Une montée en puissance progressive !

image description

Le début « officiel » de la saison 2020-21 coïncide avec la quatrième semaine de préparation du groupe clermontois qui continue sa montée en puissance physique progressive. Toujours en petits groupes et toujours soumis à un protocole sanitaire très strict, les hommes de Franck Azéma profiteront, la semaine prochaine, d’un léger répit avant d’aborder une nouvelle phase plus collective et orientée sur la cohésion d’équipe.  

 

La fin de la dernière saison et le début de la nouvelle se sont faits dans la continuité pour les Clermontois qui poursuivent leur programme de reprise. Le seul signe marquant est finalement l’arrivée des deux ex-Bordelais, Adrien Pélissié et Peni Ravai qui ont rejoint leurs nouveaux coéquipiers depuis hier et sont déjà intégrés aux différents groupes de travail (Kotaro Matsushima devrait lui intégrer les entrainements après la semaine off). « C’est vrai que la situation est un peu bizarre » concède le talonneur « mais il faut faire le deuil de la saison dernière et vite basculer sur autre chose. L’ambiance à l’air très bonne, j’arrive dans un grand club européen, il me reste désormais à prouver, sur le terrain, que je mérite de jouer dans cette équipe. » Une fin de semaine pour prendre ses marques et entrer, peu à peu, dans un collectif qui devrait se renforcer après la semaine de repos accordée et dont les Auvergnats profiteront dès demain soir. 

La fin aussi d’une période où le ballon se faisait un peu trop rare au goût de Morgan Parra impatient de retrouver un Rugby plus complet. « Dans l’ensemble, on ne peut pas se plaindre, c’est la première fois que nous avons une période aussi longue pour bien nous préparer. Cela nous permet de gommer les petits bobos et aussi de monter en puissance progressivement, pour l’instant sans contact. J’attends quand même avec impatience le retour à la normale, faire de l’athlé et de la muscu … ça ne remplace pas le rugby et le plaisir de jouer ».

 

200702-pelissie.jpg
 

Franck Azéma, qui constate les progrès physiques de ses joueurs au fil des semaines mesure les bienfaits de cette préparation hors-normes. « Les garçons sont vraiment dans une bonne dynamique depuis la reprise, ils réagissent bien et vont bientôt pouvoir se retrouver dans des groupes plus grands qui vont nous permettre d’aborder une approche plus globale ». Cette période de réathlétisation (habituellement effectuée seul entre deux saisons), ces fameux « devoirs de vacances » donnés par Sébastien Bourdin le préparateur physique en chef des « jaune et bleu », touchent bientôt à leur fin. Cette année où rien n’est vraiment « normal », les joueurs auront sué ensemble « et se seront aussi challengés entre-eux » précise le coach auvergnat. Ils sont donc prêts physiquement à aborder une nouvelle phase de préparation où d’autres facteurs ne tarderont pas à faire leur apparition. « Après la petite coupure que nous allons prendre, nous débuteront réellement une nouvelle aventure », précise Franck Azéma. « Tous les signaux sont au vert et même si nous devons encore rester prudents, la prochaine phase sera décisive. C’est là que le collectif va s’installer, que la cohésion d’équipe doit se mettre en place et que nous aurons besoin de tisser des liens entre nous. » 

Pour se faire, Franck Azéma et ses hommes devraient utiliser les « vieilles méthodes » en effectuant un stage de quelques jours au milieu du mois de juillet. Une parenthèse « hors-rugby » pour travailler la cohésion, « retrouver aussi le sourire et la joie de vivre tous ensemble » avant de basculer sur une phase ou le rugby reprendra progressivement sa place dans la vie des « jaune et bleu ».