Un bonus offensif sur les fondamentaux

image description

Ultra-dominateurs au niveau du paquet d’avants, les Clermontois s’offrent le Biarritz Olympique et empochent le bonus offensif notamment grâce à un triplé de leur talonneur Yohan Beheregaray et une conquête souveraine. Replacés dans les six avant d’attaquer la Coupe d’Europe les « jaune et bleu » réalisent la bonne opération de la journée.

 

211204-bo-2.jpg
 
 

Clermont (stade Marcel-Michelin) venteux et humide, pelouse excellente, 14 374 spectateurs. Clermont bat Biarritz 39 à 11 (mi-temps : 22-6) Arbitrage de M.Tranini

Clermont : 6 essais de Ravai (6e), Beheregaray (13e, 40e et 47e), Penaud (51e) et Hanrahan (78e), une pénalité (32e) et 3 transformations de Lopez.

Biarritz : un essai de Jonas (58e) et 2 pénalités (17e et 31e) de Perraux.

 

211204-bo-3.jpg
 

 

Mêlées ou touches même combat…

Les hommes de Jono Gibbes ont pris le match par le bon bout après leur défaite face à Perpignan. Recentrés sur leur conquête, ils ont fait passer un bien difficile après-midi à une équipe basque broyée en mêlée et emportée sur ballons portés. Dès les premières minutes, la mêlée du BO montre des signes de faiblesse et perd un ballon sur sa propre introduction. La faille est exploitée puisque Clermont impose le bras de fer dans ce domaine et après seulement quelques minutes de jeu Peni Ravai profite de la domination du huit de devant pour faire parler sa puissance, inscrivant le premier essai de la rencontre après quelques charges bien rythmées par Kévin Viallard. Après la mêlée, c’est en touche que Clermont va accentuer son avance et bonifier sa belle entame de match. Sur le premier ballon porté de la rencontre, le talonneur clermontois profite de la puissance de ses coéquipiers pour aplatir derrière la ligne (11-0 après 13 minutes). Les Biarrots ont beau s’accrocher à l’image de leur seconde ligne Dyer qui posera de gros problème dans les rucks tout au long de la rencontre, Clermont maîtrise sa rencontre en sortant proprement de son camp grâce à la longueur de pied de Lopez, Viallard et Matsushima et même si le jeu de mouvement peine à se mettre en place à cause de quelques maladresses. En fin de première période, Yohan Beheregaray double la mise sur un deuxième ballon porté parfaitement dirigé. Clermont vire en tête avec déjà le bonus offensif en poche…

 

211204-bo-5.jpg
 
 

Les avants gagnent le bonus offensifs, les trois-quarts le sécurisent !

Dès la 47ème minute après quelques percées de Moala, Penaud et Raka, les Auvergnats mettent les Biarrots sous pression. Pénalisés, ils subissent une nouvelle penal-touche qui verra, comme les trois précédentes, le talonneur clermontois filer derrière la ligne d’en-but. Un triplé pour Yohan Beheregaray et un bonus offensif sécurisé pour les hommes de Jono Gibbes qui ne relâchent pas la bride et inscrivent dans la foulée un essai tout en finesse par Damian Penaud qui profite d’un jeu au pied millimétré de Camille Lopez. Largement en tête au tableau d’affichage, Jono Gibbes en profite pour manager son équipe. Vahaamahina, Lee, Moala et toute la première ligne sortent rapidement. Dans les rucks, les Basques prennent progressivement l’avantage et sont récompensés par un essai en contre-attaque où les trois-quarts Speight et Jonas parviennent à trouver le meilleur sur l’arrière garde auvergnate. Qu’importe le bonus offensif n’est pas menacé, il sera même renforcé en fin de match par une percée de JJ Hanrahan qui profite du dynamisme de son équipe pour franchir le dernier rideau basque, inscrivant le sixième et dernier essai clermontois de l’après-midi.

 

Face au promu Biarrot, l’ASM Clermont Auvergne a pris les choses dans l’ordre, imposant sa puissance et son organisation en conquête pour mettre au supplice des Basques trop fragiles pour résister. Avant de retrouver la Coupe d’Europe, Clermont se rassure sur ses fondamentaux mais devra faire preuve de constance face aux Nord-Irlandais de l’Ulster qui devraient la semaine prochaine offrir une opposition bien plus féroce aux Auvergnats. En attendant, l’ASM pointe à nouveau dans les 6 premiers du classement avant de se déplacer à Brive au lendemain de Noël.

 

211204-bo-4.jpg
 

 

L’équipe de Clermont : 1.Ravai, 2.Beheregaray, 3.Ojovan, 4.T.Lanen, 5.Vahaamahina, 6.Iturria (cap), 7.Van Tonder, 8.Lee, 9.Viallard, 10.Lopez, 11.Tiberghien, 12.Penaud, 13.Moala, 14.Raka, 15.Matsushima

Remplaçants : 16.Boudou, 17.Falgoux, 18.Yato, 19.Dessaigne, 20.Jauneau, 21.Hanrahan, 22.Rozière, 23.Slimani.

 

L’équipe du Biarritz Olympique : 1.Cronin, 2.Soury, 3.Azariashvili, 4.Dyer, 5.Tyrell, 6.Dixon, 7.Hirigoyen, 8.Jalagonia, 9.Cubelli, 10.Perraux (cap), 11.Speight, 12.Saili, 13.Kuridrani, 14.Domvo, 15.Jonas.

Remplaçants : 16.Renaud, 17.Erdocio, 18.O’Callaghan, 19.Armitage, 20.Couilloud, 21.Bosch, 22.Stark, 23.Samaran