Adversaires

Présentation du Stade Toulousain en chiffres

image description

Les Toulousains qui viennent de remporter leur cinquième titre européen recevront samedi les Clermontois en épilogue de la 25ème journée de Top 14. Les « rouge et noir » dont le jeu de mouvement fait de gros dégâts et rempli les tableaux de statistiques s’appuie aussi et surtout sur la meilleure conquête du Top 14 à l’image de la mêlée qui n’a plus perdu le moindre ballon depuis 11 rencontres de championnat. Toutes les statistiques toulousaines avant le match de samedi soir.

 

intermarche-banniere.jpg
 

 

0,5 carton jaune par match en moyenne. Même s’ils ne sont pas les plus disciplinés du championnat avec 11,7 pénalités concédées par rencontre (juste derrière les Racingmen 11,3/match) les Toulousains sont ceux qui se retrouvent le moins souvent en infériorité numérique durant les matches. En moyenne, ils ont été moins de 3 minutes en infériorité numérique par rencontre. 

 

1 seule défaite face à Clermont lors des 10 derniers affrontements à Toulouse. Les Auvergnats ne sont parvenus à s’imposer à Toulouse qu’une seule fois lors des 10 dernières saisons : c’était en 2014 (9-13) après un essai de David Zirakashvili. Les affrontements sont généralement spectaculaires à l’image de ce formidable 47-44 de 2019 où les deux équipes s’étaient rendues coup pour coup.

 

3 défaites et un match nul à Ernest-Wallon. Même si les Toulousains marquent beaucoup de points à domicile, plusieurs clubs ont réussi à tirer leur épingle de leur déplacement dans la ville rose. Ainsi les pelouses de La Rochelle (1 seule défaite), Toulon (2 défaites), Bordeaux (2 défaites et 1 nul), Clermont, Lyon et Paris (3 défaites) ont été plus difficiles à conquérir que celle des Toulousains où Lyon, Montpellier et Bayonne se sont imposés et où Castres a fait match nul.  

 

4 points pour assurer leur place en demi-finale ! En tête du championnat avec 73 points, les Toulousains n’ont besoin que de 4 points (lors des deux dernières journées) pour assurer mathématiquement une des deux places directement qualificatives pour les demi-finales du Top 14. En plus de la réception des Auvergnats, ils termineront les phases qualificatives sur la pelouse de l’Union Bordeaux Bègles battu au match aller sur le score de 45 à 23. 

 

4 joueurs Toulousains titulaires face à Bayonne ont débuté la finale européenne. La semaine avant la finale, seulement 5 joueurs étaient déjà sur la feuille de match face à Bayonne : R.Arnold, Elstadt, Cros et Mallia titulaires et Richie Arnold remplaçant. Le staff toulousain décidera-t-il de ménager certains d’entre-eux, gardera-t-il l’ossature des Champions d’Europe ou mixera-t-il … réponse vendredi soir. 

 

5 : comme le nombre d’étoiles que porteront bientôt les Toulousains sur leur maillot après avoir décroché un 5ème titre européen la semaine dernière face au Stade Rochelais. Le Stade Toulousain est désormais le club le plus titré de la compétition à la fois en Coupe d’Europe (4 titres pour les Irlandais du Leinster) et en championnat de France puisqu’ils sont champions en titre (20 titres, largement en tête devant le Stade Français : 14 titres). 

 

11,8 passes après-contact, 10,4 franchissements, 144 passes et près de 450 mètres gagnés avec le ballon par rencontre. Des statistiques offensives sans équivalent dans le championnat pour les « rouge et noir » qui ont également le plus grand temps de possession de balle par match (près de 16 minutes). Un jeu tourné sur l’offensif qui n’est pas sans risque puisque les Haut-Garonnais sont aussi ceux qui perdent le plus de ballons par match dans le jeu (7,3 par rencontre). 

 

13 essais inscrits cette saison pour Matthis Lebel. Le jeune ailier toulousain est ainsi le meilleur marqueur du TOP 14 à égalité avec le Lyonnais Josua Tuisova. Alivereti Raka (7 essais) pointe à la 10ème place du classement. Il est aussi le Toulousain le plus utilisé de la saison avec 1428 minutes de jeu (18 titularisations/ 19 matches de Top 14).

 

50 essais inscrits à domicile cette saison. Personne ne fait mieux que le Stade Toulousain qui marque en moyenne 4,16 essais par rencontre à domicile. Seuls les Clermontois rivalisent avec les Stadistes dans le domaine offensif faisant même mieux en nombre de points inscrits à domicile (448 pour Clermont contre 408 pour Toulouse). Les deux meilleures attaques du TOP 14 s’opposeront samedi.

 

50 essais marqués par les ¾ Toulousains contre 32 pour les avants. Les arrières toulousains restent très dangereux et sont les principaux artisans du bilan offensif stadiste, notamment en inscrivant de nombreux essais sur les ballons de récupération et le jeu destructuré. Leurs adversaires sont aussi bien plus efficaces en s’attaquant à leur ligne de trois-quarts puisque les avants adverses n’ont inscrit que 14 essais contre 33 essais pour les arrières.

 

94% des mêlées conservées, 85% des touches : Toulouse possède la meilleure conquête du championnat. Le jeu des « rouge et noir » porte la marque d’un jeu de mouvement et de grandes envolées des lignes arrières. C’est une réalité mais pour y parvenir les hommes d’Ugo Mola s’appuient sur la meilleure conquête du championnat avec une mêlée souveraine qui frôle les 95% de réussite (et qui n’a pas perdu le moindre ballon depuis désormais 11 rencontres de championnat !)  ainsi que le 4ème alignement du TOP 14 derrière Bayonne, Bordeaux et Montpellier. 

 

 

99 touches captées par les jumeaux Arnold depuis le début de saison : 47 pour Rory et 52 pour Richie, les doubles mètres australiens cumulent à eux deux 40% des touches toulousaines cette saison. Sur les touches défensives, ils sont également les contreurs les plus efficaces de l’alignement stadiste avec 11 ballons récupérés. Deux plots difficiles à défendre et à éviter…