Le témoin de la semaine Sébastien Vahaamahina

image description

Arrivés ce week-end sur le sol japonais, les Bleus ont installé leur camp de base dans la région de Fujiyoshida, au pied du majestueux Mont Fuji. Sébastien Vahaamahina, dont la blessure au genou n’est plus qu’un mauvais souvenir, reconnait que l’état d’esprit a changé depuis que le groupe a mis les pieds sur le sol japonais : la Coupe du Monde est lancée. 

 

#Mood
« Nous sommes arrivés au Japon, dimanche en fin de journée, après un long voyage. Nous sommes très bien installés, au pied du Mont Fuji. Les installations sont parfaites, notre terrain est à une dizaine de minutes en bus. Tout est optimisé pour que nous terminions bien notre préparation. Pour ne rien gâcher, ma blessure au genou ne me fait plus souffrir et j’ai repris l’entrainement sans problème. Il faut désormais s’acclimater avec cet environnement et notamment une météo très changeante. C’est impressionnant, il peut faire super chaud très humide et tout d’un coup un énorme orage comme nous avons eu hier. Une quinzaine de minutes plus tard, il fait frais…Bref tu peux avoir 3 saisons en une demi-journée. Au-delà de la météo, l’arrivée au Japon, nous permet à tous de rentrer dans cette compétition. Le départ de Paris a marqué une vraie coupure, maintenant nous sommes au Japon, sur le territoire de la Coupe du Monde et nous sommes tous focalisés sur notre entrée dans ce Mondial, le samedi 21 septembre face à l’Argentine. »

 

#CoupDeCoeur
« le Riz ! (rires) Franchement, au Japon, le riz est trop bon, il n’a rien à voir à celui que nous mangeons en France. C’est le meilleur que j’ai jamais mangé. Ça tombe bien je vais pouvoir m’en faire une bonne cure ! (rires)

 

#CoupDeGueule
« Un coup de gueule … pas vraiment, mais ça commence à m’énerver de prendre branlée sur branlée par Damian et Arthur à Fifa 19 ! Ça les fait bien marrer mais je n’ai pas dit mon dernier mot. Et puis il parait que Fifa 20 va pas tarder à sortir, peut-être qu’il me réussira mieux !

 

B-RWC-728X90-v2.png