Adversaires

Présentation de la Section Paloise en chiffres

image description

Dimanche à 12h30, les joueurs de la Section Paloise seront sur la pelouse du Michelin pour le compte de la dix-neuvième journée de Top 14. Découvrez en quelques chiffres, les caractéristiques des Béarnais. Vous y apprendrez notamment qu’ils se sont déjà imposés à 3 reprises à l’extérieur cette saison mais aussi qu’ils possèdent l’un des meilleurs gratteurs du championnat en la personne de Steffon Armitage mais aussi, l’un des buteurs les plus efficaces du Top 14, Colin Slade. En chiffres…

Aucun Palois retenu en sélection ce week-end… Ils seront 7 côté clermontois avec les Tricolores Etienne Falgoux, Sébastien Vahaamahina, Arthur Iturria, Camille Lopez, Wesley Fofana, Damian Penaud et l’Ecossais Greig Laidlaw.

2.7 plaquages manqués par match pour l’arrière palois Jesse Mogg ! L’australien est ainsi le défenseur le moins sûr du championnat. Sur les 9 premiers matches de la saison, il a ainsi raté 24 des 55 plaquages qu’il a eu à réaliser soit 56% de réussite. Il se rattrape offensivement en étant l’un des attaquants les plus actifs de la Section avec 2 défenseurs battus par rencontre et une moyenne de 6 mètres gagnés par course (en moyenne 5.5/match).

3 victoires et 12 points pris en déplacement ! Les Béarnais qui sont loin d’être irréprochables à domicile (5 défaites face à Clermont, Paris, Toulouse, la Rochelle et Castres) ont, en revanche, été très performants chez leurs concurrents directs en déplacement puisqu’ils se sont successivement imposés à Grenoble (21-24), Agen (25-28) et Perpignan (24-30).

4 anciens clermontois dans les rangs palois : En plus de Julien Pierre qui s’occupe désormais de la formation paloise, 4 joueurs de la Section ont porté les couleurs de l’ASM : Thomas Domingo (champion de France en 2010 et 2017 avec Clermont), Benson Stanley (5 saisons et un titre), Adrien Planté  (2 saisons et un titre) et Atila Septar (2 saisons).

6 défaites consécutives pour une fin d’année 2018 en trou d’air… Les Béarnais ont probablement plombé leur saison à la fin de l’année 2018 en concédant une terrible série de 6 défaites consécutives (dont 2 à domicile) face au Racing (ex), Castres (ex), Toulouse (dom), Lyon (ex), La Rochelle (dom) et Montpellier (ex). Un passage compliqué qui a plongé les Béarnais dans le ventre mou du championnat.

 

190312-pau-2.jpg
 

13 ballons grattés depuis le début de saison par Steffon Armitage. L’ancien toulonnais, reste un véritable poison dans la zone de plaquage où il a gratté 13 ballons en 616 minutes de jeu en championnat (un par mi-temps en moyenne). Il est, ainsi, le troisième meilleur gratteur du championnat derrière le parisien Sekou Macalou (19) et l’agenais Facundo Bosch (14).  

17 ans ! Il faut remonter en 2002 pour trouver la trace d’une victoire paloise au Michelin. Cette année-là, les Béarnais s’étaient imposés sur le score de 15 à 19. Ce fut l’une des rares victoires paloises en Auvergne puisque la Section ne s’est imposée qu’à deux reprises au Michelin (en 2002 et en 1999) pour 21 défaites et 2 matches nuls depuis le premier match disputé en 1938.

33 points au classement après 18 journées : C’est 15 points de moins que la saison dernière (les Palois étaient 7ème au même moment en 2018 avec 48 points). A justement 15 points des Bordelais (actuels 6ème du classement) et avec 8 matches encore à jouer, la remontée parait compliquée d’autant que les Béarnais devront se déplacer à Clermont, La Rochelle, Toulouse et Paris (3 des 4 premiers du classement). L’avance de 13 points sur le barragiste (Grenoble avec 20 points) semble, elle aussi, confortable pour éviter de jouer avec la peur au ventre lors des derniers mois de compétition.

37 ballons gagnés en touche et 4 volés pour Ben Mowen. L’ancien montpelliérain, d’origine australienne, est la rampe de lancement préférée des Palois avec déjà 37 prises cette saison (plus de 3 lancers en moyenne par match). Il est aussi le meilleur contreur du club avec 4 ballons volés à l’alignement adverse (3 pour Paddy Butler).

87.8% de réussite pour l’ouvreur All-Black, Colin Slade, qui a déjà réussi 35 coups de pied cette saison (pour 5 échecs seulement). Auteur de 3 transformations et 2 pénalités face à Agen, l’ouvreur de la Section est un buteur de classe internationale a qui les Auvergnats ne devront pas laisser la moindre occasion de s’exprimer.