Adversaires

Présentation du Stade Français en chiffres

image description

Coup de projecteur sur les joueurs du Stade Français chez qui les hommes de Franck Azéma se déplaceront en épilogue de cette 23ème journée de Top 14.  En quelques chiffres vous y apprendrez que les Auvergnats ne se sont jamais imposés de leur histoire sur la pelouse de Jean-Bouin, ou encore que les Parisiens possèdent la défense la plus efficace du championnat au niveau des plaquages mais aussi qu’ils se sont déjà inclinés à 4 reprises sur leur pelouse cette saison. En chiffres…

 

Jamais dans leur histoire les Clermontois ne se sont imposés au stade Jean-Bouin ! Les victoires à Paris sont rares pour les Auvergnats qui ne s’y sont plus imposés depuis mars 2013 (victoire 10-37). Comme tous les autres succès auvergnats 2011 (12-20) et 2009 (19-21), ils ont été acquis sur la pelouse du Stade de France pour des rencontres délocalisées. Jean-Bouin n’a, ainsi, jamais été le lieu d’un succès auvergnat dans l’histoire des confrontations entre les deux clubs. Le meilleur résultat de l’ASM reste un match nul 30 à 30 en septembre 2016.

1 point : c’est ce qui sépare les Parisiens (huitièmes du classement) des Bordelais (6ème et derniers qualifiés). Vainqueurs aux forceps, lors de la dernière journée de Top 14 face à Agen, les hommes de Meyer auront une énorme pression face à Clermont avant de se déplacer au Racing puis à Montpellier les semaines suivantes avant de terminer à domicile face à Pau.

1 grosse perte… Suspendu après un « jeu dangereux » lors de la rencontre face à Agen, Sekou Macalou sera privé de la réception clermontoise. Une grosse perte pour le Stade Français qui jouera sans son joueur le plus régulier de la saison. Il n’y a qu’à voir : Meilleur gratteur de l’équipe (23 ballons), Meilleur plaqueur (230), Meilleure rampe de lancement en touche (61 ballons captés), meilleur contreur (11 ballons volés) et aussi le joueur le plus utilisé de l’effectif parisien avec 1460 minutes en Top 14.

1.42 ballons grattés par match pour Hendre Stassen ! Le flanker arrivé en cours de saison d’Afrique du Sud est le plus redoutable défenseur au sol du Top 14. Avec 1.42 ballons grattés par match il devance Steffon Armitage (1.4, Pau), Dean Fourie (1.33, LOU) ou Peceli Yato (1.22). Il est également sur la troisième marche du podium sur la saison entière (mené par son compère Sekou Macalou) avec 17 ballons gagnés et seulement 12 matches disputés.

4 défaites à domicile cette saison ! Les joueurs du Stade Français se sont déjà inclinés à 4 reprises dans leur stade cette saison en championnat : face au Racing (16-17), La Rochelle (12-14), Lyon (13-24) et Toulouse (9-28).

4 joueurs perdus lors du dernier match face à Agen. Les joueurs de la capitale déjà en difficulté à certains postes depuis quelques semaines devront faire, lors de la réception de l’ASM, sans 4 joueurs éliminés après la dernière réception : Sekou Macalou et Jonathan Danty, tous les deux expulsés et respectivement suspendus 1 et 4 semaines, mais aussi Kylan Hamdaoui (fracture de la pommette) et Tony Ensor (fracture de la mâchoire) qui se sont télescopés et seront absents de longues semaines.

10% de plaquages manqués ! La défense du Stade Français est ainsi la plus efficace du championnat, celle qui possède le meilleur taux de réussite lors des phases de plaquages. Les Clermontois sont moins sûrs (12%) dans le milieu du classement où l’USAP ferme la marche avec 14% de déchets.

67 défenseurs battus par Gaël Fickou. L’ex Toulousain et centre tricolore réalise une saison de très haut niveau sous ses nouvelles couleurs. Derrière Josua Tuisova (73 défenseurs battus / qui ne rejouera plus de la saison), le parisien est sur la deuxième marche du podium des meilleurs attaquants du championnat avec 67 défenseurs battus.

83.3% de réussite au pied pour Nicolas Sanchez. L’ouvreur argentin, arrivé en cours de saison n’a pas tardé à se familiariser avec le Top 14, il est le plus précis des buteurs de son équipes devant Jules Plisson (81.8 %) et Morné Steyn (78.6%). Il est aussi le meilleur réalisateur de son équipe avec 99 points inscrits (en 10 matches et 708 minutes jouées).

4363 ballons joués à la main ! En plus de jouer le moins de ballons du championnat (4863 soit 700 de moins que les Auvergnats), les Parisiens sont ceux qui utilisent le plus le jeu au pied (10% de leurs ballons, contre 7% côté clermontois), ainsi ce sont eux qui jouent le moins de ballons à la main dans ce Top 14.

10 042 spectateurs présents en moyenne au stade Jean-Bouin. Le stade parisien flambant neuf, qui reste sur une bien triste affluence de 6100 spectateurs présents lors de la réception d’Agen, peine à trouver son public. Après plusieurs réaménagements visant à réduire la capacité du stade (20 000 places), la même impression demeure et cela même si lors de la prochaine réception clermontoise, les Parisiens pourront compter sur la présence d’une délégation auvergnate toujours très nombreuse menée par les « Arvernes de Lutèce ».