Le Témoin de la semaine Arthur Iturria

image description

Cette semaine, c’est au tour du troisième ligne clermontois, Arthur Iturria, d’être le témoin de la semaine. Il revient sur l’annulation de la rencontre face à l’Angleterre, le typhon, le changement de programme, et le départ vers Oita où le XV de France disputera son quart de finale dimanche prochain.  

 

#Mood

« Les choses sont allées relativement vite. Cela fait quelques jours que la menace de ce typhon rodait sur notre rencontre. Hier soir, nous avons commencé à avoir de gros doutes sur le déroulement de ce match face à l’Angleterre et finalement ce matin à 11h heures nous avons appris qu’il était définitivement annulé. On parle, ici, d’un phénomène énorme qui n’est plus arrivé depuis 30 ans au Japon. Les organisateurs savent ce qu’ils font et ont raison de ne pas prendre cette menace à la légère. Ils ont la responsabilité des équipes, des spectateurs, des gens qui travaillent sur la compétition, là on ne parle plus de rugby. Nous prenons cette décision avec pas mal de fatalité. D’un côté cela aurait été bien de se tester face à une grosse équipe avant notre quart de finale, d’un autre, on peut se dire que l’on ne risque pas de casse sur cette rencontre … De toute façon, la décision a été prise, à nous de nous adapter. Nous avons pris, en début d’après-midi, la direction d’Oita où se déroulera le quart de finale (dimanche 20 octobre à 9h15). Nous reprendrons, demain, les entrainements pour nous préparer. Il faudra remettre un peu d’intensité sur le début de la semaine car même si ça ne remplacera pas le match du week-end, il faut que nous entretenions le rythme, notre prochaine rencontre n’est que dans 10 jours. C’est vrai que ce typhon met un beau « bordel » mais cela aurait pu être pire. Les deux équipes étaient déjà qualifiées ce qui ne sera pas forcément le cas dans toutes les poules ».

 

#CoupDeCoeur  

« Les retrouvailles avec nos familles. Après le match face au Tonga, nous avons retrouvé nos compagnes. Le XV de France avait organisé un repas sympa à notre hôtel de Kumamoto après la rencontre. C’était très convivial. Les familles devaient repartir comme nous à Tokyo pour assister à la rencontre face aux Anglais, elles resteront à Oita avant de retourner en France après ce week-end ».

 

#CoupDeGueule

« Le typhon forcément ! On ne peut pas faire grand-chose contre les éléments mais je me mets à la place des gens qui ont économisé pendant des mois pour venir au Japon voir cette rencontre face à l’Angleterre. Ils vont devoir rester confiner dans leur hôtel et ne verront pas de match. Franchement, cela doit être difficile à accepter ; je comprends et partage totalement leur déception. On souhaite simplement que nos supporters soient prudents et respectent les consignes de sécurité qui vont être communiquées dans les prochaines heures. »

 

B-RWC-728X90-v2.png