Paroles d’avant-match

image description

A deux heures d’intervalle, Clermontois et Lyonnais se sont succédés dans l’auditorium du stade girondin pour une conférence de Presse où les Auvergnats ont affiché beaucoup de sérénité. Les hommes de Pierre Mignoni, bien décidé à faire mieux que l’an dernier où ils avaient été sévèrement battus par les Montpelliérains, misent sur l’expérience acquise et une meilleure préparation. Extraits… 

 

Franck Azéma

« Depuis 2017, ce groupe a continué de se construire dans les bons comme dans les mauvais moments entre l’insouciance d’une génération montante et l’expérience des plus anciens. Aujourd’hui, ce mélange est très complémentaire et les jeunes possèdent également une solide expérience des phases finales. Cela apporte de la décontraction mais aussi beaucoup d’ambition à l’approche de ces matches éliminatoires. Depuis le 5 juillet c’est un groupe de 45-50 joueurs qui travaille fort sur les deux compétitions et qui nous a permis de nous qualifier directement pour ce match où nous pouvons bénéficier une période préparatoire optimisée. Nous avons fait encore pas mal de physique la semaine dernière pour garder de la fraicheur et de l’explosivité à l’approche de cette demi-finale. Les Lyonnais sont les seuls à enchainer les deux dernières demi-finales, cela signifie quelque chose. Cela vient valider le projet sportif mis en place par Pierre Mignoni et la régularité de cette équipe qui a été dans les 6 tout au long de la saison. Notre force est d’avoir une vraie identité ASM, d’être fiers de notre territoire mais aussi de nous ouvrir sur les différentes influences qui composent notre groupe à l’image de Fritz Lee qui est un symbole de cela.

 

Wesley Fofana
« Les deux dernières défaites sont un avertissement et nous ne les avons pas pris à la légère.  Nous avons fait notamment un gros travail sur les rucks où nous savons que nous devrons être vigilants et appliqués. Depuis quelques saisons, nous sommes de plus en plus nombreux à aider les décisionnaires sur le terrain et cela change beaucoup de choses. A 24 heures de la rencontre nous sommes décontractés et essayons d’être précis à l’image de ce que nous avions fait lors de notre campagne européenne, le but étant de bien appréhender cette rencontre décisive et d’être prêt au bon moment.

 

 Etienne Falgoux  et Fritz Lee

« Depuis quelques saisons, notre jeu poursuit son évolution notamment au niveau des avants où nous sommes de plus en plus acteurs du jeu. Nous ne sommes plus cantonnés à un rôle limité aux lancements. Nous partageons les responsabilités dans un jeu qui est mieux équilibré. »

 

190608-presse-2.jpg
 

Pierre Mignoni

« Le contexte est différent de celui de la saison passée. En jouant notre demi-finale à Lyon nous avions certainement atteint notre objectif, nous sommes mieux préparés cette saison. Notre expérience va nous servir à nous demander comment nous allons tout faire pour remporter ce match. Nous sommes capables de bien faire demain. Ce n’est pas une surprise de revoir Clermont à ce niveau. La surprise était de les voir vivre une saison compliquée l’an dernier. Comme dans les clubs avec des bases solides, le navire n’a pas beaucoup bougé, ils reviennent, ils sont à là et mérite leur place. »

 

Baptiste Couilloud

«  Nous sommes bien plus concernés par l’évènement que l’an dernier parce que nous savons que nous sommes capables de rivaliser face à l’ASM et de faire un résultat ».

 

Julien Puricelli

« Ce qui a changé depuis l’an dernier ? 10 joueurs ! Le groupe est différent, nous avons une ossature plus expérimentée et de nouveaux joueurs qui se sont bien intégrés. Les objectifs sont donc revus à la hausse et notre confiance meilleure à l’approche de ces matches de phases finales. L’an dernier, nous avions probablement atteint notre objectif en disputant notre demi-finale dans notre ville. Nous avions également acquis notre qualification dans d’autres circonstances en laissant beaucoup d’énergie sur le dernier sprint. Même si nous sortant d’un barrage, la gestion de la saison a été mieux maîtrisée, il y a moins d’usure et j’espère plus de fraicheur. »