Présentation du Montpellier Hérault en chiffres

image description

Coup de projecteur sur les statistiques du Montpellier Hérault Rugby depuis le début de la saison. Perturbés par l’épidémie de Coronavirus qui accumule les reports, les hommes de Xavier Garbajosa sont toujours à la recherche de leur premier succès à l’extérieur. Les Clermontois devront se méfier puisqu’ils sont ceux qui se sont le plus fréquemment imposés en Auvergne ces dernières années. Toujours aussi performants dans la conservation de balle, la conquête reste une valeur sûre de notre championnat… En chiffres.

 

 

Banner_970x90.jpg
 

 

1 point lors des 3 premiers déplacements de la saison. Toujours à la recherche de leur première victoire à l’extérieur, les hommes de Xavier Garbajosa ont voyagé à trois reprises cette saison pour une lourde défaite au Racing (41-17), un point de bonus défensif à Toulon (25-21) et une défaite en fin de match à Bayonne (29-20).

 

3 matches en retard ! Les Montpelliérains sont les plus mal-lotis au niveau des reports de match puisqu’ils sont ceux qui en cumulent le plus : 3 ! Après les reports de Montpellier – Castres (J3, dont le report a également été reporté !), Lyon - Montpellier (J7) et Montpellier – Stade Français (J8).

 

4 tricolores alignés face à Bordeaux. Xavier Garajosa a choisi d’utiliser ses 4 tricolores (Vincent Rattez, Arthur Vincent, Paul Willemse et Mohamed Haouas) aussitôt après les avoir récupérés au lendemain de la victoire face à l’Ecosse…reste à savoir si il les utilisera à nouveau à Clermont ou leur accordera des congés avant la réception du Leinster en ouverture de la Champions Cup.

 

5 victoires au Michelin lors de leurs 6 derniers déplacements pour les Montpelliérains ! Aucune équipe n’a fait mieux ! Les hommes de Franck Azéma ont mis fin, l’an dernier (victoire 20 à 13), à une série impressionnante de 5 victoires montpelliéraines en Auvergne. Après 25 ans sans la moindre victoire, les Héraultais ont aligné une incroyable série de 5 succès au Michelin entre 2014 et 2019.

 

9 franchissements et 12 défenseurs battus par Cobus Reinach. Le demi de mêlée sud-africain, que les Clermontois connaissent bien pour l’avoir affronté lorsqu’il jouait pour les Saints de Northampton, est le joueur le plus dangereux de Montpellier en ce début de saison avec 9 franchissements (5 pour Arthur Vincent). Il est aussi le meilleur marqueur de son équipe avec 4 essais inscrits.

 

12 touches perdues par les Héraultais. L’alignement du MHR est ainsi le plus sûr du Top 14, très loin devant du Stade Rochelais qui a déjà perdu 28 munitions dans ce secteur (23 pour les Clermontois). La conservation dans les rucks est une autre valeur sûre des Montpelliérains puisqu’ils n’ont perdu que 25 ballons (2ème du championnat derrière les Parisiens, 24 ballons perdus).

 

13 points au classement pour les Montpelliérains. Déjà battus deux fois à domicile cette saison (par Pau et Bordeaux), les joueurs du MHR pointent à la 11ème place du classement (avec 3 matches de retard). Même si leur début de saison est déficitaire (2 défaites à domicile pour aucune victoire à l’extérieur), ils possèdent exactement le même nombre de points que l’an dernier après 7 journées.

 

16 minutes de possession de balle en moyenne par match. Les hommes de Xavier Garbajosa sont (avec les Palois 16min 6sec) l’équipe qui tient le plus de ballon depuis le début du championnat. Performants dans la conservation de balle, leur jeu se construit sur de nombreux temps de jeu sans forcément réussir à franchir (seulement 2 franchissements lors des deux derniers matches) mais en usant les défenses adverses.

 

30 touches gagnées par Nicolaas Van Rensburg. Le sud-africain est ainsi le deuxième meilleur preneur de balle en touche du championnat (derrière le palois Steven Cummins). La base de lancement préférée des lanceurs héraultais puisqu’il capte en moyenne 6 touches/match (meilleur du Top 14) et 30% des touches montpelliéraines depuis le début de la saison.

 

58 plaquages pour Yacouba Camara ! Le troisième tricolore est le meilleur défenseur de son équipe avec 58 plaquages réalisés et une efficacité remarquable de 95,1% (seulement 3 ratés) … petit bémol, il est aussi le joueur montpelliérain le plus pénalisé avec 9 fautes sifflées depuis le début de la saison (et 3 cartons jaunes).

 

78% de ballons exploitables pour les mêlées adverses ! Les Montpelliérains possèdent la mêlée la plus « perturbante » pour leurs adversaires. En effet, si les statistiques de la mêlée héraultaise sont dans les normes sur ses possessions de balle avec un taux d’exploitation correct et quelques ballons pris sur introduction adverse, l’édifice du MHR est celui qui perturbe le plus celui de ses adversaires faisant baisser le taux d’exploitation derrière sa propre introduction à 78% soit près de 2 ballons perdus par les adversaires montpelliérains.