Adversaires

Présentation du Stade Toulousain en chiffres…

image description

Avant la finale qui opposera les Clermontois aux Toulousains, samedi sur la pelouse du stade de France, coup de projecteur sur la saison des « rouge et noir » : une saison record pour l’équipe stadiste qui n’a été battue qu’à 3 reprises en 2019 (une seule fois en championnat). Vous y apprendrez que les joueurs ayant disputé des Finales dans les rangs stadistes sont rares, mais aussi que certaines individualités réalisent une saison incroyable… En chiffres.

3 défaites en 2019 ! Les hommes d’Ugo Mola ne se sont inclinés qu’à trois reprises en 2019. En match de poule face aux Irlandais du Leinster puis en demi-finale de Champions Cup face à ces mêmes Leinstermen où ils sont passés complètement à côté de l’évènement à l’Aviva Stadium (30 à 12) et enfin deux semaines avant à Marseille face à Toulon dans un match où ils avaient largement fait tourner (25-10).

3 en-avants et 7 pénalités seulement. Les Toulousains ont été très propres lors de leur demi-finale ne commettant seulement que 3 en-avants et en rendant 7 ballons aux Rochelais sur pénalités. Soit 10 ballons de moins que le Rochelais maladroits (8 en-avants) et plus indisciplinés (10 pénalités concédées).

4 Toulousains seulement ont déjà participé à une finale du Top 14 : Maxime Medard, Maxime Mermoz (avec l’USAP), Piula Faasalele (avec Castres), Richie Gray (avec Castres), Joe Tekori (avec Castres). Maxime Medard est le seul qui l’a fait avec le Stade Toulousain.

7 ans ! Il faut remonter en 2012 pour retrouver les « rouge et noir » en Finale d’une compétition. C’était déjà au stade de France, lors de leur dernier titre de champion de France (face à Toulon remportée  18-12), le 19ème de l’Histoire du Stade Toulousain. Durant cette période les Auvergnats ont disputé 6 finales : 3 en Coupe d’Europe, 2 en TOP 14 (un titre) et une en Challenge Cup (un titre).

8 records battus par les « rouge et noir » cette saison. 98 points inscrits : c’est le record du plus grande nombre de points inscrits en championnat régulier (soit 2 de plus que les Clermontois en 2007-08). Ils ont également inscrits 53 points lors des 13 matches retours soit une moyenne de 4,41 pts. 102 essais inscrits cette saison en TOP 14 avec une moyenne hallucinante de 3,93 essais inscrits par rencontre !

13.18 plaquages en moyenne par match pour le troisième ligne sud-africain Rynhard Elstadt. Il est second du classement derrière le bordelais Luke Jones (14 plaquages/match). En saison régulière, il a distribué 224 plaquages pour une réussite de 91%.Il est le toulousain le plus performant dans ce secteur. Très généreux au niveau de l’engagement, il est aussi le stadiste le plus pénalisé de la saison avec près de 2 pénalités concédées par match !

23 ballons joués au pied par les « rouge et noir » lors de la demi-finale, soit deux fois plus que les Rochelais (13 ballons joués au pied). Toulouse a ainsi produit moins de jeu que les Maritimes avec une stratégie de pression et d’occupation (63 % pour Toulouse) qui a fini par payer en exposant les relanceurs rochelais à la pression des Haut-Garonnais.

79 mètres parcourus en moyenne par match de championnat pour Cheslin Kolbe. L’arrière sud-africain du Stade Toulousain est le phénomène de cette équipe haut-garonnaise. Il est en tête de tous les classements offensifs du Top 14 avec des moyennes hallucinantes 79 mètres parcourus (Raka second avec 72m), 5.43 défenseurs battus/match, et 2.14 franchissements (Raka second avec 1.82). Il sera l’un des Toulousains à surveiller de très près samedi soir.

241 points inscrits par Thomas Ramos depuis le début de la saison. L’arrière toulousain, formé à Colomiers est ainsi le meilleur marqueur du TOP 14 devant le Rochelais Ihaia West (235 points). Le Toulousain n’est en revanche pas le buteur le plus régulier avec 80% sur la saison régulière et 2 échecs pour 3 tentatives lors de la demi-finale.

1576 minutes de jeu pour Sofiane Guitoune qui est le Toulousain le plus utilisé de la saison de Top 14 et aussi le plus souvent titularisé (21 fois pour une seule fois remplaçant).  En championnat, il est également le meilleur marqueur de son équipe avec 11 essais marqués (1 de plus de qu’Arthur Bonneval).