Préparation

Sale : une réception qui compte double

image description

Après la décision de l’EPCR de neutraliser une grande partie de la deuxième journée de Champions Cup, Clermont se prépare à recevoir les Sharks de Sale dans une confrontation finalement unique face aux Anglais. Plutôt que de se demander si c’est une bonne ou une mauvaise affaire, Camille Lopez et ses coéquipiers veulent se servir des erreurs du Racing pour mieux aborder la rencontre de ce week-end qui pourrait bien être décisive.

 

Déjà amputée d’une bonne moitié de ses rencontres qualificatives la saison dernière, la Champions Cup a pris, hier, une nouvelle décision radicale en perdant un peu plus de visibilité et de clarté. Camille Lopez ne semble plus y comprendre grand-chose « Je ne sais pas si cela sert encore à quelque chose » de se projeter s’interroge l’ouvreur clermontois pendant que le coach Jono Gibbes se veut plus philosophe… « à situation compliquée, solution complexe ». C’est le moins que l’on puisse dire, alors côté Clermontois c’est à la petite semaine que l’on ne se projette pas vraiment plus loin… « Franchement, je ne sais pas si cette décision nous avantage ou pas. Nous sortions d’une défaite à domicile et nous avions l’ambition d’aller chercher une victoire à Sale, maintenant qui sait si nous y serions parvenus… » Alors plutôt que de lancer au vent des hypothèses plus ou moins douteuses, c’est sur ce week-end que veulent se focaliser les Auvergnats. « Après les 80 minutes contre Sale, on saura où l’on va », avance Jono Gibbes. « Notre meilleure option est de se mettre dans des conditions favorables pour être performants face à cette équipe des Sharks. On verra ensuite ce dont nous avons besoin avant d’aller à Belfast disputer la dernière journée des phases qualificatives. » « Tout ce que nous savons c’est que nous devons nous préparer à jouer un match décisif où la victoire est obligatoire », simplifie Fritz Lee. « On sait que ces Anglais proposent un système très dense avec des joueurs très costauds qui sont allés chercher la victoire chez les Ospreys lors de la première journée. C’est une très bonne équipe mais le principal sera d’être focalisés sur nous-mêmes en maîtrisant bien davantage que nous l’avons fait face au Racing la semaine dernière ». 

 

Camille Lopez « Notre pire ennemi, c’est nous ! » 

 

Car la dernière sortie laisse encore des regrets dans les rangs clermontois comme le confirme Camille Lopez. « On a encore beaucoup de travail à faire sur nous-mêmes. Nous sommes notre pire ennemi. C’est vrai que nous sommes capables de faire de belles choses, de bien jouer par moment, mais nous faisons encore trop de cadeaux. A notre niveau ce n’est pas possible ! Nous ne pouvons pas nous exposer comme nous le faisons si nous voulons basculer sur des choses positives. Il y aura toujours des erreurs mais il ne faut plus qu’elles soient grossières. » Jono Gibbes ne rajoutera que quelques attentes autour d’une maitrise encore incertaine. « C’est décevant, pour les joueurs avant tout… Car je sens que nous ne sommes pas si loin de faire douter les Racingmen plus longtemps. Si dans deux ou trois moments clés de la rencontre nous avions été plus lucides, nous aurions été capables de mieux maîtriser les 10 dernières minutes… »  La séance vidéo a sans aucun doute permis de matérialiser cette frustration. Toujours est-il que c’est de façon beaucoup plus positive que le groupe semblait repartir au combat dans cette semaine de préparation décisive. « J’ai senti une très bonne énergie aujourd’hui » confirme le coach des Jaune et Bleu. « Hier nous avons mis l’accent sur la clarté en levant un peu le pied sur l’intensité. Ce matin, il y avait beaucoup d’application et des garçons focalisés sur ce match face à Sale ». De bon augure avant d’accueillir des Sharks bien lancés dans cette compétition après leur victoire au Pays de Galles. « C’est une équipe très axée sur le combat, avec une grosse défense qui est la signature de leur coach (NDLR : Alex Senderson) qui a longtemps travaillé dans ce secteur chez les Saracens. Ils ont aussi une bonne conquête et de gros porteurs de balle » Autant de secteurs que les Clermontois avaient su contrer il y a deux semaines seulement lors de la réception du Stade Toulousain et qu’ils devront, à nouveau, maîtriser, dimanche lors de cette troisième journée de Champions Cup où le seul objectif sera la victoire. 

 

220112_avant-sale2.jpg