Le premier temps pour les actes …

image description

Après 5 semaines de préparation, Jono Gibbes et ses hommes passeront à Lyon un premier test. Un contrôle de rentrée après avoir effectué les devoirs de vacances et révisé de nouvelles leçons enseignées par le coach néo-zélandais. Après beaucoup de théorie pour finalement peu de pratique (deux galops d’essai face à Aurillac et Lyon), il est temps de laisser la vérité du terrain rendre ses premières indications. 

 

Quelques jours après les écoliers, les joueurs du Top 14 retrouveront, ce week-end, leur cour de récréation. Comme eux, l’ambiance oscille, avant de faire leur sac, entre impatience, excitation et appréhension. « Tout le monde a hâte de retrouver la compétition » confirme Bastien Pourailly. « Nous nous sommes préparés avec beaucoup de sérieux durant 5 semaines et nous avons tous désormais envie de savoir où nous en sommes. »Même si les deux rencontres amicales ont livré quelques enseignements, elles ne sont qu’un registre sur lequel s’appuyer pour peaufiner le travail et continuer d’avancer vers le premier examen de passage que les « jaune et bleu » effectueront dimanche sur la pelouse rhodanienne. « Nous sommes encore dans une phase de construction », affirme Sébastien Vahaamahina qui devrait faire son retour à la compétition ce week-end après une opération au niveau cervical. « Jono apporte un nouveau regard sur le groupe. Il va chercher, en profondeur, les détails de tout ce que nous entreprenons. Nous avons bien travaillé ces derniers temps, nous allons avoir quelques matches pour savoir vraiment où nous pouvons nous situer. » Avant même l’horizon d’un premier bulletin de notes, les ambitions sont claires pour le seconde ligne auvergnat. « Comme chaque année, nous voulons jouer au niveau des standards de l’ASM à savoir disputer les deux compétitions avec l’intention de bien y figurer et de voir ce que nous sommes capables d’y faire. »

 

La constance comme ambition !

 

Durant tout l’été l’entraîneur clermontois a analysé les points forts et faibles de son équipe, discuté avec les uns et les autres, changé quelques procédures et habitudes. Désormais, il sait que « le temps des actes » est venu. Depuis quelques jours les indices ne trompent pas « je sens le groupe très motivé avec l’envie de bien démarrer », il attend désormais de voir ces signes encourageants se transposer sur le terrain avec constance. « Je sais que ce groupe est capable de très bien faire les choses. Ils sortent d’une saison qu’ils ont terminée avec la meilleure attaque du championnat (NDLR et même de l’Histoire de la compétition), ils ont la capacité de faire de grandes choses, mais il faut avoir en tête un objectif de constance. Que ce soit sur 80 minutes ou de semaine en semaine, il faut garder le niveau d’exigence sur la durée : Faire bien sur tout un match et d’une semaine sur l’autre. » Éviter ces trous d’air qui furent si pénalisant lors des derniers mois et éparpillèrent de nombreux points au classement. Pour appuyer ses propos Jono Gibbes a ciblé, les secteurs de « la conquête, la défense et la discipline ». 3 matières dans le cahier de texte des équipes qui ont l’ambition de vendre chèrement leur peau à l’extérieur. 3 secteurs où Clermont aura à cœur de rivaliser face à des Lyonnais qui auront sur les épaules toute la pression d’une première rencontre à domicile après une saison terminée loin de leurs ambitions à la neuvième place du classement. 

 

La rentrée est toute proche, l’impatience d’en savoir davantage sur le déroulement de l’année est également bien là. Même si le conseil de classe est encore loin pour Jono Gibbes et ses hommes qui ne gagneront rien ni me mettront rien en péril lors de ce déplacement chez le voisin lyonnais, rien de mieux qu’une bonne note pour débuter.