Rare et précieuse victoire en sol castrais

image description

Les victoires dans le Tarn sont rares, celle de ce soir est historique puisque jamais, les Clermontois n’avaient ramené le bonus offensif de leur déplacement à Castres. Pour cela, ils ont fait les choses dans l’ordre en dominant les Tarnais dans le combat avant de se montrer diablement efficaces. Dans les pas d’un Camille Lopez au sommet de sa forme (23 points,  100% de réussite et une animation inspirée), les attaquants auvergnats ont infligé un sévère 27-0 en seconde période preuve de leur très bonne forme actuelle. 

 

 

banniere-apres-match.jpg
 

 

Castres (stade Pierre-Fabre) temps doux, pelouse bonne, huis-clos. Clermont bat Castres 14-40 (mi-temps : 14-13) Arbitrage de M.Blasco-Baque

Clermont : 4 essais de Lopez (14e), pénalité (55e), Jedrasiak (67e) et Matsushima (72e) 4 pénalités (11e, 39e, 50e, 63e) et 3 transformations de Lopez.

Castres : un essai de Cocagi (25e), 2 pénalités (8e, 32e) et une transformation de Urdapilleta

Cartons Jaunes : Delaporte (53e, anti-jeu), Nostdat (55e, anti-jeu), Beria (79e, jeu dangereux)

 

roziere.jpg
 

Face au vent Clermont gère

Avec l’appui du vent, les artilleurs du CO vont s’en donner à cœur joie lors de cette entame de match tout à l’honneur du jeu au pied. Benjamin Urdapilleta est le premier à faire feu. Il lui faudra deux tentatives pour régler la mire afin de permettre aux Castrais d’ouvrir le score à la 8ème minute. Clermont répond aussitôt par un Camille Lopez toujours aussi précis après une touche bien exploitée par ses avants. L’alignement clermontois, pourtant malmené durant cette première mi-temps (3 ballons volés par le contre tarnais) est à l’origine de la première action dangereuse des Auvergnats. Le pack dynamique balaye le terrain sur la largeur en gagnant mètre par mètre. Dans le bon timing, les Clermontois avancent dans le sens et Camille Lopez est à la conclusion de cette action qui se termine dans l’en-but. L’ouvreur des « jaune et bleu » transforme son essai et donne 7 points d’avance aux siens. Castres reste focalisé sur sa stratégie d’occupation et revient aussitôt dans le camp auvergnat. Clermont tient le combat aussi bien au sol que dans les airs où l’arrière japonais Kotaro Matsushima montre une nouvelle fois la longueur de son jeu au pied. Il faudra une erreur défensive pour permettre aux Tarnais de revenir dans le match après un déboulé du centre Cocagi le long de la ligne de touche. Deux pénalités d’Urdapilleta concrétisant la domination des Castrais dans les phases de conquête donneront un peu d’ampleur au tableau d’affichage avant que Camille Lopez ne rapproche ses hommes à un point après un incursion dans le camp adverse (14-13 à la pause).

 

 

naqalevu-light.jpg
 

Clermont retrouve le rythme et tue le match avec un 27-0 en deuxième période ! 

A la reprise après une première période en manque de rythme, les hommes de Franck Azéma retrouvent de l’entrain et sont tout près de marquer sur la première action. Une passe en avant les en empêchera, mais avec l’appui d’un vent d’Autan soutenu, Clermont s’installe désormais dans le camp tarnais et n’en bougera pas de la seconde période. Dans le sillage d’un Camille Lopez aussi précis dans son jeu au pied (encore 100% aujourd’hui) qu’inspiré dans son jeu d’animation, les Auvergnats déplacent la défense castraise et trouvent des intervalles dans lesquels s’engouffrent un à un les attaquants asémistes. Après l’essai refusé de Sébastien Bézy (41e), c’est Judicaël Cancoriet qui après une course de 50 mètres est tout proche de passer la ligne du CO qui tient miraculeusement. A force de reculer, les Castrais désormais dominés dans le combat et l’agressivité finissent par craquer sur un ballon porté qui leur coutera un essai de pénalité et une exclusion temporaire (aussitôt suivie par une seconde 53e et 55e). Clermont continue d’enfoncer le clou et fait les choses dans l’ordre en prenant deux nouvelles  pénalitési permettant de creuser l’écart (14-26) en supériorité numérique. Le centre du terrain auvergnat fait désormais de gros dégâts, George Moala toujours aussi précieux libère le jeune ailier Rozière qui décale à son tour Apisai Naqalevu. Le puissant fidjien est, à son tour, arrêté à quelques centimètres de la ligne mais sur l’avancée Paul Jedrasiak vient faire sauter le dernier verrou du CO pour le troisième essai des siens. Il reste une quinzaine de minutes, le match est plié, il ne reste que le bonus à aller chercher. Les hommes de Franck Azéma vont tout faire pour y parvenir en faisant le siège des 22 mètres tarnais. Courageusement, les joueurs du CO contiendront quelques assauts mais ne pourront rien faire face aux appuis redoutables de Kotaro Matsushima qui se débarrasse par un double crochet des trois derniers défenseurs dans un espace pas beaucoup plus grand qu’une cabine téléphonique. Monsieur Blasco-Baque prendra même plaisir à revoir l’action à la vidéo avant d’accorder l’essai du bonus offensif aux Clermontois (transformé du bord de touche par un Camille Lopez impérial) qu’ils défendront avec autorité à l’image de la prise de balle sur le renvoi de Paul Jedrasiak, auteur d’une entrée remarquée.  

 

En manque de rythme sur la première période et coincés dans leur camp par le jeu au pied des Tarnais bien aidés par le vent, les hommes de Franck Azéma ont complètement inversé la tendance lors du second acte en augmentant l’intensité et la vitesse. En prenant les Castrais dans le domaine de l’agressivité, les Clermontois les ont complètement désarmés avant de se montrer d’une grande efficacité qui permettra de ramener les 5 points du bonus offensif en Auvergne.  

 

 

moala-light.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne :

1.Falgoux, 2.Fourcade, 3.Slimani, 4.Timani, 5.Vahaamahina, 6.Cancoriet, 7.Van Tonder, 8.Lee, 9.Bézy, 10.Lopez (cap), 11.Rozière, 12.Moala, 13.Naqalevu, 14.Betham, 15. Matsushima

Remplaçants : 16.Pélissié, 17.Beria, 18.Jedrasiak , 19.Yato, 20.Parra, 21.Tiberghien, 22.Vili, 23.Falatea

 

Pour le Castres Olympique :

1.Tichit, 2.Rallier, 3.Hounkpatin, 4.Jacquet, 5.Staniforth, 6.Babillot (cap), 7.Delaporte, 8.Ardon , 9.Arata, 10.Urdapilleta, 11.Nakosi, 12.Cocagi, 13.Combezou, 14.Palis, 15.Dumora.

Remplaçants : 16.Barlot, 17.Nostdat, 18.Nkinsi, 19.Vaipulu, 20.Kockott, 21.Botitu, 22.Batlle, 23.Kotze