Adversaires

Présentation de l’Aviron Bayonnais en chiffres

image description

Vainqueurs au Racing en ouverture du championnat, les joueurs de l’Aviron Bayonnais retrouveront après deux années de Pro D2, le Top 14, samedi à 15h30 lors de la réception des « jaune et bleu ». L’occasion de nous rappeler que Jean-Dauger est une terre difficile pour les Auvergnats qui ne s’y sont imposés qu’une seule fois depuis la création de la poule unique et de vous présenter les forces de cette équipe basque. En chiffres…

 

1 seule victoire à Bayonne depuis la création de la Poule unique. Bayonnais et Clermontois se sont affrontés à 10 reprises (depuis 2006)  sur la pelouse de Jean-Dauger pour une seule victoire (et un match nul), c’était en 2012 sur le score de 6 à 12. Les Basques restent sur 3 victoires, la dernière en novembre 2016 sur le score de 22 à 14.

 

2 cadrage-débordements et une course folle pour Djibril Camara (arrivé cette saison du Stade Français) qui a mystifié la défense du Racing pour offrir, d’une passe après contact, le premier essai de son équipe au demi de mêlée Michael Ruru.

 

4 joueurs concernés par la Coupe du Monde et 2 jokers. Les joueurs de l’Aviron Bayonnais verront 4 de leurs coéquipiers disputer la prochaine Coupe du Monde : Toakino Taufa (Tonga), Torsen Van Jaarsveld (Namibie), Pj Van Lill (Namibie) et l’ancien clermontois Mailetao Hingano (Tonga). Pour compenser ces absences, les Basques ont fait appel à l’Anglais Callum Wilson et à José Ramon Ayarza (déjà au club l’an passé).

 

4 franchissements pour Aymeric Luc et Julien Tisseront ! A eux deux, l’arrière et l’ailier (entré peu après la mi-temps) ont franchi à 8 reprises le rideau défensif du Racing. Ils ont été les joueurs les plus tranchants de cette première journée de compétition avec le lyonnais Noa Nakaitaci et le Toulonnais Julien Heriteau. Ils seront à surveiller de près sur la pelouse de Jean-Dauger.

 

4 passes après contact pour le centre Peyo Muscarditz ! Le Basque prend ainsi la tête du classement des joueurs ayant donné le plus de ballons après contact (4). Il a même réalisé la totalité de ses passes après contact : 11 courses avec ballon dont 4 passes (toutes après contact).

 

14 arrivées à l’intersaison. L’effectif du promu a été profondément remanié pour lors de cet été afin de défendre la place du club basque dans l’Elite. Ainsi Whyte (Sharks), Alofa (Harlequins), Gorin (Massy), Lamothe (UBB), Fajado (Pau), Maka (Racing), Galarza (UBB), Monribot (Toulon), Cormenier (Albi), Afatia (UBB), Luamanu (Harlequins), Hingano (Paris), Ruru (Melbourne), Camara (Paris) ont rejoint l’effectif des « ciel et blanc » lors des derniers mois. 6 (Alofa, Galarza, Monrobot, Afatia, Luamanu et Camara) étaient titulaires lors de la première journée disputée sur la pelouse du Racing.

 

17 points inscrits en seconde période… aucun encaissé ! Les hommes de Yannick Bru ont réalisé une seconde période parfaite profitant de l’indiscipline des Racingmen (réduits à 14 à deux reprises 61e et 72e) pour revenir au score, d’abord par 3 pénalités de leur ouvreur Romain Barthelemy, puis pour l’emporter grâce à un essai de leur arrière Aymeric Luc.

 

19 plaquages pour Mariano Galarza ! Le seconde ligne en provenance de Bordeaux fut le meilleur défenseur de la rencontre face au Racing et le second plaqueur de cette première journée de Championnat derrière le Palois Martin Puech (26) avec 19 plaquages (86% de réussite).

 

16 900 places. C’est la capacité du stade Jean Dauger de Bayonne qui accueillera cette deuxième journée de Top 14. 2 ans après leur descente (en 2017), les Basques retrouveront l’Elite du rugby français à domicile. Pour l’occasion, les pesages du stade bayonnais ont été ouverts au public. Une belle affluence (et comme toujours une bonne ambiance) est attendue pour la réception des Auvergnats.