Toute l’énergie clermontoise n’aura pas suffi à renverser Toulouse

image description

Dans un match très intense, les Clermontois auront déployé une énergie phénoménale pour bousculer les champions d’Europe sans pour autant avoir la maîtrise nécessaire pour les renverser. Thomas Ramos auteur de 24 points (100%) a petit à petit permis à son équipe de se détacher en se nourrissant des petites erreurs clermontoises aux lourdes conséquences. Les « jaune et bleu » joueront leur qualification lors de la dernière journée face aux Rochelais. 

 

intermarche-banniere.jpg
 
Toulouse (stade Ernest-Wallon) temps doux, pelouse parfaite,huis-clos. Toulouse bat Clermont 36-27 (mi-temps : 24-17) Arbitrage de M.Cardona

Clermont : 4 essais de Penaud (7e), Fourcade (17e), Falatea (37e) et Yato (44e), une pénalité (64e) de Parra et une transformation de Nanai-Williams.

Toulouse : 3 essais de Meafou (26e), Dupont (27e) et Ntamack (40) et 5 pénalités (15e, 52e, 56e, 70e et 74e) et 3 transformations de Ramos

 

fouracde-light.jpg
 

 

Clermont démarre en trombe, Toulouse revient au talent 

Les hommes de Franck Azéma débutent cette rencontre avec les meilleures intentions et parviennent rapidement à déplacer la défense toulousaine qui a bien du mal à circuler sur les extérieurs où Betham et Penaud trouvent des espaces. Après plusieurs brèches et une percée de Kotaro Matsushima c’est Damian Penaud qui débloque la situation et s’échappe le long de la ligne de touche pour le premier essai clermontois. Toulouse a du mal à entrer dans cette rencontre et les Toulousains colmatent plus qu’ils ne construisent. Ramos parvient toutefois à inscrire une pénalité mais la domination est bien clermontoise et Fourcade ajoute un deuxième essai après un ballon porté qui concrétise la domination aérienne des Auvergnats (3-10 à la 18ème). Il n’en fallait pas plus pour réveiller les champions d’Europe qui reviennent dans le match grâce à la puissance de Meafou après une pénalité rapidement jouée. Sur le renvoi le talent des attaquants « rouge et noir » parle par l’intermédiaire de Ahki qui se faufile au milieu des avants clermontois positionnés au milieu du terrain après un jeu au pied. La différence est faite d’autant que Dupont se propose intérieur pour conclure. En 2 minutes les Toulousains viennent d’inscrire 14 points et reprennent le contrôle du match. Les Auvergnats jusque-là appliqués vont commencer à négliger quelques détails et même si Falatea parvient à égaliser après une charge rageuse, une dernière action à la sirène qui aurait pu être arrêtée par les « jaune et bleu » donne une ultime munition aux Toulousains qui en profitent pour reprendre l’avantage à la pause (24-17).

 

mats-3.jpg
 

 

Les erreurs clermontoises nourrissent les « rouge et noir »

Dès la reprise, les Auvergnats qui avaient déployé beaucoup d’énergie lors du premier acte reprennent les Toulousains à la gorge et marquent sur leur première action après d’énormes efforts et plus d’une quinzaine de pick and go finalement concrétisés par une ultime charge de Peceli Yato. L’ASM revient au contact (24-24 à la 45ème minute) mais Toulouse ne veut pas laisser filer cette rencontre et va s’appuyer sur sa domination territoriale pour reprendre les commandes du match. Monsieur Cardona ne laisse rien passer aux Auvergnats qui sont pénalisés à plusieurs reprises. Ramos en profite pour faire grossir le tableau d’affichage (52e puis 56e) Morgan Parra, entré peu après la pause entre dans le mano à mano avec le buteur toulousain (64e). Les Clermontois, solides en conquête, sont tout proches de faire la différence mais quelques erreurs réduisent à néant leurs efforts. Quelques passes mal ajustées, quelques ballons tombés ou des touches pas trouvées sont autant de bouffées d’oxygène dont se nourrissent les Toulousains qui eux scorent à la moindre opportunité au point de sortir les Auvergnats du bonus défensif à la 70e (33-27) avant de les en éloigner à la 74e (36-27). Morgan Parra et ses hommes auront une dernière opportunité en toute fin de rencontre sur une penal-touche qui ne trouvera malheureusement pas son sauteur. 

 

Cruel constat d’une débauche d’énergie et d’envie malheureusement stérile qui aurait probablement mérité bien mieux et à minima le point du bonus défensif de ce voyage à Toulouse. Les champions d’Europe qui ont mis de longues minutes à retrouver le rythme de la compétition ont fait le dos rond en attendant les opportunités que leur ont offertes les Auvergnats sur quelques erreurs ou manques de lucidité. Il reste désormais la réception des Rochelais pour aller valider la qualification pour les phases finales car le classement s’étant resserré, les « jaune et bleu » ne pourront compter que sur eux-mêmes. 

 

bezy-light.jpg

 

Pour l’ASM Clermont Auvergne 

1.Slimani, 2.Fourcade, 3.Falatea, 4.Yato, 5.Jedrasiak, 6. Iturria (cap), 7.Fischer, 8.Lee, 9.Bézy, 10. Nanai-Williams, 11.Betham, 12.Naqalevu, 13.Vili, 14.Penaud, 15.Matsushima

Remplaçants : 16.Boudou 17.Bibi-Biziwu, 18.Amatosero, 19.Cancoriet, 20.Parra, 21.Tiberghien, 22. T.Lanen, 23.Ojovan

 

Pour le Stade Toulousain 

1.Baille, 2.Mauvaka, 3.Faumuina, 4.Flament, 5.Meafou, 6.Cros, 7.Elstadt, 8.Tolofua, 9.Dupont, 10.Ntamack, 11.Lebel, 12.Ahki, 13.Chocobares, 14.Kolbe, 15.Ramos

Remplaçants : 16.Marchand,  17.Neti, 18.Kaino, 19.Miquel, 20.Bales, 21.Mallia, 22.Tauzin, 23.Ainu’u