Présentation de l’Union Bordeaux Bègles

image description

A quelques jours du barrage qui opposera les Clermontois aux Girondins, coup de projecteur sur le parcours de l’Union Bordeaux Bègles qui est très proche de celui des Auvergnats cette saison (1 seul point les sépare au classement). Lors des deux premiers affrontements, un seul point et un essai à la 86ème minute a permis aux Bordelais de prendre l’avantage mais les phases finales seront le terrain d’une nouvelle opposition dans un contexte que connaissent parfaitement les Auvergnats présents quasiment à toutes les phases finales depuis la création du Top14 et que découvriront les Bordelais qui viennent de se qualifier pour la première fois de leur histoire. L’UBB en chiffres.

 

intermarche-banniere.jpg
 

 

1 : Bordeaux jouera le premier match de son histoire en phases finales du TOP 14. Jamais qualifiés depuis l’instauration de la poule unique (en 2005) les Bordelais découvriront les phases finales auxquelles les Clermontois ont participé chaque saison exceptées la première (en 2006) et celle de 2018 avec un total de 19 matches en phases finales pour 2 titres et 7 finales.

 

1 point : voilà le goal-average particulier entre les deux équipes… En effet, les Clermontois avaient arraché le match nul sur la pelouse de Chaban lors de leur match du 16 janvier 2021 (16 à 16) avant de s’incliner d’un petit point (36-37) par un essai à la dernière minute et même bien au-delà (86ème) du jeune Hulleu. De quoi s’attendre à une rencontre très serrée… 

 

1 point : C’est aussi ce qui séparent les Girondins des Clermontois au classement. Les équipes présentent le même bilan avec 15 victoires, 1 matches nul et 10 défaites ; seul un point de bonus offensif différencie les deux parcours (7 bonus offensif pour Bordeaux / 6 pour l’ASM). 

 

1er alignement du Top 14 ! Les joueurs de Christophe Urios ont la meilleure touche du championnat avec seulement 1.5 ballons perdus en moyenne par match et une efficacité de 89% dans ce secteur. Ils sont aussi les plus performants en contre puisqu’ils récupèrent 1.7 touches en moyenne à leurs adversaires. Pour mémoire, ils avaient subtilisé 7 munitions à l’alignement auvergnat lors de leur dernier déplacement à Chaban.

 

3 défaites et un match nul à domicile cette saison. Les hommes de Christophe Urios ont, en plus du match nul face à Clermont, concédé 3 défaites face au Racing (J11), la Rochelle (J20) et Toulouse (J26).

 

5 ans : Il faut remonter en 2016 pour trouver la trace d’une victoire clermontoise en Gironde en championnat. Si les Auvergnats sont parvenus à ramener deux matches nuls (en 2021 et en 2017) leurs rares victoires sur la pelouse de l’UBB remontent en 2016 puis lors des saisons 2012 et 2013 après la remontée de l’Union dans l’Elite. 

 

10 essais inscrits de moins que Clermont ! Les Bordelais prônent un jeu très offensif mais sont loin derrière les Clermontois qui dominent le classement des attaques du Top 14 avec le meilleur nombre de points inscrits (830 contre 740 pour les Girondins) ou de nombre d’essais (88 pour l’ASM contre 78 pour l’UBB), en revanche la défense bordelaise est plus efficace avec seulement 546 points concédés (2ème du Top 14 / Vs 619 pour Clermont) et 41 essais (meilleure défense avec la Rochelle / Vs 61 inscrits contre Clermont).

 

 

18 touches volées cette saison par Guido Petti. L’argentin est ainsi le meilleur contreur du TOP 14 avec plus d’une touche volée par rencontre en moyenne puisque le seconde ou troisième ligne de l’UBB a disputé 15 rencontres de championnat cette saison. La semaine dernière face à Toulouse, il a subtilisé 4 munitions à l’alignement toulousain qui avait déjà été en difficulté la semaine dernière face à Clermont. Il est aussi la cible privilégiée de ses lanceurs avec déjà 70 ballons captés cette année. 

 

23 pénalités et 4 cartons jaunes concédés par Alexandre Roumat. Le troisième ligne bordelais est le joueur girondin le plus indiscipliné. Sur les 18 matches auxquels il a participé, il a été sanctionné à 23 reprises (17 fois sur des actions défensives) et exclu 4 fois. 

 

76% de réussite pour les buteurs bordelais. Dans ce secteur les Girondins pointent à la 13ème place du classement mené par les Auvergnats (près de 89% de réussite) devant les Lyonnais (71,4%). Leurs deux buteurs Matthieu Jalibert (79,5%) et Maxime Lucu (69%) sont dans la moyenne des buteurs du championnat mais sont très loin des réussites exceptionnelles de Camille Lopez (90%) et Morgan Parra (92,5%) cette saison. 

 

151 plaquages cette saison pour Cyril Cazeaux : le seconde ligne tricolore est le meilleur défenseur de l’UBB avec une moyenne de 10 plaquages par match disputé et une efficacité de près de 91%.