Préparation

Trajectoires communes avant le choc face à Lyon

image description

Clermont et Lyon s’affronteront, vendredi soir, dans un choc entre deux prétendants aux places qualificatives et avec ce même goût amer dans la bouche au moment d’entrer sur la pelouse du Michelin. Un goût qui rappellera la défaite à domicile de la semaine passée que l’une et l’autre des formations devront digérer et auront à cœur de gommer... Le prix à payer pour prendre le bon wagon et avoir l’ambition d’y rester.

Le parcours des deux formations avant ce match de rattrapage est un « copier-coller » presque parfait que seuls deux points de bonus offensifs glanés par les Auvergnats lors des victoires à Brive et Castres ne distinguent. En effet, les équipes ont exactement le même bilan à domicile (5 victoires et 3 défaites) comme à l’extérieur (3 victoires, 1 nul et 3 défaites) poussant même le mimétisme en s’inclinant, quasiment de la même manière, la semaine dernière sur leurs pelouses. Autant dire que la rencontre de vendredi soir parait des plus indécises entre deux équipes revanchardes dont l’objectif sera de retrouver maîtrise et confiance. « Il est évident que nous avons manqué de maîtrise », souligne Morgan Parra. « Nous devons impérativement nous reprendre face à un concurrent direct qui viendra ici avec des ambitions. Nous en voulons essentiellement à nous-mêmes » poursuit le demi de mêlée auvergnat.  « Le haut niveau c’est de la maîtrise et de la gestion de détails. Nous n’avons pas été capables d’y parvenir et aujourd’hui, nous n’avons plus le droit à l’erreur. » Tim Nanai-Williams dont l’apport a été précieux lors des dernières journées précise les manques constatés et soulignés en ce début de semaine. « Nous avons eu trop de problèmes de discipline dans les zones de ruck. Nous prenons trop de pénalités pour vraiment peser dans les matches. Il faut vraiment que nous parvenions à corriger cela pour avancer. » Evidemment le coach clermontois a aussi ciblé cet axe de travail avant de recevoir les Lyonnais qui disposent de la meilleure défense du championnat à l’extérieur et cela même s’il préfère ne pas revenir sur les deux dernières actions où il estime son équipe dans son droit (autant sur l’action du ruck « formé » selon lui où sur la mêlée « dominatrice » et non récompensée…). «  Cela n’enlève pas que nous avons été trop indisciplinés sur cette rencontre en concédant 15 pénalités. Nous avons laissé trop d’opportunités aux Bordelais, et ces 15 pénalités ont offert aux Girondins des bouffées d’oxygène dont ils se sont servis pour respirer.  Ce n’est pas une première, la semaine dernière, aussi, nous n’avons commis trop de fautes (15) … mais avec moins de conséquences. Je veux que nous conservions cet engagement mais il faut y ajouter la lucidité. Il faut se concentrer sur le premier rendez-vous, le premier contact, mais le faire proprement et avec justesse. »

Après 6 mois de compétition, Morgan Parra en appelle à la responsabilisation. « Il faut désormais que nous grandissions, tout le monde doit s’y mettre et que nous avancions une fois pour toute. Nous ne pouvons pas constamment, d’une semaine sur l’autre, corriger un point pendant qu’un autre se met à moins bien fonctionner et ainsi de suite. Les choses doivent se régler et nous ne devons plus avoir besoin d’y revenir. » Pas de quoi entamer la confiance et la détermination du demi-de-mêlée clermontois qui sais que les remises en questions sont toujours bénéfiques. « Oui, cela fait du bien de se parler et de dire ce qui ne fonctionne pas, mais cela ne remplace jamais les actes et le seul endroit où nous nous devons répondre c’est sur le terrain ». C’est justement où ils auront l’occasion de s’exprimer et où ils seront attendus par des Lyonnais, eux aussi revanchards. Une rencontre qui à défaut d’être capitale revêt déjà une certaine importance comme le laisse entendre le coach Franck Azéma. « Après ce week-end, toutes les équipes seront plus ou moins à jour avec le calendrier… nous verrons alors quelle est notre véritable place ! » Début de réponse, vendredi soir…