Un manque de maîtrise coupable pour une fin de match irrespirable

image description

Les Clermontois avaient tout pour gagner cette rencontre : une conquête retrouvée, 4 points d’avance à 30 secondes de la fin du match et une possession dans les 40 mètres bordelais… Malheureusement, les Girondins ont eu le mérite d’y croire jusqu’au bout et se sont offerts une fin de match hitchcockienne pour une victoire pleine de panache à la 90ème minute… Frustrant !

 

intermarche-banniere.jpg
 

 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps doux et humide, pelouse parfaite, huis-clos. Bordeaux bat Clermont 36 à 37 (mi-temps : 20-10) Arbitrage de M.Dufort

Clermont : 3 essais de Lee (36e et 67e) et Barraque (40e), 5 pénalités (18e, 33e, 44e, 62e et 71e)  et 3 transformations de Lopez (x).

Bordeaux : 4 essais de Maynadier (6e), Buros (9e), Dubié (59e) et Hulleu (80e +8), 5 pénalités (42e, 50e, 58e, 64e et 76e) et une transformation de Botica.

Cartons Jaunes : Roumat (69e, antijeu), Barraque (80e, antijeu), Raka (80e, plaquage haut)

 

210130-lee.jpg
 

15 minutes sans voir le ballon avant un 20 à 0

Après un match nul qu’ils avaient probablement encore en travers de la gorge, les hommes de Christophe Urios ont débuté cette rencontre le couteau entre les dents récitant leur rugby sur une première action mémorable de près de 4 minutes. Les Auvergnats bousculés, tiennent comme ils peuvent (à l’image de Camille Lopez  qui dut s’employer à 5 reprises défensivement en 3 minutes)  mais concèdent une pénal-touche que le talonneur Maynadier va bonifier par le premier essai de la rencontre. Clermont n’a pas encore touché le ballon et accuse déjà 5 points de retard… et bientôt 10 après une belle inspiration de Ben Botica qui file entre les doigts des défenseurs clermontois avant de croiser avec son arrière Buros qui franchit la ligne de l’ASM à la 9ème minute (0-10). Après avoir été spectateurs durant un quart d’heure, c’est l’heure du réveil pour les hommes de Franck Azéma qui réagissent par le pied de leur ouvreur (18ème et 33ème) alors que la conquête et la possession s’équilibrent. Les avants « jaune et bleu » marquent même leur territoire en convertissant, à leur tour, une pénaltouche par l’intermédiaire de Fritz Lee, bien à l’abri derrière Cristian Ojovan et Adrien Pélissié, tous les deux très actifs durant toute la rencontre. Du bord de touche, Camille Lopez donne l’avantage aux siens (13-10) et alors que l’on se dirige vers la fin de la première période avec un tableau d’affichage déjà bien heureux, Peceli Yato surgit de nulle part pour une interception et une course de 60 mètres avant de retrouver le relais de Jean-Pascal Barraque qui finit derrière la ligne bordelaise. Clermont tourne presque miraculeusement avec 10 points d’avance à la pause.

 

210130-ojovan.jpg
 

Trop d’imprécisions et de manques de maitrise…

Le début de la seconde période est animé par un mano à mano entre buteurs où Lucu répond à Lopez pendant que la bataille fait rage dans les phases de ruck. Clermont semble bien dans son match, profitant du travail de ses avants pour jouer dans le camp de l’UBB, mais tout va basculer à l’heure de jeu sur un renvoi auvergnat que les Bordelais vont remonter sur 100 mètres profitant de la naïveté de la défense des « jaune et bleu » et de la justesse des attaquants de l’UBB parfaitement orchestrés par le trident Hulleu – Lam – Dubié. Le dernier finit dans l’en-but après un retour intérieur bien senti. Lucu redonne l’avantage à l’UBB. Le chassé-croisé déjà entamé il y a 15 jours sur la pelouse de Chaban est relancé d’autant que Lopez réagit aussitôt pour remettre les deux équipes dos à dos (26-26 à la 62ème). Le demi-de-mêlée de Bordeaux a tout juste le temps de redonner 3 points d’avance aux siens que les avants clermontois, toujours par l’intermédiaire de Fritz Lee inversent le tableau d’affichage après un deuxième ballon porté converti par le troisième ligne centre et transformé par Camille Lopez. La fin de match semble être à la portée des Auvergnats qui malgré quelques maladresses et gestes de précipitation accentuent leur avance par une nouvelle pénalité à 9 minutes du terme (36-29). Celle-ci est presque aussitôt annulée après un bon travail du pack girondin qui permet à Lucu d’entretenir l’espoir. Il reste 2 minutes à jouer et Clermont va accumuler les petites erreurs qui vont conduire à une fin de match frustrante. Les Auvergnats sont d’abord indisciplinés, les soutiens imprécis, les gestes maladroits… à 30 secondes de la fin des 80 minutes, la maitrise a changé de camp comme le ballon dont les Girondin héritent. Après 8 minutes passées près de la ligne d’essai, l’UBB (en supériorité numérique) trouve la faille le long de la ligne de touche où le jeune Hulleu en jouant les équilibristes pointe l’essai de la gagne.     

 

En concédant une 3ème défaite à domicile en championnat, les « jaune et bleu » subissent un nouveau coup d’arrêt après un début d’année où ils avaient su conserver leur invincibilité. Malgré une conquête qui a confirmé son regain de forme, les Auvergnats n’auront pas été capables d’avoir de la constance sur 80 minutes ni d’avoir la maîtrise suffisante pour tenir un score qui lui paraissait acquis à quelques secondes de la fin du match. La réception du LOU rugby, vendredi soir prochain en match de rattrapage, sera une belle occasion de se relancer dans la course à la qualification.

 

 

210130-defense.jpg
 

L’équipe de Clermont : 1.Falgoux, 2.Pélissié, 3.Slimani, 4.Jedrasiak, 5.Vahaamahina, 6.Yato, 7.Cancoriet, 8.Lee, 9.Bézy, 10.Lopez (cap), 11.Raka, 12.Moala, 13.Barraque, 14.Pourailly, 15.Matsushima

Remplaçants : 16.Venter, 17.Ravai, 18.Timani, 19.Fischer, 20.Parra, 21.Nanai-Williams, 22.Vili, 23.Ojovan.

 

L’équipe de l’Union Bordeaux Bègles : 1.Tameifuna, 2.Maynadier, 3.Cobilas, 4.Cazeaux, 5.Marais (cap), 6.Roumat, 7.Petti, 8.Higginbotam, 9.Lucu, 10.Botica, 11.Lam, 12.Uberti, 13.Mignot, 14.Delguy, 15.Buros.

Remplaçants : 16.Lamothe, 17.Poirot, 18.Douglas, 19.Tauleigne, 20.Gimbert, 21.Hulleu, 22.Dubie, 23.Kaulashvili