Résumé de match

Le bonus pour partir en vacances

image description

Dans un match tendu et imparfait, Clermont fort d’une conquête plus solide et d’une volonté supérieure a dominé cette rencontre, s’offrant même le point du bonus offensif qui les rapproche du Top 6. Toulon bien trop indiscipliné et imprécis, repart sans rien et termine ce premier bloc avec 2 petits points d’avance sur le duo des promus (Perpignan et Biarritz).

 

211107-barraque.jpg
 
 

Clermont (stade Marcel-Michelin) temps beau et frais, pelouse excellente, 13 930 spectateurs. Clermont bat Toulon 31 à 16 (mi-temps : 11-6) Arbitrage de M.Praderie

Clermont : 4 essais de Moala (3e), Barraque (43e), Tiberghien (52e) et Beheregaray (77e), 3 pénalités (11e, 35e, 75e), une transformation de Parra.

Toulon : un essai de Luc (71e), 3 pénalités (7e, 24e et 48e) de Carbonel et une transformation de Belleau.

Carton Jaune : Fresia (28e, anti-jeu) et Rebbadj (34e anti-jeu)

 

211107-jj.jpg
 

 

Des Toulonnais très indisciplinés, des Clermontois pas suffisamment réalistes

Les Clermontois ont offert au public du Michelin une entame en trompe l’œil, inscrivant dès la troisième minute un essai parfaitement orchestré après plusieurs percussions dans la ligne et un jeu au pied parfait de Marvin O’Connor dont profite George Moala pour faire parler sa puissance sur les derniers mètres. La suite fuit bien moins fluide et si les hommes de Jono Gibbes allaient très largement dominer les débats au niveau de la conquête, de trop nombreuses erreurs ne permettaient pas de décrocher une équipe varoise perdue dans une indiscipline (2 cartons jaunes et une bonne dizaine de pénalités en première période) dont ne profiteront pas suffisamment les Auvergnats. Dans des conditions de jeu rendues difficiles par une pluie fine, les deux formations allaient avant tout se préoccuper de la domination territoriale parfois dans un jeu de ping pong rugby improbable. Là encore, Clermont prendra le meilleur et en profitera pour ajouter quelques pénalités à défaut de pouvoir faire sauter le dernier verrou dressé par des Toulonnais plus accrocheurs qu’inspirés. Quelques occasions manquées, des tirs au but fuyants et les Auvergnats ne tournaient qu’avec un avantage de 5 points bien en deçà de l’impression de domination laissée par les « jaune et bleu ».    

 

211107-cheick.jpg
 
 

 

La volonté d’arracher le bonus offensif !

Comme au coup d’envoi, la première attaque de la seconde mi-temps fut la bonne pour l’ASM qui bonifie un bon jeu au pied d’Hanrahan grâce à la vitesse de Barraque mêlée à un certain attentisme de Carbonel. Qu’importe, les Auvergnats sont dans une bonne dynamique et ce n’est pas la pénalité de l’ouvreur toulonnais (48e) qui change la donne. Après avoir longtemps cherché à défier frontalement, Clermont écarte enfin laissant les trois-quarts profiter des espaces. Cheikh Tiberghien en profite pour signer l’exploit de la soirée en déposant toute la défense adverse (5 défenseurs battus) après une bonne passe de George Moala. Le jeune arrière, placé à l’aile pour ce match, permet enfin aux Clermontois de se détacher et de viser le bonus offensif. Les bonnes entrées de Jacobus Van Tonder et Thibaud Lanen, ainsi que la montée en puissance de Tani Vili finissent de déstabiliser la défense du RCT qui ne fait que subir. Jamais vraiment en position de marquer durant cette rencontre, les Varois vont pourtant faire vaciller le bonus offensif de l’ASM en récupérant un ballon longtemps tenu par les attaquants clermontois. En bout de ligne un boulevard s’ouvre devant Aymeric Luc que personne ne reverra…A une dizaine de minutes de la fin du match, le RCT a fait voler le bonus offensif de Clermont et n’est plus qu’à 5 points de la gagne. En bon gestionnaire et même dans un jour sans au niveau du pied, Morgan Parra ne laisse pas l’espoir longtemps roder dans les esprits toulonnais puisque à la 75ème il ajoute 3 points face aux poteaux pour sécuriser la victoire (24-16). Il reste 5 minutes pour aller chercher le bonus offensif. Les hommes de Jono Gibbes n’en auront besoin que de deux … profitant d’une 20ème faute du RCT pour s’offrir une pénal-touche. Souverains dans ce secteur, les Auvergnats concrétisent l’occasion par l’intermédiaire de Yohan Beheregaray qui franchit la ligne bien aidé par l’ensemble de ses coéquipiers. A l’image de leur rencontre, les Varois ne parviendront pas à mettre de pression sur les Auvergnats lors des dernières minutes capitulant sur lors d’un dernier ballon perdu au contact.

 

Forts d’une domination sans partage qui aurait mérité plus de concrétisations, les Clermontois réalisent la bonne opération comptable de la journée en grignotant plusieurs places au classement avant de profiter d’un break d’une dizaine de jours. Désormais 7ème (à un point du 6ème) avant d’affronter les deux équipes les plus en difficulté de ce début de championnat, les « jaune et bleu » peuvent profiter avant de se préparer à entamer de la meilleure des manières le prochain bloc de 10 matches qui donnera de la visibilité sur les ambitions du club aussi bien en Top 14 qu’en Champions Cup.

 

211107-lee.jpg
 

 

L’équipe de Clermont : 1.Falgoux, 2.Fourcade, 3.Ojovan, 4. Jedrasiak, 5.Vahaamahina, 6.Iturria (cap), 7. Cancoriet, 8.Lee, 9.Parra, 10.Hanrahan, 11.Tiberghien, 12.Vili, 13.Moala, 14.O’Connor, 15.Barraque

Remplaçants : 16.Beheregaray, 17.Beria, 18.T.Lanen, 19.Van Tonder, 20.Viallard, 21.Michet, 22. Dessaigne, 23.Slimani.

 

L’équipe du Rugby Club Toulonnais : 1.Fresia, 2.Etrillard, 3.Brookes, 4.Rebbadj (cap), 5.Roux, 6.Ory, 7.Du Preez, 8.Lakafia, 9.Blanc, 10.Carbonel, 11.Septar, 12.Heriteau, 13.Paia’Aua, 14.Cordin, 15.Luc.

Remplaçants : 16.Sosene-Feagai, 17.Deveaux, 18.Warion, 19.Coulon, 20.Salles, 21.Belleau, 22.Danglot, 23.Setiano