Adversaires

Présentation des Harlequins en chiffres

image description

A quelques centaines de mètres de Twickenham, les hommes de Franck Azéma joueront, à distance, la première place de la poule avec les Ulstermen avant d’attendre le résultat du Racing, le lendemain. Les Quins n’ont rien à espérer dans cette compétition mais ne sont pas du genre à lâcher leurs rencontres surtout à domicile face à des clubs français. Les 3 mondialistes, ainsi que les 3 « légendes » des Quins devraient être de la partie samedi au coup d’envoi de la sixième journée de Champions Cup.

Présentation de l’équipe des Harlequins.

 

1 seule victoire clermontoise sur la pelouse du Twickenham Stoop ! Les Auvergnats se sont déplacés à 3 reprises dans l’enceinte des Harlequins… pour une seule victoire (en 2014 sur le score de 13 à 16). Avant cela, ils s’étaient inclinés en 1999 (11-9) et en 2004 (27-26).

2 défaites au Stoop cette saison ! Les Quins se sont inclinés à domicile sur les deux compétitions : une fois en Champions Cup (face à l’Ulster 10 à 34) et une fois en Premiership (face à Worcester 14-19). L’an dernier, les Londoniens s’étaient inclinés à 4 reprises à domicile en championnat : face à Bath, aux Saracens, Gloucester et Northampton.

3 Mondialistes chez les Quins ! Alex Dombrandt (3ème ligne), Joe Marler (pilier), Kyle Sinckler (pilier) n’avaient pas participé à la première journée de Champions Cup programmée 15 jours seulement après la finale de la Coupe du Monde. Ils étaient tous titulaires, la semaine dernière, lors de la victoire à Bath et devraient également être sur la pelouse du Stoop samedi après-midi.

3 légendes pour un même club ! Les Quins s’appuient depuis de très nombreuses saisons sur une colonne vertébrale articulée autour de 3 légendes du rugby anglais : Mike Brown (arrière, 327 matches avec les Quins, 72 sélections), Chris Robshaw (troisième ligne, 288 matches avec les Quins, 66 sélections) et Danny Care (demi de mêlée, 270 matches avec les Quins, 84 sélections).

6 essais cette saison pour Gabriel Ibitoye ! L’ailier des Quins est le meilleur marqueur de sa formation. En pleine forme en ce début d’année, le rapide finisseur anglais a inscrit un essai sur les deux premiers matches du mois de janvier (face à Sale le 3 et Bath le 10). Il est aussi le joueur le plus utilisé de l’effectif (les 14 matches disputés) pour 1 095 minutes de jeu.

9 points après 5 journées. La victoire la semaine dernière sur la pelouse de Bath, ne change rien pour les Anglais des Harlequins qui ne peuvent plus se qualifier pour les phases finales de la compétition puisqu’ils ne pourront plus rattraper les Nord-Irlandais de l’Ulster (victorieux sur leur pelouse lors de la 4ème journée). Les Quins ne devraient toutefois pas lâcher le match qu’ils utiliseront pour préparer leur prochain rendez-vous (la semaine prochaine à domicile face aux Saracens) afin de rester dans le milieu de leur classement national.

17 plaquages pour James Chisholm (100% de réussite) face à Bath. Le flanker des Quins s’est montré redoutable en défense, la semaine dernière, plaquant à tour de bras les attaquants de Bath dans une rencontre où les avants londoniens ont fait un énorme boulot à l’image de Kyle Sinckler (le droitier du Xv de la Rose) auteur, lui, de 13 plaquages : remarquable pour un pilier.

17 ballons captés en touche par Tex Cavubati. Le seconde ligne des Quins est dans le Top 5 des meilleurs preneurs de balle de la compétition derrière Grobler (Gloucester) et Isiekwe (Saracens) 29 ballons captés chacun. Il est la rampe de lancement privilégiée de l’alignement des Quins cette saison.

132 points marqués par Marcus Smith. Le jeune prodige du rugby anglais (20 ans) est le meilleur marqueur de sa formation (comme l’an dernier où il avait inscrit 237 points). Toujours en pleine progression, ce jeune ouvreur pèse de plus en plus sur le jeu de son équipe où ses prises d’initiative créent des espaces dans lesquels s’engouffrent sa troisième ligne mobile. Il sera à surveiller de près sur la pelouse du Stoop.

13 500 spectateurs de moyenne cette saison au Stoop en Champions Cup … soit plus de 90% de remplissage. Le stade des Quins est l’un des plus populaires du championnat outre-manche. Posé à quelques centaines de mètres du temple du Rugby anglais (Twickenham), le Stoop conserve un caractère convivial et une ferveur entretenue par un public de connaisseurs aussi fidèle que coloré. Même si l’enjeu ne sera que du côté clermontois, l’ambiance devrait y être bouillante.

 

GettyImages-1198708293.jpg