Le courage des jeunes clermontois n’aura pas suffi !

image description

Avec une équipe rajeunie les hommes de Franck Azéma se sont longtemps accrochés, au courage et à la solidarité, pour rester au contact d’une équipe bordelaise très solide. Punis par une trop grande indiscipline et quelques erreurs qui ont donné des points trop faciles aux Bordelais, les Clermontois terminent la rencontre sur un score qui ne reflète en rien l’investissement des jeunes pousses du centre de formation. 

 

jedrasiak.jpg
 

Bordeaux (stade Chaban-Delmas) temps beau, pelouse excellente, 25 170 spectateurs. Bordeaux bat Clermont 42 à 15 (mi-temps : 20-10) Arbitrage de M.Charabas

Clermont : 2 essais de Tuicuvu (24e) et Lanen (57e), une pénalité (24e) et une transformation de Palmier.

Bordeaux : 5 essais de Paiva (16e), Tamanivalu (40e), Cordero (50e), Lesgourgues (63e) et Dubié (73e), 3 pénalités (5e, 30e et 40e) et 4 transformations de Botica

Cartons Jaunes :  Moala (33e plaquage dangereux), Treilles (50e, plaquage à retardement) 

 

palmier.jpg

4 joueurs blessés dans la première demi-heure

Le match n’avait débuté que depuis quelques secondes lorsque Julien Ruaud qui débutait son premier match de la saison fut contraint de quitter ses camarades après un choc à la tête. Rapidement imité par JJ Engelbrecht, puis Jacobus Van Tonder (épaule) et enfin John Ulugia (cuisse), les Auvergnats se trouvaient obligés de se réorganiser en sacrifiant l’apport de fraîcheur prévu en fin de rencontre. Un coup dur dont vont profiter les Bordelais pour prendre les commandes de ce match d’abord par la botte de Botica puis par une penal-touche conclue par le pilier gauche Paiva (10-3 à la 16ème). Les hommes de Franck Azéma restent dans la rencontre grâce à une grosse activité de la troisième ligne Lanen-Cancoriet et une bonne alternance de Marc Palmier. Un éclair de Sam Ezeala va ramener les siens au contact. L’ailier clermontois déchire la ligne défensive de l’UBB avant de donner à Setariki Tuicuvu qui file sous les poteaux. Les Auvergnats sont au contact et cela même si Botica rajoute une pénalité 13-10 à la 30ème. Un plaquage dangereux clermontois va mettre l’équipe en danger lors de cette fin de première période puisque réduits à 14, les Auvergnats ont du mal à se réorganiser face au jeu rythmé par un Lesgourgues entreprenant. La différence se fait sur l’extérieur où Tamanivalu met un essai en bout de ligne qui fait du mal aux Clermontois à quelques secondes de la pause atteinte sur le score de 20 à 10. 

 

lanen-touche.jpg
 

Indiscipline et manque de réserve…

Dès la reprise, les Girondins retournent à l’assaut du camp asémiste. Parfois désorganisés ou maladroits, les hommes d’Urios vendangent quelques occasions mais occupent le terrain et sont récompensés par une nouvelle pénalité de Botica. Les Turnovers se multiplient, d’un côté comme de l’autre, et sur l’un d’eux le manque de maitrise de la jeunesse auvergnate va couter cher. A nouveau réduits à 14, les hommes de Franck Azéma encaissent deux essais dans la période d’infériorité et même si le jeune Clément Lanen est récompensé par un essai tout en puissance le long de la ligne de touche, l’écart se creuse inévitablement. Les blessures de la première période ont largement réduit les possibilités de coaching de l’entraineur clermontois qui voit son équipe souffrir et se désorganiser  à mesure que le chronomètre tourne. La fin de rencontre permet de constater l’investissement de ce groupe qui va tout donner jusque dans les derniers instants du match, jouant crânement sa chance sur toutes les munitions laissées par les Girondins. Malheureusement, une ultime erreur défensive permettra à Dubié, très solide tout au long de ce match, de plonger dernière la ligne clermontoise après une nouvelle inspiration du demi de mêlée de l’UBB.

 

Les Clermontois auront probablement le regret d’avoir donné beaucoup de points à leurs adversaires dans une rencontre totalement débridée où ils ont parfois manqué de maîtrise et de réalisme pour vraiment menacer des Girondins solidement accrochés dans le haut du tableau. Solidaires et irréprochables dans leur engagement, les hommes de Franck Azéma devront toutefois retrouver plus de précision pour contenir les Lyonnais qui se présenteront, au Michelin dimanche prochain, forts d’une série de 7 victoires consécutives et à la tête de la meilleure défense du Top 14. Un gros défi en perspective pour terminer ce deuxième bloc.  

 

L’équipe de Clermont : 1.Uhila, 2.Ulugia (cap), 3.Aholelei, 4. Van Tonder, 5.Merrick, 6.Levave, 7.Lanen, 8.Ruaud, 9.Paige, 10.Palmier, 11.Ezeala, 12.Moala, 13.Treilles, 14. Engelbrecht, 15.Tuicuvu.
 

Remplaçants : 16.Tadjer, 17.Kakabadze, 18.Jedrasiak, 19.Cancoriet, 20.Cassang, 21.McIntyre,  22.Betham, 23.Falatea.

 

L’équipe de Bordeaux : 1.Paiva, 2.Dufour, 3.Cobilas, 4.Douglas, 5.Cazeaux, 6.Roumat, 7.Diaby (cap), 8.Higginbotham, 9.Lesgourgues, 10.Botica, 11.Cordero, 12.Tamanivalu, 13.Dubié, 14.Cros, 15.Ducuing.
 

Remplaçants : 16.Pelissié, 17.Delboulbes, 18.Flanquart, 19.Tauleigne, 20.Lucu, 21.Meret, 22.Connor, 23.Kaulashvili.