliérains sont les premiers à se mettre en action et ouvrir le score par une pénalité en face des poteaux (4ème), les Auvergnats sont bien dans le match et concrétisent leur première initiative grâce à une superbe initiative de Camille Lopez qui attaque un intervalle entre les avants montpelliérains avant de transmettre à Damian Penaud qui conclut le travail. L’ouvreur clermontois passe la transformation permettant aux « jaune et bleu » de prendre les commandes de cette rencontre. La réaction des Héraultais ne tarde pas puisque sur leur première touche en position favorable, ils parviennent à répondre aux visiteurs par un essai en bout de ligne de l’ailier Tisseron (12e). Montpellier reprend la main et va user at abuser du jeu au pied pour occuper le camp auvergnat. Bien plus à l’aise dans le jeu aérien que la semaine dernière grâce aux apports de Matsushima, Penaud et au repli défensif de Lopez, l’ASM assure le 3ème rideau et répond aux Montpelliérains. Le jeu d’échec se met en place ; il va tourner en la faveur des locaux qui profitent d’une supériorité numérique pour ajouter successivement deux pénalités (30e et 32e). Clermont fait le dos rond et s’appuie sur une défense efficace pour contrarier les hommes de Saint-André qui doivent à leur tour s’employer en défense pour contenir les Auvergnats plus entreprenants en fin de période. Même si les franchissements sont encore trop rares, la conservation des hommes de Jono est bien meilleure. Elle offrira à Camille Lopez, après une bonne dizaine de temps de jeu, une opportunité de ramener Clermont à quelques points. L’ouvreur ne se fait pas prier pour valider le travail de ses hommes avant de retourner au vestiaire sur le score de 14-10. 

 

211016-iturria.jpg
 

 

La conviction des Auvergnats plus forte que la défense du MHR 

Bousculés et perturbés par la blessure de Sébastien Bézy (touché au genou), les Auvergnats débutent cette deuxième période avec fébrilité. Garbisi, l’ouvreur italien du MHR en profite pour donner un peu d’air aux siens (17-10 à la 49ème). Mais l’apport d’oxygène est de courte durée puisque les Auvergnats vont progressivement augmenter leur emprise sur leurs adversaires et finir par les étouffer. Les avants multiplient les temps de jeu, les arrières déplacent la défense pendant que la charnière (retrouvée) Parra-Lopez distribue et organise les offensives. Jean-Pascal Barraque, Damian Penaud ou Marvin O’COnnor tenteront bien de franchir cette solide ligne défensive du MHR mais rien n’y fera. Qu’importe, Clermont tient le ballon avec conviction et glane des pénalités dans la zone de précision de son ouvreur. 55e, 65e et 70e, les pénalités expédiées entre les perches par Camille Lopez récompensent le travail de son paquet d’avants où les soutiens offensifs se démènent pour assurer la conservation, à l’image d’un Thibaud Lanen exemplaire d’abnégation.  Montpellier est sans solution et il n’y a que sa mêlée (68ème) qui permet au club de garder la tête au tableau d’affichage. Il reste une dizaine de minutes à jouer, l’avance des Héraultais s’est réduite en peau de chagrin et ne tient qu’à un fil (un point). Elle cédera face à la détermination des hommes de Jono Gibbes qui reviennent une nouvelle fois dans le camp adverse pour tenir et conserver une nouvelle munition qui poussera les Héraultais à commettre une dernière faute. Camille Lopez ne tremble pas et valide cette nouvelle phase de domination permettant aux Clermontois de reprendre la tête qu’ils n’avaient tenue que quelques minutes en début de rencontre. Le sud-africain Pollard, entré en cours de jeu, aura bien la tentative de la gagne (45 mètres en moyenne position) sur une pénalité généreuse mais la trajectoire ne décollera jamais bien plus haut que le jeu proposé par les Montpelliérains en seconde période. Les Auvergnats peuvent savourer !  

 

Les hommes de Jono Gibbes débloquent leur compteur à l’extérieur en ramenant une victoire méritée sur la pelouse des Montpelliérains. A l’initiative une grande partie de l’après-midi, dans le sillage d’un Camille Lopez réaliste, et valeureux tout au long de cette rencontre particulièrement intense dans les zones de combat, les Auvergnats sont récompensés de leurs efforts et se repositionnent dans le bon wagon avant de recevoir Pau où il faudra confirmer.  

 

211016-barraque.jpg
 

 

Pour l’ASM Clermont Auvergne 

 

1.Ravai, 2.Pélissié, 3.Slimani, 4.Jedrasiak, 5.T.Lanen, 6.Iturria (cap),  7.FIscher,  8.Yato, 9.Bézy, 10.Lopez, 11.O’Connor, 12.Barraque, 13. Vili, 14. Penaud, 15.Matsushima

 

Remplaçants : 16.Beheregaray, 17.Beria, 18.Cancoriet, 19.Lee, 20.Parra, 21.Michet,  22.Tiberghien, 23.Falatea . 

 

Pour le Montpellier Hérault Rugby 

1.Fichten, 2.Maurouard, 3.Lamositele, 4.Verhaeghe, 5.Chalureau, 6.Camara (cap),  7.Bécognée,  8.Mercer, 9.Reinach, 10.Garbisi, 11.Rattez, 12.Serfontein, 13.Doumayrou, 14.Tisseron, 15.Bouthier

 

Remplaçants : 16.Guidicelli, 17.Forletta, 18.Willemse, 19.Devergie, 20.Foursans, 21.Reilhac,  22.Pollard, 23.Thomas .