Adversaires

Les Basques dans la bataille…

image description

Sur les 11 premières journées de championnat les Biarrots n’ont lâché que deux rencontres (à Castres et La Rochelle). Bien installés dans la bataille au maintien, où malgré leur égalité de points avec l’USAP en position de lanterne rouge, ils ne sont qu’à une victoire de la neuvième place actuellement occupée par les Palois. S’ils n’ont pas encore remporté la moindre rencontre à l’extérieur et qu’ils n’ont pris qu’un seul point loin d’Aguilera, les Biarrots savent que chaque point vaut de l’or. Les Auvergnats devront en avoir conscience et faire en sorte de rapidement annuler les velléités adverses comme ont bien su le faire les Castrais et Rochelais.

 

La fin de match à Perpignan devrait prémunir les Auvergnats d’un excès de confiance face au deuxième promu de la saison de Top 14. Et cela même si le bilan des Biarrots à l’extérieur est le plus modeste du championnat (un seul point pris comme Toulon et Perpignan et 22 essais concédés en 5 matches, comme l’USAP) les Basques ont posé des problèmes à quasiment toutes les équipes lors de leurs 5 premiers déplacements de la saison, ils ont d’ailleurs la cinquième attaque à l’extérieur du Top 14 avec 9 essais inscrits (plus que Toulouse ou la Rochelle !) mais en y regardant de plus près, les Basques ont perdu beaucoup de points dans les dernières minutes à l’image de leur dernière déplacement à Pau où ils menaient encore à 10 minutes de la fin avant d’encaisser 2 essais en fin de match. Cette période cruciale entre la soixantième et la quatre-vingtième minute reste le talon d’Achille de cette équipe du BO qui a encaissé 39% de ses essais dans les 20 dernières minutes laissant filer quelques précieux points qui auraient pu leur donner bien plus de confort au classement.

 

Matthieu Hirigoyen, l’indispensable du BO

 

Car derrière un groupe qui s’est révélé lors d’une année d’accession marquée par une finale épique se cache une génération de jeunes joueurs talentueux à l’image du troisième ligne Mathieu Hirigoyen, champion du monde U20, aujourd’hui le joueur le plus utilisé du Top 14 avec 840 minutes jouées (sur 880 possibles). Maillon indispensable du BO dont il est le meilleur preneur de balles en touche (33 ballons captés, 5ème du TOP 14) et le meilleur plaqueur du championnat (113 plaquages réalisés, près de 13 par match !), il forme une troisième ligne très complémentaire avec le fidjien Johnny Dyer (le meilleur gratteur du Top 14 avec 17 ballons confisqués) et l’expérimenté Steffon Armitage que les Auvergnats connaissent bien pour avoir porté longtemps le maillot du RCT. L’attaque du BO sera également à surveiller de près puisqu’elle totalise après 11 journées 38 franchissements (soit 11 de plus que les Clermontois) dans le sillage d’un Romain Lonca, l’ancien Bordelais, complètement relancé sous ses nouvelles couleurs (593 mètres parcourus et 5 franchissements plus que tout autre clermontois cette saison). Autant d’alertes pour aborder cette rencontre avec le plus grand sérieux et beaucoup d’envie dès l’entame où les Biarrots sont généralement fragiles (seulement 13% des points inscrits, soit le plus faible total du Top 14, alors que les Auvergnats sont eux parmi les plus performants). Car si les Biarrots ont besoin de points, les Clermontois doivent aussi engranger lors de cette 12ème journée afin de pouvoir regarder devant.

Il reste encore des places pour assister à cette rencontre (billet à partir de 10 Euros) en vente sur notre billetterie en ligne.