Adversaires

Présentation du quart de finale de Champions Cup en chiffres …

image description

En s’imposant sur la pelouse de Thomond Park pour décrocher la qualification en quart de finale de Champions Cup, les Toulousains sont devenus la deuxième équipe à faire tomber le Munster dans son antre après Clermont. Si l’affrontement de dimanche opposera les deux meilleures attaques de France, c’est probablement la défense qui devrait offrir les clés de cette rencontre décisive. Le Stade Toulousain et l’ASM Clermont Auvergne qui sont pourtant de grands habitués de la Coupe d’Europe ne se sont croisés qu’à une seule reprise (en 2000) depuis la création de la  compétition en 1995 … jamais au Michelin.

 

intermarche-banniere.jpg
 

 

1 seule confrontation en Coupe d’Europe ! Toulouse et Clermont font partie des équipes ayant disputées le plus de rencontre en Coupe d’Europe : 176 pour le Stade Toulousain (3ème derrière le Munster et le Leinster) et 117 pour Clermont (10ème club européen). Les deux formations ne se sont, en revanche, croisées qu’une seule fois dans cette compétition, il y a 21 ans lors d’un quart de finale de Coupe d’Europe au stadium de Toulouse.

3 Toulousains à 4 passes après contact face au Munster. Les « Rouge et Noir » aiment jouer debout, ce n’est pas un scoop. Pour preuve, ils sont 3 à avoir réussi 4 passes après contact samedi dernier face aux Irlandais du Munster : Julien Marchand, Maxime Médard et Selevasio Tolofua. 3 joueurs sur la plus haute marche du classement de la journée de Coupe d’Europe où ils ont été rejoints par le Clermontois George Moala également auteur de 4 « Offloads ».

3 Toulousains dans le Top 10 des meilleurs plaqueurs de la semaine dernière. Derrière le meilleur joueur du Tournoi des 6 Nations, l’Ecossais Hamish Watson, 3 Toulousains sont entrés dans le Top 10 des meilleurs plaqueurs. Le troisième ligne toulousain, Francois Cros (remis de sa blessure au pied) est le mieux placé (4ème avec 18 plaquages) suivi de Richie Arnold (16) et Jérôme Kaino (15).

4 Titres européens pour le Stade Toulousain. Le palmarès des « Rouge et Noir » est le plus prestigieux de la compétition avec celui du Leinster. Les Stadistes ont remporté le premier titre en 1996, avant de reconquérir d’autres étoiles en 2003, 2005 et 2010. Sur les 10 dernières années, Clermont a toutefois été plus régulier dans cette compétition puisque depuis 2011 les Auvergnats ont participé à 8 phases finales de Champions Cup contre 6 côté toulousain.   

5 Tricolores au coup d’envoi sur la pelouse du Munster : le Stade Toulousain alignait 5 Bleus samedi dernier pour son huitième de finale face au Munster : la charnière Dupont – Ntamack, le troisième ligne François Cros ainsi que les premières lignes Marchand et Baille. Mauvaka et Aldegheri étaient également présent sur le banc. Hormis François Cros (qui n’a pas joué les matches du Tournoi), ils devraient tous enchainer un 5ème match à haute intensité après les 3 matches du Xv de France (Angleterre, Pays de Galles et Ecosse) précédents.

6 blessés dans les lignes arrières : Si le paquet d’avants toulousain ne compte que peu d’absents et devrait récupérer Rynhard Elstadt (privé de déplacement en Irlande), la ligne de trois-quarts toulousaine est à flux tendu avec les absences des centres Guitoune, Mallia, Fouyssac et des polyvalents Ramos, Bonneval et Tauzin.

9 victoires à l’extérieur pour le Stade Toulousain : Les hommes d’Ugo Mola sont les plus performants à l’extérieur. Sur leurs 13 premiers déplacements cette saison, ils se sont imposés à 9 reprises : 7 fois en Top 14 (Racing, Brive, Pau, Bayonne, Montpellier, Agen et la Rochelle) et 2 fois en Coupe d’Europe (dans les provinces de l’Ulster et du Munster). En triomphant au Munster, samedi dernier ils deviennent ainsi la deuxième formation française à s’imposer sur la pelouse mythique de Thomond Park… après Clermont.

 

toulouse-2.jpg
 

 

13 défenseurs battus par Antoine Dupont en Coupe d’Europe. Le demi-de-mêlée toulousain est ainsi le joueur le plus dangereux de son effectif. Le Tricolore, troisième du classement européen, est devancé par 2 Clermontois (George Moala 18 défenseurs battus et Damian Penaud, 21) et talonné par l’arrière japonais Kotaro Matsushima 12 défenseurs battus.

20 points / Défense : le seul moyen de tenir Toulouse c’est de bien défendre… une lapalissade qui se traduit par une bascule … 20 points. Lorsque leur attaque a été muselée en dessous des 20 points (7 fois cette saison), les « rouge et noir » ne sont parvenus à s’imposer qu’à 2 reprises (à la Rochelle et à Montpellier) contre 4 défaites et un match nul. En revanche quand ils ont été capables d’inscrire plus de 20 points, ils ont remporté toutes leurs rencontres…sauf une : face à Clermont en ouverture de la saison.

32 points inscrits en moyenne par match par les Toulousains ! Les « Rouge et Noir » possèdent une attaque assez impressionnante mais les Clermontois n’ont rien à leur envier. Mieux, ils les devancent de 2 points par match que ce soit en Top 14 ou en Coupe d’Europe et ont inscrit plus d’essais qu’eux cette saison (83 pour Toulouse / 88 pour Clermont).

66 points après 20 journées pour les Toulousains, solides leaders du championnat de France. Avec 7 points d’avance sur le duo composé du Racing et de Clermont, les « Rouge et Noir » ont une petite marge de sécurité pour l’une des deux meilleures places du classement et surtout un bon matelas pour la qualification qui se bataille à 14 points d’eux. Une saison en nette progression de la précédente où ils comptaient 40 points après le gel du classement et pointaient à la 7ème place du Top 14 (ils avaient 17 points de plus au même point de passage cette saison).  

80% de réussite au pied pour Romain NTamack ! Le buteur stadiste a tapé 10 coups de pied pour 8 réussites depuis le début de la compétition européenne. De bonnes statistiques mais qui n’arrivent pas à la réussite exceptionnelle de Camille Lopez à 89% en Coupe d’Europe (17 pénalités tentées) et autant en Championnat avec 104 tentatives.  En championnat, le toulousain est bien moins régulier avec seulement 59% de réussite sur 19 tentatives.

100% en mêlée pour les Toulousains ! Les « rouge et noir » possèdent la meilleure mêlée de la compétition européenne (et aussi la meilleure du Top 14 avec 93% des ballons). Même s’ils n’ont disputé que deux rencontres (la rencontre face à Exeter a été annulée pour cause de Covid) les Haut-Garonnais n’ont perdu aucun ballon et ont dépossédé leurs adversaires de la moitié de leurs munitions dans le secteur de la mêlée. La touche est également très performante puisque la réussite est de 87% sur leurs propres lancés ainsi que 2 ballons volés en moyenne par match.