Féminines

Les Filles clôturent le week-end en beauté !

image description

Les Filles de l’ASM Romagnat clôturent en beauté ce premier week-end du sport féminin clermontois en s’imposant avec le bonus face à leurs homologues grenobloises. Dominatrices dans tous les secteurs de jeu les Auvergnates ont fait les choses dans l’ordre prenant grâce à leur paquet d’avants le tableau d’affichage avant de dérouler en produisant une jeu séduisant conclu par 7 essais. 

 

220227-filles-2.jpg
 

 

Romagnat (stade Michel-Brun) temps doux et ensoleillé, environ 600 spectateurs. ASM Romagnat Rugby Féminin bat FC Grenoble 47 -0 (mi-temps : 19-0) 

Pour l’ASM Romagnat : 7 essais de Gincourt (3e), Lazarko (21e et 33e), Tounesi (41e et 48e), Raoux (63e) et Perraudin (80e) et 6 transformations de Tremoulière.

 

220227-ballon-porte.jpg
 

 

De l’occupation dans un premier temps…

Devant une foule nombreuse, les Filles de l’ASM ont pris cette avant-dernière rencontre de la saison à domicile par le bon bout en punissant par une relance parfaite un mauvais jeu au pied des Iséroises. En deux passes extérieures et un duel gagné par Leila Guermit, la centre Ophélie Gincourt profitait d’une passe après contact de son ailière pour filer derrière la ligne dès la 3ème minute. Après ce départ tambour battant, la défense grenobloise particulièrement agressive allait contrarier les plans auvergnats en coupant les extérieurs. Les protégées de Fabrice Ribeyrolles ne s’affolent pas pour autant et vont s’appuyer sur la longueur et la précision du jeu eu pied de Jessy Trémoulière repositionnée à l’ouverture plutôt qu’à son poste habituel d’arrière, pour prendre possession du camp grenoblois. Patiemment, le travail des avants supérieures en mêlée fermée et bien organisées en touche permet de marquer leur territoire. La talonneuse Mathilde Lazarko s’offrira un doublé (21e et 33e) bien cachée derrière deux ballons portés ravageurs permettant aux Jaune et Bleu de virer en tête à la pause (19-0).

 

Romagnat déroule, Jessy Trémoulière à la baguette … 

Dès la reprise, l’internationale italienne Sara Tounesi contrait un ballon de l’ouvreuse iséroise pour un essai en contre qui sonnait comme un terrible coup de massue pour le FCG. Clermont s’envolait (26-0) pendant que Jessy Trémoulière enquillait les transformations les unes après les autres. Les Grenobloises contrées sur chacune de leurs offensives par une défense auvergnate parfaitement organisée baissaient progressivement en intensité au fil de la rencontre pendant que les Romagnatoises accéléraient dans le sillage d’une charnière Gaucher – Trémoulière qui alternait entre la prise du milieu du terrain et les extérieurs. Sara Tounesi franchira une deuxième fois la ligne d’essai après une charge monumentale au centre du terrain (48e). Les Filles de Romagnat ne relâcheront jamais leur étreinte proposant un jeu varié entre les charges des avants mobiles et disponibles et une ligne de trois-quarts incisive. Camille Raoux, entrée en jeu quelques minutes plutôt sera à la conclusion d’un nouveau mouvement d’envergure peu après l’heure de jeu avant que les visiteuses ne s’offrent un dernier baroud d’honneur que la défense auvergnate intraitable se refuse à encaisser le moindre point. Les Romagatoises concluront même la rencontre par un septième essai en débordement de l’ailière Salomé Perraudin que Jessy Trémoulière en bord de touche transformera comme 6 des 7 autres réalisations de ses coéquipières. 

                                                         

Contrariées en début de rencontre par l’agressive défense des Iséroises, les Auvergnates ont facilement trouvé la solution s’appuyant dans un premier temps sur ses fondamentaux avant de déployer un jeu de mouvement devant lequel les Grenobloises ne purent rien faire. Les choses sont désormais acquises pour les filles de Romagnat qualifiées à la seconde place de la poule. Elles ont désormais près de 2 mois pour préparer leur quart de finale en terminant les phases de poule et en gommant « les petits détails et les ballons tombés » qui faisaient encore tiquer leur perfectionniste coach Fabrice Ribeyrolles en fin de rencontre. 

 

 

220227-jessy.jpg