Adversaires

Présentation du Racing 92 en chiffres …

image description

Avant le prochain déplacement des « jaune et bleu » au Racing 92, coup de projecteur sur les hommes du tandem Labit-Travers qui ont réussi le premier gros coup de ce championnat en s’imposant sur la pelouse du RCT, samedi dernier. Retour sur cette rencontre mais aussi sur l’histoire des confrontations avec l’ASM où vous apprendrez que les « jaune et bleu » ne se sont plus imposés au Racing depuis 2007… En chiffres !

 

Jamais ! Les Racingmen ne se sont jamais inclinés dans leur nouvelle enceinte Paris La Défense Aréna. Depuis leur déménagement de Colombes vers leur enceinte ultramoderne de la Défense, en décembre dernier, les « ciel et blanc » sont invaincus en Top 14 mais aussi en Champions Cup.

1 victoire à l’extérieur ! Les « ciel et blanc » n’ont pas trainé à afficher leurs ambitions cette saison puisqu’ils viennent de s’imposer, dès la première journée sur la pelouse du RCT (9 à 25). Des Racingmen en pleine forme après un stage en Géorgie où ils ont participé à la Rugby Summer Cup de Tbilissi s’imposant notamment contre le Brésil 45 à 7 et face à l’Argentine B 14 à 8.

Triple-double pour Finn Russell. L’ouvreur écossais recrue phare des « ciel et blanc » a signé ses débuts en championnat par un triple double (2 essais,  2 transformations et 2 pénalités) pour un total de 20 points inscrits. Au delà des chiffres, l’ouvreur francilien a été un véritable poison pour les Toulonnais en attaquant la ligne d’avantage et en trouvant de nombreuses solutions notamment à son intérieur durant la rencontre. A surveiller…

5 arrivées pour un recrutement ciblé ! Laurent Travers et Laurent Labit qui peuvent s’appuyer sur un collectif solide et bien rodé au Top14 ont recomposé leur groupe après les départs de Ducalcon, Afatia, Carizza, Albacete, Nyanga, Dambielle, Carter, Talès, Vulivuli, Tuitavake et Andreu. Du côté des arrivées, que des pointures internationales avec le seconde ligne néozélandais Bird, le fidjien Volavola, le tricolore Sanconnie, l’irlandais Zebo ou l’ouvreur écossais Russell, auteur d’un doublé sur la pelouse du RCT.

7 ans sans victoire au Racing. Il faut remonter en septembre 2011, en pleine période Coupe du Monde, pour retrouver la trace d’une victoire clermontoise sur la pelouse des Racingmen (11-22). Depuis les Auvergnats ont enchainé 6 défaites et un match nul en 2015 (13-13).

7 plaquages manqués seulement face au RCT ! Solides sur leurs fondamentaux, les Racingmen ont été très appliqués défensivement puisqu’ils n’ont manqué que 7 plaquages sur près de 180 lors de la première rencontre de championnat. Ryhs Webb, le demi de mêlée gallois du RCT en a cassé 3 lors de sa percée, qui malheureusement pour lui, s’est finie dans les mains de Juan Imohff pour un essai en contre de 50 mètres.

9 joueurs sur la liste Elite FFR. Après Clermont (10 joueurs), le Racing est la formation qui compte le plus de Tricolores présents sur la liste Elite dans ses rangs : 9 (Eddy Ben Arous, Camille Chat, Henri Chavancy, Cedate Gomez Sa, Wenceslas Lauret, Bernard le Roux, Fabien Sanconnie, Teddy Tomas, Virimi Vakatawa).  3 (Ben Arous, Lauret et Chavancy) ont déjà repris la saison face au RCT, les 6 autres seront autorisés à le faire dès cette 2ème journée après leur participation à la tournée en Nouvelle-Zélande.

14 ballons rendus dans le jeu … Très impressionnants défensivement, les joueurs du Racing 92 ont commis quelques approximations dans leurs mouvements offensifs avec 5 ballons perdus dans les phases de ruck et 9 en-avants, soit 14 munitions perdues.

100% conquête ! Déjà très bien en place, les hommes de tandem Labit-Travers se sont montrés très organisés dans les phases de conquête en ne perdant aucun ballon. Mieux, ils ont récupéré une mêlée et 2 touches aux avants toulonnais lors de la première journée de TOP 14.

32 000 places ! C’est la capacité de la Paris la Défense Arena (ex U Arena) dans sa version Rugby (40 000 spectateurs dans sa configuration spectacle). Inaugurée par les Rolling Stones, en octobre 2017, c’est la plus grande salle de spectacle d’Europe. La salle accueillera également les JO de Paris 2024 lors des épreuves de Gymnastique.  Avec près de 21 000 spectateurs en moyenne lors des rencontres à l’UArena, le Racing a triplé son affluence (moins de 7 000 personnes à Colombes) et dispose encore d’une belle marge de progression. Lors de cette rencontre face à Clermont, les premières places seront vendues à partir de 5 Euros.