Une semaine forcément particulière…

image description

Ils le disent eux-mêmes, « nul n’est irremplaçable » … certes, mais il faut bien l’avouer certains le sont plus difficilement que d’autres et pas seulement sur le côté sportif. Morgan Parra, Camille Lopez, ainsi que les autres joueurs sur le départ vivent une semaine particulière pourtant personne n’oublie, et surtout pas ces deux compétiteurs hors-pairs, qu’il reste une victoire à aller chercher avant de laisser place aux émotions. 

 

Les deux complices qui quitteront le club à la fin de la saison enchainent les cérémonies et les rendez-vous avec ceux avec qui ils ont construit leurs aventures en Jaune et Bleu. Des partenaires aux supporters en passant par les Institutionnels et les amis, cette semaine à des airs de tournée d’adieu d’un groupe de Rock ultrapopulaire. Un moment que les deux joueurs ont eu le temps de voir venir et d’anticiper mais auquel on ne se prépare jamais vraiment. « Je n’ai jamais vraiment vécu ce genre de moments », révèle Morgan Parra. « J’ai vu beaucoup de joueurs partir de ce club en me disant : un jour ce sera moi » Le moment arrive à grands pas mais pas question de le vivre de façon négative, l’un et l’autre veulent en profiter. « C’est le seul sentiment qui compte », poursuit le demi-de-mêlée qui termine sa treizième saison en Auvergne avant de rejoindre le Stade Français « nous voulons profiter jusqu’à la fin des bons moments que nous passons ici, de ces derniers jours. J’ai tellement de bons souvenirs en Auvergne… jouer pour ce club a toujours été une fierté pour moi. J’ai toujours eu le sentiment de mouiller le maillot de donner tout ce que je pouvais pour moi mais aussi pour nos supporters, ceux qui nous suivent partout et donnent tout ce qu’ils peuvent pour nos couleurs. » Derrière l’armoire aux souvenirs bien pleine que les deux garçons déménageront, une ultime motivation les pousse vers un dernier challenge comme l’explique Camille Lopez. « On prend le temps de profiter de ces derniers jours en Auvergne mais aucun de nous n’oublie qu’il reste une dernière mission : laisser le club en Coupe d’Europe.  Car c’est la place où l’ASM mérite d’être. Nous ne pouvons pas être satisfaits de notre saison et nous avons conscience que nous allons laisser le club dans une situation qui n’est pas celle dans laquelle nous l’avons trouvé ». Alors, pour le demi d’ouverture clermontois le temps pour les émotions attendra la fin des 80 minutes. « Le plus important est le dernier match que nous avons à jouer, le reste on verra après… » Morgan Parra appuie les propos de son coéquipier « il nous reste un match à jouer sur cette pelouse, un match à gagner pour se donner les moyens de rester dans ceux qui disputeront l’Europe la saison prochaine, c’est la principale chose qui doit nous préoccuper. » Pas des paroles en l’air pour ces deux compétiteurs qui ont, durant tant d’années, martelé et prouvé sur le pré que leur envie de gagner était leur principal moteur. 

 

Jono Gibbes reconnait d’ailleurs que ses joueurs ne sont pas encore tournés vers les célébrations « Nous sommes tous concentrés sur la réception de Montpellier avec l’envie de bien finir. Notre parcours à domicile est plutôt consistant si l’on met à part la contre-performance face à Castres en tout début de saison. Il faut que nous restions jusqu’à la fin cette équipe difficile à battre à la maison. » Il faudra bien cela pour contenir une équipe montpelliéraine qui pointe au sommet du Top 14 et qui se déplacera en Auvergne avec l’ambition de sécuriser sa place pour les demi-finales. « On va jouer face à ce qui se fait de mieux, analyse Morgan, ils veulent probablement gagner pour s’éviter un match. Il n’est pas question de laisser filer la rencontre, je vais tout faire pour finir sur une bonne note, tout donner et permettre au club de jouer l’Europe la saison prochaine. » La motivation est vite trouvée pour ces deux joueurs et le reste de l’équipe qui voudront en plus de défendre la place européenne rendre un hommage particulier à ces deux grands joueurs qui laisseront comme d’autre avant eux une empreinte particulière dans le club comme l’explique Jono Gibbes. « Même si nous avons connu une saison difficile avec des moments de frustration, tout le monde a envie de sortir la tête haute mais aussi d’accompagner les joueurs qui partent. Morgan en particulier refermera un chapitre du club, il est le dernier joueur de 2010 à être encore sur le terrain, cette équipe de référence qui a amené le premier titre majeur de l’histoire à l’ASM. Peu importe ce qui s’est passé après, l’équipe de 2010 a été la première à ramener le Brennus en Auvergne, c’est important d’être respectueux de cela et de livrer une grosse performance afin de lui permettre de refermer ce chapitre de la manière qu’il mérite. »

A l’image de ce qu’il a toujours été tout au long de son formidable passage en Auvergne, Morgan n’en dira pas plus sur les sentiments qui accompagnent sa dernière semaine en Jaune et Bleu, il laissera simplement transpirer l’état d’esprit de compétiteur et de gagnant qui font de lui ce qu’il est en déclarant simplement : « il reste un match et la chose la plus importante c’est de le gagner ! » la suite il la vivra après le coup de sifflet final…  

 

Réservez, maintenant, vos places pour le dernier match de la saison régulière