Le Témoin de la semaine : Etienne Falgoux

image description

 

C’est le malheureux de ce début de préparation, Etienne Falgoux, qui lance cette toute nouvelle rubrique exclusive qui vous accompagnera jusqu’à la fin de la Coupe Du Monde. Chaque semaine, un joueur concerné par le Mondial Japonais, nous confiera son humeur, ses coups de cœur et de gueule…

 

#Mood

" Forcément l’humeur n’est pas terrible. Je suis très déçu, j’aurais, bien évidemment, préféré aller jusqu’au bout et donner tout ce que je peux pour ce groupe avec l’espoir de vivre cette aventure qui sera extraordinaire. Nous avions commencé cette préparation avec énormément de travail. C’était dur, très costaud, avec de grosses séances physiques mais aussi pas mal de rugby. Le physique passe toujours mieux quand il est bien amené. Cela ressemblait un peu à ce que nous avons l’habitude de faire avec Clermont avec beaucoup de courses mais toujours une finalité « rugby » derrière.  Les journées étaient en revanche calibrées différemment avec de grosse amplitude. En début de préparation, tout le monde était un peu « curieux » de voir ce qui allait se passer. Peu de joueurs avaient déjà vécu une préparation avant la Coupe du Monde alors, tout le monde était très concentré, attentif. Dès les premiers jours, l’ambiance s’est détendue et très vite des liens forts se sont créés. Quand tu bosses comme cela dans le dur sur de grosses journées, cela a l’effet de souder les hommes, de tisser des liens forts. On va dire que le premier programme de préparation était « copieux », "

 

#CoupDeCoeur

" Comme je le disais, nous avons vraiment bossé dur, mais il y a aussi eu de bons moments. Je retiendrais notre barbecue, le vendredi soir de la première semaine. Un vrai bon moment sympa qui s’est prolongé avec des jeux par petits groupes. Franchement nous nous sommes bien marrés ! C’était juste avant de découvrir que nous partions le lendemain passer la journée au GIGN… et là, c’était beaucoup moins drôle !! (rires) "

 

#CoupDeGueule

"La blessure forcément ! Au début, la douleur s’est installée. Je pensais que ce n’était pas très grave, comme une contracture et puis, au fil des jours, je n’arrivais plus à accélérer et nous avons décidé d’aller passer des examens. Ceux-ci ont révélé une lésion du tendon de l’ischio-jambier gauche…j’ai compris que la préparation était terminée pour moi. La blessure va m’éloigner des terrains durant 4 semaines, c’est une très grosse déception. Il faut maintenant penser au retour à la compétition et je serai dès lundi au centre d’entrainement de l’ASM pour la réhabilitation avec l’ambition d’être opérationnel au plus tôt…"

 

B-RWC-728X90-v2.png