Le plaisir au cœur de la dynamique !

image description

Les hommes de Franck Azéma ont signé à Brive un quatrième succès de rang venu confirmer leur progression constante et la belle dynamique sur laquelle ils surfent depuis quelques semaines. Le déplacement à Marcel-Deflandre face à des Rochelais intraitables depuis près de 2 ans sera une pierre de plus dans la construction du groupe « jaune et bleu » qui se déplacera sans pression ni complexe mais avec l’intention de faire un « gros match », de prendre du plaisir et d’en transmettre à leurs supporters. 

 

Après une grosse semaine de travail, les tests Covid hebdomadaires reçus ce matin (tous négatifs) ont levé l’épée de Damoclès qui flotte au-dessus des « jaune et bleu » depuis le début de saison. Clermont se déplacera bien à La Rochelle, dimanche en fin de soirée, pour l’épilogue de la huitième journée de Top 14 et il n’en faut pas plus pour coller un large sourire sur le visage du coach Franck Azéma. « Comme toutes les semaines, nous sommes simplement heureux de jouer et d’avoir l’opportunité de nous exprimer sur le terrain. On se dit que l’on joue un match de plus et que nous aurons l’occasion de nous faire plaisir et de transmettre celui-ci à nos supporters. » Le premier du Top 14 face à son dauphin, c’est vrai que l’affiche fait saliver comme le confirme Rabah Slimani « Ce sera un bon test entre deux équipes qui sont en pleine confiance et qui ont un parcours assez semblable depuis le début de l’année. Nous aurons à cœur de confirmer que nous sommes en forme et que ce qui se passe dans le groupe est capable de rejaillir sur le terrain. » Est-ce « l’envie collective » qu’évoque Jacobus Van Tonder ou simplement « la bonne ambiance générale » dont parle Rabah qui fait que Clermont progresse et gagne en confiance et en consistance ? Probablement un peu des deux associé à un travail sérieux et des performances de plus en plus convaincantes qui se traduisent comptablement au classement général. 

 

Deux équipes face à face et un parcours qui se ressemble !

 

Un groupe qui vit bien, une dynamique et une confiance qui s’installent, voilà le bon bilan du mois d’octobre des « jaune et bleu », mais c’est aussi celui des « jaune et noir » rochelais qui défendront une invincibilité à domicile de près de 2 ans. « Il n’est pas question de faire de complexes vis-à-vis de cette équipe, mais de se remettre une nouvelle fois en questions face à des Rochelais qui se montrent intraitables, poursuit le coach clermontois. Nous avons envie de montrer ce que nous sommes capables de proposer face à une équipe qui ne prend pas beaucoup d’essais et qui n’en a d’ailleurs pas pris un seul à domicile. Ce sera une nouvelle étape dans notre construction et un beau défi à relever. » « Les Rochelais sont bons partout », tranche Rabah Slimani. « C’est la meilleure défense du championnat et aussi une équipe qui produit beaucoup de jeu », « nous savons que pour rivaliser, il faudra élever encore notre jeu et être constant sur 80 minutes » poursuit Jacobus Van Tonder. D’autant que les apports de Ronan O’Gara « dont le travail sur le jeu de pression est très visible » et Davit Zirakashvili (qui a pris en main la mêlée rochelaise) bonifient encore un peu plus les Maritimes. « Jono apporte sa culture, son organisation et le souci du détail. On sent que les choses se mettent bien en place avec son staff et l’ensemble du groupe adhère ». Tous les éléments semblent ainsi réunis pour assister à un beau match de rugby, il ne manquera que le public du stade Marcel-Deflandre toujours coloré et chaleureux. « C’est sincèrement regrettable, mais nous sommes bien obligés de nous accommoder à cette situation »,souffle Franck Azéma. « Comme tout le monde, nous découvrons ces ambiances de huis-clos et franchement ce n’est agréable pour personne. C’est à la fois frustrant pour les équipes qui reçoivent et qui ont l’habitude d’avoir un soutien fort, mais ce n’est pas vraiment un avantage pour ceux qui se déplacent qui ont aussi l’habitude de se nourrir du contexte défavorable souvent fédérateur ». 
 

Pendant un certain temps, il faudra trouver d’autres leviers de motivation, les hommes de Franck Azéma semblent avoir trouver le leur : le plaisir de jouer et celui d’être ensemble qu’ils comptent bien continuer de transmettre à leurs supporters qui suivent, faute de mieux, leurs rencontres à distance toujours avec les mêmes fierté et ferveur.