Adversaires

Présentation des Saracens de Timisoara en chiffres !

image description

Coup de projecteur sur les Roumains de Timisoara chez qui les hommes de Franck Azéma se rendront lors de la prochaine journée de Challenge Cup. Découvrez leur début de saison en chiffres…

Jamais dans leur Histoire les Roumains de Timisoara n’ont battu un club français. Engagés pour la deuxième fois dans la compétition européenne, les joueurs de Timisoara, dans la poule du Stade Français lors de la saison 2016-17, s’étaient inclinés à deux reprises : 28 à 0 à Paris et 0 à 27 à domicile. Ils n’ont d’ailleurs, encore, jamais remporté la moindre victoire dans cette compétition avec une moyenne de score de 46 à 5 en leur défaveur lors de leur dernière apparition, (62 à 14 cette saison).

1 seul match joué depuis leur déplacement en Auvergne. Les joueurs de Timisoara n’ont disputé qu’une seule rencontre en club depuis la seconde journée de Challenge Cup. C’était le 27 octobre face à ACS Tomitanii (victoire 38 à 0) qui leur permet d’occuper la 3ème place du classement derrière les deux clubs de Bucarest (qui possèdent un match joué supplémentaire). En sélection, une dizaine de joueurs de Timisoara ont participé au match face au Portugal (remporté 36-6) qui permet à la Roumaine de rester dans la groupe B européen, mais aussi aux rencontres amicales face à Agen (perdu 5 à 31) et à l’Uruguay (défaite 20 à 27).

3 ballons perdus en conquête. Sur leurs 23 ballons mis en jeu (11 touches et 12 mêlées) face à Clermont les joueurs de Timisoara ont pu en exploiter 87% puisqu’ils n’ont perdu que 2 touches et une seule mêlée (qu’ils ont récupéré sur une introduction clermontoise). Solides dans ce secteur, les Roumains ont également progressé de 32 mètres à partir de leurs touches (un essai sur ballon porté) contre 1 seul mètre pour les « jaune et bleu ».

9 plaquages manqués par le centre Florin Popa lors du match aller. L’international roumain a vécu une après-midi difficile lors de sa venue au Michelin. Très visé par les attaques clermontoises, il a concédé 9 plaquages manqués pour seulement 7 réussis.

17% de possession seulement pour Timisoara lors du match aller ! Les « jaune et bleu » ont dominé le match aller. Pas besoin de statistiques pour le montrer mais les chiffres sont assez éloquents puisque les Roumains n’ont eu le ballon que 17% des 27 minutes de temps de jeu effectif soit environ 4 minutes 30 secondes.  

 

 

181204-timisoara-2.jpg
 

34 mètres gagnés et 1 franchissement pour l’ailier Marius Simionescu qui fut le joueur le plus dangereux lors du match aller avec le troisième ligne centre d’origine samoane, Michael Stewart, qui a joué 7 ballons à la main pour 32 mètres gagnés et un franchissement.

65 plaquages manqués par les Roumains lors du match aller face à Clermont ! Sur un total de 162 plaquages tentés, les joueurs de Timisoara en ont raté 65 soit 40% de réussite. Ce qui a permis aux Clermontois de franchir la défense roumaine à 19 reprises pour 10 essais inscrits.

124 points déjà encaissés par la défense de Timisoara ! Battus 70 à 12 lors de la dernière journée de Challenge Cup, les Roumains s’étaient déjà inclinés à domicile lors de la première journée sur le score de 17 à 54, soit un total de 17 essais concédés depuis le début de la compétition pour seulement 4 essais inscrits.

1000 spectateurs, c’était l’affluence lors de la première journée de Challenge lors de la réception des gallois des Dragons de Newport dans le stade Dan-Paltinisanu qui peut contenir jusqu’à 32 000 places. Cette troisième journée de Challenge risque de se jouer dans un stade qui sonne creux même si plusieurs centaines de supporters clermontois feront le déplacement à Timisoara ce week-end.