Adversaires

Présentation du Stade Rochelais en chiffres…

image description

Avant le choc de cette 8ème journée de Top 14 qui verra s’affronter le leader clermontois à son dauphin rochelais sur la pelouse de Marcel-Deflandre, dimanche à 21h05, coup de projecteur sur l’équipe dirigée par Jono Gibbes qui possède la meilleure défense du championnat et qui n’a plus perdu à domicile depuis mars 2019. En chiffres…

 

banniere-en-chiffres.jpg
 

 

Aucun essai encaissé cette saison à Marcel Deflandre ! A domicile, aucune des trois premières équipes à venir sur la pelouse rochelaise n’est parvenue à inscrire le moindre essai aux hommes de Jono Gibbes cette saison : ni Toulon (défaite 29-15), ni Castres (62-3), ni Bordeaux (20-6).

 

1 point de retard : Les Maritimes ne sont qu’à un petit point de ceux de Franck Azéma après 7 journées (les deux équipes ont un match en retard et 6 matches joués). Clermont et la Rochelle comptent une seule défaite (à Toulouse 39-23 pour les Rochelais) la différence se fait un nombre de points de bonus (2 pour la Rochelle/ 3 pour Clermont). 

 

 

1 ballon volé par match dans l’alignement ! Le contre rochelais est le moins performant du championnat après 6 rencontres. En effet, si la touche rochelaise est très solide sur ses propres lancements (85% de réussite), le contre est moins efficace puisque les Maritimes n’ont récupéré que 2 ballons depuis le début de la saison, soit 92% de réussite pour les alignements adverses (à titre comparatif les Clermontois ont déjà récupéré 15 munitions aux touches adverses). 

 

2 Tricolores avec le XV de France. Les Rochelais seront privés de 2 de leurs joueurs retenus avec l’équipe de France pour préparer la réception des Fidjiens. Il s’agit de Gregory Alldritt et Arthur Retière. 

 

5 ans, il faut remonter en 2015 pour trouver la trace d’une victoire auvergnate au stade Marcel-Deflandre. Depuis ce très net succès (6 à 44) et le match nul qui a suivi (30-30 en 2016) les déplacements en Charente-Maritime se sont compliqués. 

 

5 recrues pour le Stade Rochelais cette saison : Les Maritimes se sont renforcés avec les arrivées de l’Australien Will Skelton (seconde ligne), Dillyn Leyds (ailier, Afrique du Sud), Brice Dulin (arrière, Racing 92), Raymond Rhule (ailier, Grenoble, Afrique du Sud), Jules Le Bail (demi-de-mêlée, Vannes). 

 

 

201104-la-rochelle.jpg

 

6 anciens clermontois dans le staff ! En plus de Jono Gibbes (entraineur adjoint 2014-17) 4 autres anciens clermontois composent le staff du Stade Rochelais : Sébastien Boboul (entraineur adjoint ¾), Romain Carmignani (entraineur adjoint avants), Philippe Gardent (responsable de la préparation physique), Lylian Barthuel (Kiné) et Davit Zirakashvili (consultant mêlée). 

 

7 Essais et 106 points encaissés par les Maritimes ! C’est ainsi la meilleure défense du championnat qui affrontera la meilleure attaque (Clermont 217 points marqués soit plus de 36 par match !) dans un match qui s’annonce explosif. 

 

10,8 franchissements par match ! Personne ne fait mieux en ce début de saison, les Rochelais sont ainsi les plus tranchants du Top 14, ceux qui franchissent le plus les défenses adverses (devant les Auvergnats 10/match), ils sont aussi ceux qui parcourent le plus de terrain avec le ballon soit 431 mètres par match (401 pour Clermont). Le Sud-Africain Dillyn Leyds (9 franchissements, troisième du championnat) et le puissant fidjien Levani Botia (7) sont parmi les plus joueurs les plus dangereux. 

 

20 mois d’invincibilité à domicile ! Les Rochelais n’ont plus perdu à Marcel-Deflandre depuis le 24 mars 2019 (lors de la 20ème journée de TOP14 saison 2018-19) Les Toulousains sont les derniers à avoir bousculé les Maritimes dans leur stade (victoire 19-23). Depuis aucune équipe ne s’est imposée à Marcel-Deflandre. 

 

43 plaquages pour Kevin Gourdon ! Le troisième ligne, formé à Clermont, est le meilleur défenseur de son équipe. Avec seulement 3 plaquages manqués et près de 94% d’efficacité, le flanker rochelais est redoutable. Utilisé sur les 6 premiers matches des Maritimes, il est aussi le joueur le plus utilisé de l’effectif avec 408 minutes joués (une de plus que Will Skelton, 407 min). 

 

8000, puis 5000, et finalement à huis-clos ! Après les réceptions de Toulon et Castres à 8000 personnes, puis celle de l’Union Bordeaux-Bègles à 5000, la circulation du virus accélérée sur l’ensemble du territoire a eu raison du public rochelais qui fait partie des plus chaleureux du championnat. Pour la première fois, les Rochelais recevront dans un stade vide, comme l’ensemble des clubs du Top 14 et du sport professionnel français.