Résumé de match

Réveil et match compliqués ... mais gagné !

image description

Réduits à 14 dès la 23ème minute face à des Béarnais accrocheurs, les Auvergnats ont dû puiser dans leur ressource pour l’emporter et conserver leur position au classement. Constamment obligés de « bricoler » pour compenser l’infériorité et les blessures durant un période, les Clermontois se sont parfaitement adaptés stratégiquement pour prendre les commandes de la rencontre et s’imposer dans le sillage de leur demi-de mêlée, Morgan Parra une nouvelle fois bluffant de charisme, de courage et de talent.

 

190317-asm-pau-grosso.jpg
 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps mitigé, pelouse excellente, 16 001 spectateurs

L’ASM Clermont Auvergne bat la Section Paloise 27-14 (mi-temps : 7-6). Arbitrage Monsieur Brousset
Pour Clermont : 2 essais de Lee (32e) et Grosso (50e), 5 pénalités de Parra (44e, 65e, 72e) et Fernandez (78e, 80e) et une transformation de Parra

Pour Pau : 1 essai de Votu (54e) et 3 pénalités (21e, 23e et 50e) de Hastoy.

Carton Rouge : Van der Merwe (23ème plaquage dangereux)

 

 

190317-asm-pau-tuicuvu.jpg
 

Un rouge qui sonne le réveil !

Est-ce la semaine ou de coupure, l’horaire particulier ou bien les deux ? Toujours est-il que l’entame auvergnate fut bien plus poussive qu’à l’habitude dans un Michelin bien garni pour cette rencontre du « midi ». Brouillons et imprécis, les Clermontois se sont frottés à une équipe béarnaise sans complexe bien articulée autour d’une conquête solide qui privera les locaux de quelques précieuses munitions. Les Palois sont d’ailleurs les premiers à se mettre en action en prenant le tableau d’affichage par deux pénalités d’Hastoy (6-0 à la 23ème). La deuxième suite à un plaquage dangereux de Flip Van Der Merwe qui laissera ses coéquipiers en infériorité numérique jusqu’à la fin du match. Pour ne rien arranger, Davit Zirakashvili, touché au niveau d’une cheville, doit serrer les dents et jouer sur une jambe de longues minutes. Le piège s’amorce pour les « jaune et bleu » qui font face à une défense très agressive des Béarnais et peinent à trouver des solutions. Sans s’affoler, les hommes de Franck Azéma qui avaient beaucoup tenté lors des premières minutes, changent leur fusil d’épaule et misent sur l’occupation grâce à la précision de leur demi de mêlée. Sur l’un des échanges de jeu au pied du fond du terrain, le troisième rideau clermontois sent bien le coup et relance un ballon. Setariki Tuicuvu se retrouve au milieu du terrain, face à des avants, et remporte son duel. L’arrière fidjien traverse le terrain après une superbe feinte de passe et retrouve Fritz Lee qui assure le soutien intérieur. Une relance de feu pour un essai imparable aussitôt transformé par Morgan Parra qui redonne l’avantage aux siens quelques minutes avant la pause qui est atteinte sur le score de 7 à 6.

 

190317-asm-parra-portrait.jpg
 

Parra, en guerrier, prend ses responsabilités !

Réorganisés avec un troisième ligne aile en moins et la sortie de Davit Zirakashvili, les Clermontois mettent du rythme dans ce début de seconde période et sont encore tout proche de faire la différence après une nouvelle belle inspiration de leur capitaine suite à une percée de Naqalevu qui met une énorme pression sur la défense de la Section. Les Clermontois manquent encore de précision près de la ligne mais sont tout de mêlée récompensés par une nouvelle pénalité de Parra 10-6 à la 44ème). La conquête auvergnate laisse en route une nouvelle munition dont profitent les Palois pour mettre de la pression sur la défense auvergnate qui permet au buteur palois de ramener les siens à une longueur et d’y croire… Seulement l’espoir ne durera que le temps du renvoi où Gunther et Pesenti se trouent complètement laissant le ballon tomber dans les bras de Remy Grosso qui n’a que quelques mètres à faire pour filer dans l’en-but. Même si les Béarnais reviendront une nouvelle fois dans la rencontre par un essai de Votu (15-14) à 25 minutes de la fin du match, les Clermontois ne doutent pas et profitent d’un coaching judicieux de Franck Azéma (entrées de Chouly, Slimani, Yato et Beheregaray) pour donner un second souffle à l’équipe. De retour de saignement, Morgan Parra accentue encore son emprise sur la rencontre en distillant de précieux coups de pied dans le dos de la défense paloise et en alternant parfaitement avec son paquet d’avants. Un jeu plus simple que le Michelin à l’habitude de voir mais très efficace qui tient les palois dans leur camp. Etouffés, sous pression, les Béarnais multiplient les fautes et offrent de nouvelles opportunités au buteur auvergnat qui derrière un large bandeau ne perd pas la cible et enquille deux nouvelles pénalités (dont une de 50 mètres). Le match est désormais dans la poche (21-14 à la 72ème). Les visiteurs sont désormais plus fragiles, Naqalevu et Lee en profitent pour déchirer la défense adverse et créent de nouvelles opportunités. La Section défendra fièrement sa ligne d’essai mais sera pénalisée à deux reprises portant le score à 27 à 14 au coup de sifflet final.

Clermont n’a probablement pas fait le meilleur match de sa saison mais a su s’adapter stratégiquement pour contrer une équipe paloise valeureuse. Une victoire de plus qui porte provisoirement les Auvergnats à 11 points devant les Castrais (troisième du classement). Un petit matelas dont la profondeur sera à défendre samedi prochain sur la pelouse d’Armandie.  

 

190317-asm-pau-naqalevu.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Kakabadze, 2.Kayser, 3.Zirakashvili, 4.Van Der Merwe, 5.Jedrasiak, 6.Chouly, 7.Lapandry, 8.Lee (cap), 9.Parra, 10.Nanaï-Williams, 11.Grosso, 12.Naqalevu, 13.Lamerat, 14.Abendanon, 15. Tuicuvu.
Remplaçants : 16.Beheregaray, 17.Slimani, 18.Van Tonder, 19.Yato, 20.Cassang, 21.Fernandez, 22.Vili, 23.Simutoga.

Pour la Section Paloise

1.Domingo, 2.Rey, 3.Hamadache, 4.Metz, 5.Malafosse, 6.Butler, 7.Gunther, 8. Habel Kuffner, 9.Le Bail, 10.Hastoy, 11.Votu, 12.Septar, 13.Stanley, 14.Fumat (cap), 15.Malié.

Remplaçants : 16.Calles, 17.Mackintosh, 18.Pesenti, 19.Ugena, 20.Daubagna, 21.Nicot, 22.Lestremau, 23.Corato.