Les Bord’Overgnats et la Yellow Army enfin en présentiel !

image description

La localisation du barrage au stade Chaban-Delmas de Bordeaux a fait un groupe de supporters heureux : les Bord’Overgnats. Regroupant les supporters « jaune et bleu » du grand sud-ouest, cette amicale sera le porte-drapeau de la Yellow Army pour ce match « de la vie d’après » qui pourra accueillir 5000 supporters pour lancer les phases finales du Top 14. Après une saison de frustration, place au partage (sous contrôle) et à la communion avec l’équipe en présentiel après avoir été bien trop longtemps en distanciel. 

 

Pour Julien, le président des Bord’Overgnats « c’est une sorte de retour à la normale » et cela même si la jauge est encore restrictive, les conditions sanitaires pesantes et le couvre-feu problématique pour des nombreux supporters. Il n’empêche qu’après une saison « de frustration » et du « tout à distance » une quarantaine de ses membres seront réunis et pourront partager un bon moment autour de leur passion au contact de leurs joueurs préférés « à sentir enfin le parfum du stade et des phases finales ». « Cela n’a pas été facile de réunir tous nos membres car nous sommes étalés sur tout le Sud-Ouest ». Ceux qui sont loin, comme la plupart des Clermontois sont pris par les contraintes du couvre-feu (à 23 heures). L’engouement a donc été timide et sur les 120 membres de son amicale, les 40 Bordelais seront bien présents. « On ne va pas bouder notre plaisir, nous avons après de trop longs mois derrière notre TV, l’occasion de revenir au stade et de voir jouer notre équipe, nous serons là. »

 

« Rien ne remplace le monde réel et le partage ! » 

 

Les Bord’Overgnats, l’amicale régionale de l’étape, servira donc de point d’encrage à la Yellow Army qui se retrouvera au jardin de la Béchade (à quelques mètres du stade Chaban) en avant match. « C’est une habitude que nous avons avec nos amis du club des supporters des UnitedBB. Habituellement on mange un morceau et on boit un coup, cette année on se contentera d’être ensemble (restrictions sanitaires obligent) » Mais pas de quoi entamer le plaisir de retrouver l’équipe « Nous avons fait une pause d’une saison et l’engouement c’est forcément dilué au fil des mois. Même si nous avons fait deux matches « en visio »(NDLR : les réceptions du Munster et de Toulouse) rien ne remplace le monde réel et le partage qu’il peut y avoir autour des rencontres.  Aujourd’hui, nous allons un peu le retrouver ! » Et c’est bien cela le plus important, puisque les Bord’Overgnats sont bien décidés à reprendre goût à ces moments de communion et à pousser derrière leur équipe, persuadés, comme nous le sommes, que le poids de la Yellow Army a manqué dans le cœur des « jaune et bleu » mais probablement aussi sur le terrain. « La Yellow Army fait partie intégrante de notre club et son soutien peut modifier le comportement des joueurs. Nous en sommes persuadés. Cette saison, avec le soutien des 19 000 supporters du Michelin, certains matches auraient basculé de notre côté. » 

 

Alors comptez sur Julien, ses Bord’Overgnats et tous les groupes de supporters qui se grefferont à eux pour se multiplier et couvrir les chants des Girondins. Comme le disait Franck Azéma en milieu de semaine « nous savons que 700 Auvergnats peuvent faire beaucoup de bruit », la Yellow Army lui donnera probablement raison. Fini le distanciel, les supporters clermontois font leur retour dans les tribunes et feront tout pour être entendus … aussi longtemps que les Camille Lopez et ses hommes poursuivront leur course. 

Photo illustration : Bord'Overgnats / 2019