Matthew Clarkin « nous cherchons encore notre jeu… »

image description

Lors de la journée de lancement de la Champions Cup à Lyon, lundi dernier, le capitaine de l’UBB, qui ne devrait pas participer à la première journée en raison d’une blessure au tendon rotulien, s’est confié sur les ambitions de son club avant de retrouver la « grande Coupe d’Europe ». Entretien…

 

Matthew, que représente cette première qualification de Bordeaux en Champions Cup ?

C’est une nouvelle étape franchie pour le club, et pas la plus facile … Depuis le match gagné à Gloucester, nous attendons avec impatience de découvrir cette compétition et ce premier match. Notre président voulait que nous tombions dans une poule avec un gros club européen. Nous serons servis avec l’ASM Clermont Auvergne qui est quasiment toujours dans le dernier carré, et cela même si nous aurions préféré un club un peu plus exotique (rires) ! Nous allons découvrir cette Champions Cup avec l’ambition de faire un gros match en faisant honneur à notre maillot, notre club et notre public.

 

Comment juges-tu le début de saison de ton équipe après 8 journées de championnat ?

Il est clair que nous cherchons encore le jeu que nous avons pratiqué lors des dernières saisons. Nous avons évolué dans certains secteurs, notamment en conquête où nous sommes beaucoup plus réguliers et au niveau de la densité physique, mais c’est vrai que, pour l’instant, nous ne pratiquons pas encore le Rugby que nous voulons mettre en place. J’espère que ces 15 prochains jours et cette compétition, peut-être avec un peu moins de pression sur les résultats, vont nous permettre d’aller vers un jeu plus abouti.

 

Le Champions Cup est une belle opportunité pour cela…

Oui tout à fait, le format est différent, la compétition raccourcie et nous sommes dans une poule où il n’y a que des équipes très joueuses. J’espère que tout cela va nous aider à élever notre niveau offensif et retrouver notre vrai niveau.

 

Vous avez fait match nul au Michelin, il y a quelques semaines, cela vous permet-il d’aborder cette rencontre avec certaines garanties et en confiance ?

Oui, c’est certain. Le match nul arraché à Clermont a apporté de la confiance au groupe et cela nous a permis d’enchainer 3 victoires en suivant. Maintenant ce n’est pas suffisant car la manière n’est toujours pas satisfaisante. Nous avons désormais notre destin en mains et nous savons que le match à venir est une nouvelle opportunité pour nous de nous exprimer, de montrer notre vrai visage et d’aller vers encore plus de confiance.

 

Quel est l’état d’esprit du groupe girondin avant ce premier match ?

Nous sommes très impatients de découvrir cette compétition devant un public qui sera très nombreux. C’est un nouveau challenge, nous le prenons sans pression négative avec simplement l’envie de se donner à fond sans se poser de questions…

 

à lire aussi