Adversaires

Montpellier qualifié mais pas encore à Nice

image description

Malgré une saison régulière remarquable et une série de 10 matches de championnat sans défaite entre octobre et février, les Montpelliérains n’ont pas encore les deux pieds à Nice où se dérouleront les demi-finales du Top 14. Tout se jouera lors de cette dernière journée où malgré une qualification actée lors de la 25ème journée en dominant les Racingmen, ils doivent encore conserver leur petit point d’avance face aux Castrais ou Bordelais en ramenant des points. C’est bien ce qu’ils viendront chercher au Michelin où ils se sont imposés 6 fois lors de leurs 7 derniers déplacements. 

 

Le travail n’est pas encore fini pour les Héraultais qui devront aborder ce déplacement en Auvergne avec ambition pour rester maîtres de leur destin. Déjà victorieux à 5 reprises en déplacement (au Racing, à Paris, à Biarritz, à La Rochelle et Perpignan) les joueurs du MHR ont également accroché 2 match-nuls (à Toulon et Brive) grâce à la meilleure attaque du championnat à l’extérieur (266 points inscrits soit 22,2 en moyenne/match). Les hommes de Philippe Saint André se sont spécialisés dans les fins de match où ils sont ceux qui inscrivent le plus de points (205 points inscrits dans les 20 dernières minutes, personne ne fait mieux) mais aussi le plus d’essais (23). Solides en conquête, aussi bien en mêlée qu’en touche (dans le Top 5 de ces deux catégories comme les Auvergnats), les Montpelliérains possèdent de très bonnes statistiques au niveau de leurs buteurs qui frisent les 80% de réussite (78,9% juste devant les Clermontois : 76,2%). Sans véritable faille en défense où ils rivalisent avec les grosses cylindrées du championnat les Héraultais sont également parmi les plus disciplinés du championnat (263 fautes concédées, 4ème du championnat juste devant les Auvergnats 5ème avec 267 fautes sifflées). Dans un collectif en place depuis plusieurs saisons de jeunes joueurs et quelques recrues bien ciblées sont parvenues à prendre leur place. 

 

Des individualités qui se révèlent dans un solide collectif 

 

Zach Mercer, le troisième ligne centre en provenance de Bath fait partie de ceux-là. Arrivé l’été dernier, il s’est imposé comme une pièce maîtresse du MHR. Porteur de balle hors pairs, perforateur et passeur, il est le principal point d’ancrage des Héraultais et s’est imposé en haut de tous les classements statistiques du championnat : meilleur porteur de balle (303 ballons), meilleur perforateurs (1740 mètres parcourus) et meilleur passeur après contact (32 offloads) : avec 66 plaquages cassés, il est un danger permanent pour les défenses adverses. Anthony Bouthier, l’arrière du MHR réalise également une excellente saison. Aligné sur 23 des 25 premiers matches de la saison (comme Mercer), il est remarquable de régularité et d’efficacité. C’est lui qui a réalisé le plus de brèches (13) de son équipe mais aussi battu le plus de défenseurs et réalisé le plus de passes après contact au niveau de la ligne de ¾. Une ligne d’attaque où ont émergé deux jeunes joueurs au poste d’ouvreur : l’Italien Paolo Garbisi et Louis Foursans qui ont tous les deux joué deux fois plus de matches que le champion du monde sud-africain Handre Pollard. Alexandre Becognée, c’est également fait une place au soleil dans un effectif où Camara, Ouedarogo, Tauleigne, Van Rensburg ou Galletier postulent. Le troisième ligne de 25 ans est celui qui a le plus joué (21 matches) ce qui lui a permis de s’inviter dans le Top 10 des meilleurs plaqueurs du championnat (9ème avec 184 plaquages), des meilleurs gratteurs (6ème, 14 ballons gagnés) et des joueurs ayant participés au plus grand nombre d’actions défensives (2ème du Top 14 avec 238 actions !). 

Les Montpelliérains leaders du Top 14 se présenteront avec de solides ambitions et il faudra une équipe auvergnate évoluant à son meilleur niveau pour faire le premier pas vers les places européennes : gagner.  

Réservez vos places pour le dernier match de la saison régulière au Michelin !