Résumé de match

Une défaite et des imprécisions qui laissent des regrets pour Clermont face au Racing

image description

2020 ne commence comme l'aurait souhaité l'ASM Clermont Auvergne. Face à un Racing 92 plus réaliste offensivement, les Auvergnats s'inclinent et sont dépassés au classement par leurs adversaires du soir. 

 

Paris La Défense Arena, Nanterre, pelouse synthétique. Le Racing 92 bat l'ASM Clermont Auvergne 27-19 (17-6 à la mi-temps)

 

Racing 92: Trois essais de Tameifuna (7e), Thomas (28e) et Iribaren (49e)

Trois transformations d'Iribaren (7e, 28e et 49e)

Deux transformations d'Iribaren (13e, 60e)

 

Clermont : Un essai de Penaud (56e)

Une transformation de Laidlaw (56e)

Quatre pénalités de Laidlaw (25e, 39, 43e, 46e)

 

L'ASM Clermont Auvergne sanctionnée en contre

C'était le déplacement de tous les dangers ce samedi pour l'ASM Clermont Auvergne. Après trois défaites subies lors des trois derniers matches à l'extérieur, les Auvergnats avaient la lourde tâche d'essayer d'inverser la tendance chez un concurrent direct. Les hommes de Franck Azéma entament bien la rencontre, en mettant la main sur le ballon mais peinent à convertir la possession du ballon en occasion. Pire, sur une chandelle de Lopez, Zebo, l'arrière francilien, réceptionne et remonte le ballon. Ses coéquipiers obtiennent une touche près de l'en-but dans la foulée. Sanction immédiate sur un ballon porté avec l'essai de Tameifuna (7e). Sur la première incursion auvergnate dans les 22 mètres franciliens, le lancer en touche d'Ulugia est trop long et aboutit à un contre et une pénalité, passée par Iribaren (10-0). Il faut attendre la 25e minute et un hors-jeu de Camille Chat pour voir enfin les « Jaune et Bleu » débloquer leur compteur avec une pénalité de Laidlaw.  A la demi-heure de jeu, les trois-quarts franciliens font parler leur vitesse. Vakatawa sert Thomas qui marque le deuxième essai. Les locaux passent tout près de tuer le match à deux reprises, avec deux essais justement refusés par l'arbitre, Laurent Cardona. Maintenue en vie par le pied de Laidlaw, l'ASM rentre au vestiaire avec un retard conséquent (17-6). Les hommes de Franck Azéma ont eu le ballon pendant 69% de la première période mais sont punis par des Racingmen plus efficaces. 

P1_08643.JPG
 

Le Racing 92 tremble mais ne cède pas

Après la pause, une éclaircie se dessine dans l'horizon auvergnat. Les Racingmen offrent rapidement une pénalité (43e) sur un hors-jeu de Vakatawa, qui avait largement anticipé le coup de pied à suivre d'Iribaren. Quelques secondes plus tard, Toeava sonne la charge et lance Penaud côté droit pour la meilleure occasion du match en faveur des Clermontois. Malheureusement l'ailier donne une passe dans le dos de Tuicuvu et l'ASM devra se contenter d'une nouvelle pénalité et de trois points. La porte est ouverte à l'espoir mais Teddy Iribaren va vite la refermer. Le numéro 9 ciel-et-blanc récupère le ballon derrière sa mêlée et file sur le côté fermé : un petit coup de pied lobé et un course de 30 mètres plus tard, il va marquer le troisième essai des locaux (49e). Dans la dernière demi-heure, l'indiscipline continue de jouer des tours aux Racingmen. Vakatawa écope d'un carton jaune (52e). Clermont profite du surnombre pour marquer par l'intermédiaire de Penaud, qui gagne son duel face à Dupichot sur l'aile droite. Si Laidlaw réalise un sans-faute au pied, c'est aussi le cas du Racingman Iribaren qui sort l'ASM de la zone du bonus défensif avec une ultime pénalité (60e). A cinq minutes de la sirène, le Racing se retrouve à nouveau à 14 après le carton jaune reçu par Chouzenoux. Au lieu de tenter une pénalité lointaine pour décrocher le bonus défensif, l'ASM choisit d'aller en touche. Le pari sera perdu, la faute à quelques nouvelles maladresses et à une défense du Racing 92 acharnée...

 

L'ASM CLERMONT AUVERGNE RECULE A LA 6E PLACE, AVANT LE RESULTAT DU STADE ROCHELAIS SUR LA PELOUSE DE LA SECTION PALOISE. UNE QUINZAINE EUROPENNE ATTEND DESORMAIS LES AUVERGNATS AVEC LA RECEPTION DE L'ULSTER, PUIS UN DEPLACEMENT CHEZ LES HARLEQUINS. 

 

L'équipe du Racing : 1. Ben Arous, 2.Chat, 3. Tameifuna, 4. Palu, 5. Bird, 6. Chouzenoux, 7. Le Roux, 8. Tanga-Mangene. 9. Iribaren, 10. Russell, 11. Dupichot, 12. Klemenczak, 13. Vakatawa, 14.Thomas, 15. Zebo. 

Remplaçants : 16. Baubigny, 17. Kolingar, 18. Ryan, 19. Joseph, 20. Machenaud, 21.Trinh-Duc, 22. Laborde, 23. Colombe-Reazel.

 

L'équipe de Clermont : 1. Uhlila, 2. Ulugia, 3. Zirakashvili, 4. Merrick, 5. Vahaamahina, 6.Iturria, 7. Fischer, 8. Lee, 9. Laidlaw, 10. Lopez, 11. Raka, 12. Moala, 13. Toeva, 14. Penaud, 15. Tuicuvu. 

Remplaçants : 16. Beheregaray, 17. Falgoux, 18. Jedrasiak, 19. Levave, 20. Cassang, 21.McIntyre, 22. Vili, 23. Slimani 

P1_07925.JPG