Présentation du Castres Olympique en chiffres…

image description

Les Castrais, champions de France en titre, se présenteront, samedi au Michelin, sans le moindre complexe et avec déjà 2 victoires et un bonus défensif ramenés de leurs 4 premiers déplacements. Epargnés par le « syndrome du champion » comme vous le verrez, les joueurs du CO sont sur une bonne dynamique et viennent d’infliger la première défaite de la saison aux Anglais d’Exeter, en étant pourtant réduits à 14 une grande partie de la rencontre). Le CO en chiffres…

Un seul castrais dans le groupe France. Mathieu Babillot est le seul tarnais retenue dans le groupe France pour préparer la tournée automnale où les Tricolores seront opposés aux Sud-Africains, Argentins et Fidjiens.

2 victoires à l’extérieur cette saison ! Castres voyage sans complexe notamment chez les « gros » puisque les hommes de Christophe Urios se sont imposés à Montpellier en ouverture du championnat avant de récidiver à Toulouse (lors de la 6ème journée). Ils ont aussi pris un point de bonus défensif au Toulon et il n’y a finalement qu’au Racing où le Co n’a ramené aucun point.

2 ouvreurs blessés. Benjamin Urdapilleta opéré d’un pouce sera indisponible jusqu’à la fin du mois de novembre. Julien Dumora avait, depuis l’absence de l’ouvreur argentin, glissé à l’ouverture mais il a dû laisser ses camarades après une lésion musculaire aux ischio-jambiers qui devrait lui faire rater les prochaines semaines de compétition. C’est le jeune Yohan le Bourhis qui a pris le relais face aux Anglais avec 60% de réussite (3/5) face aux perches.

5 victoires au Michelin en 15 ans : Personne ne fait mieux ! Les Tarnais … se sont imposés au Michelin lors des saisons 2003 et 2004 avant de mettre fin à la plus longue série d’invincibilité à domicile du championnat en mai 2014 (77 victoires) en s’imposant en barrage 16 à 22. Ils restent également sur une victoire 27-31 série d’invincibilité restent sur une victoire 27-31 l’an dernier acquise grâce à un essai de Rado à la 72ème minute alors que les tarnais avaient été menés toute la rencontre.

7 anciens clermontois dans le groupe du CO. Les connexions entre le club auvergnat et son homologue tarnais fonctionnent bien puisque 7 joueurs passés par Clermont évoluent à présent à Castres : Camille Gerondeau, Christophe Samson, Daniel Kotze, Loïc Jacquet, Ludovic Radosavljevic, Scott Spedding et Thomas Combezou.
 

181023-castres-2.jpg
 

Après 7 journées, le Castres Olympique est le seul club champion de France en titre des 4 dernières saisons à pointer parmi les 6 premiers du championnat. Pas de syndrome « champion » pour les hommes de Christophe Urios 5ème avec 19 points, là où les Clermontois avaient 13 pts (9ème) en 2017, le Racing 14 pts (11ème) en 2016 et Paris 9 pts (12ème) en 2015.

17 plaquages manqués par les centres Florian Vialelle et Robert Ebersohn lors des deux dernières journées de Champions Cup …sur 51 tentés soit une efficacité de 66%. Une zone sensible que les attaquants anglais d’Exeter et Gloucester ont visée lors des deux premières journées de Champions Cup. Cela n’a pas empêché le jeune centre Vialelle d’inscrire l’essai qui a permis de relancer son équipe lors de la victoire face à Exeter.

38% de possession, 35 % d’occupation et seulement 78 ballons joués à la main face à Exeter. La guerre des stats n’est pas la garantie de l’emporter…surtout face au CO. Les Anglais d’Exeter ont payé pour le savoir,  malgré leur domination dans toutes les lignes de statistiques. Les Castrais ont peu eu le ballon et sont restés très souvent dans leur camp… mais ils l’ont emporté : Exeter a franchi à 9 reprises (contre 6 pour le CO) fait 13 passes après contact (contre une seul) 208 passes (contre 74) mais le collectif castrais a été plus fort et plus réaliste… ce qui permet aux hommes d’Urios d’être au contact du Munster avant une double confrontation décisive au mois de décembre.

41 plaquages en 2 matches pour Baptiste Delaporte, le jeune troisième ligne aile du CO (21 ans) et capitaine des Espoirs. Une très grosse activité pour le flanker tarnais avec  95.3% d’efficacité au plaquage et 2 ballons récupérés au grattage. Il est l’une des révélations du CO cette saison où il profite de l’absence d’Anthony Jellonch (opéré de l’épaule et forfait jusqu’au mois de décembre).

44 minutes à 14 la semaine dernière face aux Chiefs après l’expulsion de Vaipulu (venu charger un écran anglais). Menés 14  à 0 après 13 minutes, les hommes de Christophe Urios sont restés dans le match même après leur exclusion et sont patiemment revenus avant que Mafi ne réalise un exploit personnel pour donner l’avantage aux siens.