Retour aux affaires courantes pour les Auvergnats…

image description

 

Après une semaine au Japon suivie d’une coupure, les hommes de Franck Azéma ont repris, lundi, le chemin de l’entrainement avec dans le viseur cette période cruciale de championnat que les « jaune et bleu » devront disputer sans leurs internationaux. Si la situation n’est pas nouvelle pour le club habitué d’être le plus grand fournisseur de Tricolores depuis de nombreuses saisons, elle se doit d’être bien préparée pour passer les semaines à venir sans courber l’échine et en conservant l’ambition de rester collés aux premières places du classement.

C’est une zone de turbulence annoncée, ni plus impressionnante ni plus angoissante que les autres pour celui qui pilote le sportif depuis plusieurs saisons. « Nous ne venons pas de découvrir la situation », confirme Franck Azéma. « Nous y sommes habitués, maintenant il va vite falloir se remettre dans le bain du Top 14 face à une équipe bordelaise qui a des arguments et a retrouvé de l’appétit après quelques changements en interne qui ont redynamisé le groupe ». Après un bloc de 10 matches parfaitement maitrisé (une seule défaite), les « jaune et bleu » attaquent une série de 3 matches (Bordeaux, Lyon, Pau) avec un groupe resserré. « Le but va être de retrouver, au plus vite, des repères communs, l’engagement collectif et l’envie de se livrer devant notre public », poursuit le coach auvergnat. « Le stage au Japon a renforcé la bonne cohésion du groupe. Nous allons avoir besoin de tout le monde durant cette période pour rester dans les meilleures positions au classement, à commencer par cette semaine où nous savons très bien que nous ne devrons rien lâcher durant 80 minutes pour faire un résultat face à l’UBB. » Dans ce Top 14 impitoyable, il n’y a pas de place pour la demi-mesure et la moindre défaite peut être dommageable comme le souligne Benjamin Kayser. « Nous sortons d’une bonne période où nous sommes restés dans les clous et après un déplacement à Castres, où nous perdons sans ramener de points (pour la première fois de la saison), on tombe d’une place. C’est anecdotique à ce moment de la saison, mais cela veut aussi dire que notre marge de manœuvre est fine, alors il faut se mettre en tête de travailler dur et se serrer les coudes, et cela dès ce week-end lors de la réception des Girondins. »

«  Tout le monde sur le front ! »

Un message en guise de mise en garde lancé par l’un des cadres du vestiaire clermontois relayé aussitôt par Damien Chouly, dont l’expérience comptera assurément dans cette période charnière. « Nous sommes conscients que c’est un moment compliqué de notre saison. Mais pas question de subir, tout le monde doit être sur le front pour défendre notre position. La marge n’est pas très importante alors il n’y a pas d’autre solution que de gagner les matches qui vont se présenter, d’autant que nous avons encore en tête notre prestation à Castres et nous avons tous envie de montrer un autre visage, samedi devant notre public. » Et si l’orgueil et la détermination ne suffisaient pas, les Clermontois ajoutent un peu de méfiance vis-à-vis de la venue d’une équipe girondine en pleine forme. « Ils jouent très bien depuis plusieurs mois », confirme Nick Abendanon. « C’est une équipe qui propose beaucoup de choses et n’a que peu de failles. Ils ont, en plus de cela, un joueur comme Brock James qui nous connait très bien et maîtrisé parfaitement la gestion du jeu », autant d’arguments qui insistent à une réception très sérieuse. «  C’est une équipe qui a toujours été très proche du Top 6, solide devant et possédant de nombreuses individualités derrière à l’image de Radradra. Ils ont une charnière très complémentaire qui gère parfaitement le jeu, il faudra jouer notre meilleur rugby pour les bousculer. »

Pour cela, le coach clermontois a annoncé les retours à la compétition d’Alexandre Lapandry, Patricio Fernandez et Setariki Tuicuvu. De retours bienvenus pour densifier un groupe qui devra montrer de la cohésion durant les semaines à venir pour conserver, et pourquoi pas, solidifier encore davantage sa position au classement en attendant la fin du Tournoi et le début de la dernière ligne droite.

Il reste encore quelques places pour assisiter à la rencontre dont le coup d'envoi sera donné samedi à 14h45 sur la pelouse du MIchelin. Réservez dès maintenant !