Résumé de match

Le bonus offensif de l’espoir

image description

Les hommes de Jono Gibbes sont allés chercher, sur la pelouse du Biarritz Olympique, le bonus offensif qui leur permet de rester en vie dans un classement qui rendra son verdict lors de la dernière journée. Dans une rencontre brouillonne et compliquée par l’envie des Basques, Clermont parvient à décrocher ce précieux point supplémentaire grâce notamment à un doublé de Damian Penaud. La réception de Montpellier (vainqueur du Racing) peut encore offrir une qualification européenne voire même en phase finale du Top 14 aux Jaune et Bleu… à suivre !  

 

220521-judi.jpg
 

 

Biarritz (stade Aguilera) temps chaud, pelouse bonne, environ 10 000 spectateurs. Clermont bat Biarritz  8– 26 (mi-temps : 3-7) 

Pour Clermont : 4 essais de Penaud (39e et 75e), Bézy (44e) et Beheregaray (61e) et 3 transformations de Lopez.  

Pour Biarritz : un essai de Tcheishvili (65e) et une pénalité (23e) de Bosch.  

 

Un éclair dans la pénombre d’une première période compliquée 

Après trois semaines sans compétition, les Auvergnats ont eu des difficultés à retrouver des automatismes. Malgré la quasi-totalité des ballons, les hommes de Jono Gibbes ne parviennent pas à trouver la solution face à une défense biarrote courageuse et efficace dans les rucks. Imprécis en conquête et sur leurs lancements, les Jaune et Bleu laissent passer les 20 premières minutes permettant aux Basques de reprendre petit à petit la possession de balle. Après un coup de pied de déplacement de Bosch, les Auvergnats passent tout près d’encaisser leur premier essai mais celui-ci est refusé pour une faute sur Jean-Pascal Barraque. Qu’importe, désormais Biarritz est dans le camp des Jaune et Bleu et la pression augmente. Les locaux sont récompensés par une pénalité de leur ouvreur après une faute de la mêlée auvergnate (23e) et échappent de peu à un essai tout fait, vendangé par Kuridrani (28e). Revenus dans les 22 mètres du BO, les Clermontois sont, à nouveau, gênés par les contre-rucks basques qui bloquent les penal-touches de l’ASM et repoussent le danger. Il faudra une inspiration de Damian Penaud à la toute dernière minute de la première période pour que les Auvergnats virent en tête. Le centre tricolore navigue dans la défense adverse avant de transmettre dans l’intervalle à Cheikh Tiberghien qui perce et joue parfaitement le surnombre pour Marvin O’Connor qui sert de relais à Damian Penaud pour terminer l’action en bord de touche.

 

220521-barraque.jpg

 

Un bonus offensif qui va et qui vient ! 

Dès la reprise, les Jaune et Bleu accentuent leur avance après un échange de jeu au pied perdu par les Basques. Marvin O’Connor remporte son duel le long de la ligne de touche et retrouve le soutien intérieur de Sébastien Bézy qui file derrière la ligne d’essai (3-14 à la 44e). Pendant que le BO fête ses partants, Clermont en profite pour revenir près de la ligne basque avec la volonté d’inscrire un troisième essai synonyme de bonus offensif mais c’est sans compter sur le courage des Biarrots qui continuent de contrarier les hommes de Jono Gibbes, toujours en difficulté au moment de multiplier les temps de jeu. Le deuxième « water break » de la rencontre marque le début de l’intrigue « bonus offensif » puisque les hommes de Jono Gibbes parviennent à trouver la solution sur penal-touche par leur talonneur Yohan Beheregaray entré en jeu quelques minutes plus tôt. La réponse du BO est immédiate puisque sur le renvoi les Auvergnats sont pénalisés et encaissent une penal-touche bien négociée en début d’alignement (8-21 à la 65e). Le bonus offensif gagné quelques secondes plus tôt file des doigts auvergnats... trois minutes plus tard. Il reste une grosse dizaine de minutes pour le récupérer mais c’est Biarritz qui tient désormais le ballon. Dans ce match très désordonné, les Basques offrent une fin de rencontre offensive à leurs supporters mais les turnovers se multiplient et le BO s’expose. Une munition perdue offre l’opportunité décisive pour les joueurs de l’ASM qui récupèrent le ballon dans une défense complètement désorganisée. Cheikh Tiberghien et Damian Penaud, dans les bons coups tout l’après-midi, remontent les 50 mètres qui les séparent de la ligne d’essai en éliminant un à un les derniers défenseurs du BO avant que le centre tricolore plonge en terre promise pour un doublé salvateur. Un précieux ballon gratté par Giorgi Beria à la dernière minute alors que le danger revenait à grands pas protège un bonus offensif qui fut long à venir mais que les Auvergnats ramènent en Auvergne où il restera une rencontre pour espérer. 

 

Clermont se devait d’aller chercher sa deuxième victoire à l’extérieur de la saison sur la pelouse de la lanterne rouge pour continuer d’espérer. C’est chose faite … dans la difficulté et avec beaucoup d’imprécisions qui ont retardé la mise en place de leur jeu mais sur le plan comptable Clermont réalise une bonne opération et se donne le droit d’aller chercher une place dans les huit premiers … et à la faveur de quelques résultats favorables peut-être même mieux. Réponse dans 15 jours au Michelin lors de la réception de Montpellier. 

 

Pour l’ASM Clermont Auvergne

 

1.Beria, 2.Fourcade, 3.Ojovan, 4.T.Lanen, 5.Vahaamahina (cap), 6.Cancoriet,  7.Van Tonder,  8.Lee, 9.Bézy, 10.Lopez, 11.Barraque, 12.Penaud, 13.Vili, 14.O’Connor, 15. Tiberghien 

 

Remplaçants : 16.Beheregaray, 17.Falgoux, 18.Jedrasiak, 19.Tixeront, 20.Parra, 21.Hanrahan,  22.Pourailly, 23.Falatea  . 

 

Pour le Biarritz Olympique 

1.Erdocio, 2.Da Ros, 3.El Fakir, 4.Dyer, 5.Olmstead, 6.Dixion, 7.Hirigoyen,  8.Armitage (cap), 9.Couilloud, 10.Bosch, 11.Barry, 12.P-Couillaud, 13.Kuridrani, 14.Martin, 15.Lucu

 

Remplaçants : 16.Peyresblanques, 17.Techeishvili, 18.Aliouat, 19.O’Callaghan 20.Aurrekoextea, 21.Jonas,  22.Fariscot, 23.Akhobadze .