Quand dépaysement rime toujours avec engouement

image description

On a beau habiter à 2000 kilomètres de Clermont, lorsqu’on a gouté à la passion « jaune et bleu », il est bien difficile de s’en passer. Hier, dans le cadre de la soirée organisée avec les partenaires, certains expatriés ont profité de ce déplacement européen près de leur nouveau « chez-eux » pour prendre une piqure de rappel de cette fièvre « jaune et bleu » dont ils ne sont toujours pas guéris. Stéphane Roy De Lachaise, le directeur Michelin Pays de l’Est, fait partie de ceux là. 

 

Bien loin derrière la Football et les sports olympiques qui centralisent la plupart de l’attention en Roumanie, le Rugby reste un « sport de niche » comme le qualifie le président de Timisoara, invité par son homologue clermontois lors de cette soirée d’avant match. Impressionné comme l’ensemble de ses joueurs par sa venue en Auvergne et aussi par le courage et l’abnégation de ceux-ci sur la pelouse du Michelin, le président roumain l’est tout autant de l’engouement que génère l’ASM. En parfait francophone, il se réjouit d’entendre autant parler français dans sa ville de Timisoara envahie depuis 24 heures par des centaines de supporters clermontois attiré par « l’exotisme du déplacement ». « C’est du jamais vu. Lors de notre dernière participation en Challenge européen, nous avions un autre club français et une poignée de supporters, cette année ce sont des centaines, l’ambiance va être digne d’un match international, nous ne pouvons que nous réjouir de cela. »

 

181208-timi-2.jpg
 

Aux membres de la Yellow Army toujours fidèles à l’image des Arvernes de Lutèce, présents hier à l’aéroport pour accueillir les joueurs se sont ajoutés les « locaux », les Français expatriés en Roumanie tout heureux d’accueillir leur équipe sur leur nouvelle terre d’adoption. Le directeur Michelin Pays de l’Est avait coché la date depuis bien longtemps sur son agenda. « Lors de mes années clermontoises, j’étais abonné en tribune Phliponeau et je ne ratais pas beaucoup de rencontres. Bien sûr, je ne pense pas que ce voyage en Roumaine était dans les plans de l’équipe qui aurait, j’imagine, aimé jouer dans l’autre compétition européenne mais égoïstement tous les anciens clermontois se réjouissent de ce match face à Timisoara. Tout au long de l’année, nous suivons l’actualité du club sur son site internet mais aussi à la TV où il nous est désormais possible d’accéder aux rencontres, mais cela ne remplace pas les matches. Celui-ci nous n’allons pas le manquer. D’ailleurs lorsque j’ai eu connaissance de la poule, j’ai créé un groupe WhatsApp des Fans de l’ASM de Bucarest (où Michelin a ses bureaux en Roumanie). Depuis cela a créé des liens et entretenu la passion des uns et des autres. Quand on sait que quelqu’un est amateur de Rugby, on le regarde probablement un peu différemment. Ainsi, nous sommes venus en renfort rejoindre la Yellow Army lors de cette rencontre. » Parmi ces soutiens, François Coste (CEO Groupama Europe de l’Est) lui aussi piqué à la fièvre « jaune et bleu » est très impressionné par l’engouement clermontois à Timisoara. « Nous sommes avec mon entreprise Groupama partenaire du Rugby roumain et aussi de l’ASM, nous ne pouvions pas laissé passer cette occasion d’assister à cette rencontre. Nos valeurs de performance, proximité et solidarité sont parfaitement en adéquation avec le rugby et nous le voyons bien lors de ce déplacement extraordinaire des nombreux clermontois. »

 

A quelques heures de la rencontre, l’ambiance monte dans la ville et les sourires sont partout en particulier sur les visages de ces expatriés qui revivent le temps d’un week-end l’ambiance des matches de l’ASM. « J’ai croisé des supporters que je voyais au stade, c’est fabuleux, cela nous ramène des années en arrière », se réjouit le directeur de Michelin Europe de l’Est qui sera mêlé aux centaines de membres de la Yellow Army cet après-midi dans les tribunes du Stadium Municipal de Timisoara pour un beau moment de partage et de convivialité.