Les chiffres avant la rencontre face à l’Union Bordeaux Bègles

image description

Retrouvez en quelques chiffres la présentation de l’Union Bordeaux Bègles que les Clermontois affronteront dimanche prochain (16h15 au Michelin) dans un match capital pour la qualification. Vous y apprendrez notamment qu’ils ont produit énormément de jeu pour venir à bout des Anglais d’Exeter, avec un nombre de franchissements et de passes après contact impressionnant ! Un jeu total qui sera probablement le fil conducteur de l’équipe qui se déplacera au Michelin dimanche car l’une et l’autre des formations doit viser une victoire à 5 points pour espérer la qualification. 

 Aucune équipe n’est éliminée dans la poule 2 avant cette 6ème journée. Si le cas des Clermontois a déjà été étudié (voir article), celui des Girondins est encore plus dépendant des autres équipes. En effet, pour se qualifier, ils devront compter sur une défaite sans aucun bonus pour les Ospreys et devront, eux, faire un carton plein à Clermont (victoire bonifiée de l’UBB) le tout sans que les Anglais d’Exeter n’inscrivent le bonus offensif. 

 2 cartons rouges : l’UBB est le seul club de la Champions Cup à compter 2 expulsions définitives depuis le début de la compétition : Dubié face aux Ospreys et Ledevedec face à l’ASM. Les Clermontois sont, eux, ceux qui ont reçu le plus grande nombre de cartons jaunes depuis le début des phases de poule : 8 lors des 5 premiers matches ! 

 5 essais inscrits la semaine dernière ! Dans un match joué à cent à l’heure, les Girondins ont pu exprimer tout leur potentiel offensif dans un match où le temps de jeu fut celui d’un match international. 5 essais : Ashley Cooper,  Blair Connor, Louis Benoit Madaule, Benat Auzqui et Marco Tauleigne sont venus récompenser l’énorme débauche offensive des joueurs de Raphael Ibanez. 

 12 changements : Après la défaite face aux Clermontois, le staff girondin a continué sa politique de roulement au sein de son effectif en procédant à nouveau à 12 changements (comme entre le déplacement au Racing et la réception de l’ASM). Ainsi seuls, 3 joueurs (aucun arrière) ont été maintenus dans le XV de départ lors des deux derniers matchs : Jefferson Poirot, Adam Jaulhac et Louis Benoit Madaule. Les Girondins qui n’ont que 2 blessés (Blair Connor (cheville) s’est rajouté ce week-end) dans leur effectif ont de quoi se permettre une telle politique de rotation.

14 plaquages réussis (100%) pour Hugh Chalmers auteur, samedi dernier, d’une énorme performance comme ses statistiques personnelles en témoignent. En plus de son abatage défensif irréprochable, le troisième ligne girondin, compte aussi 3 passes après contact, 6 ballons captés en touche, 2 volés aux Chiefs et enfin 2 ballons récupérés dans le jeu au sol. Le trophée d’homme du match qui lui a été décerné en fin de rencontre fut bien mérité ! 

 14 franchissements pour les Bordelais face à Exeter ! Les attaquants girondins ont été tranchants la semaine dernière face à la défense d’Exeter qui fut souvent dépassée par la vivacité des hommes d’Emilie Ntamak, l’entraîneur des trois-quarts bordelais. Yann Lesgourgues et Blair Connor ont chacun traversé la ligne de défense adverse à 3 reprises…

 26 partout ! Ce fut le résultat du premier match de la saison entre les joueurs de l’UBB et ceux de l’ASM Clermont Auvergne. Un match nul au terme d’un match intense et indécis jusqu’à la fin que les Girondins auraient même pu remporter …  

 28 passes après contact ! Cela donne une bonne idée du jeu « à risque » produit et très souvent réussi par les joueurs de l’UBB. Probablement un record sur un seul match pour une équipe de Coupe d’Europe… en tout cas les Bordelais détiennent le plus grand nombre de passes « offload » réussies depuis le début de la compétition avec 91 passes après contact. 14 ont été effectués la semaine dernière par des avants … un jeu total !

98 % de réussite en touche pour les joueurs de l’UBB qui ont l’alignement le plus performant de la compétition. Ils ont même capté 55 de leurs 56 lancés ! Pour Clermont, c’est la mêlée qui est la plus performante de la compétition avec 23 ballons exploités sur 24 introduits. 

à lire aussi