Une troisième réception pour confirmer la progression

image description

Après Agen et Paris, les Clermontois recevront une troisième fois consécutivement, samedi sur leur pelouse du Michelin. Alors que l’opposition va crescendo, les hommes de Franck Azéma auront à cœur de continuer leur progression face à une équipe béarnaise en pleine confiance et face laquelle il faudra gagner en constance pour éviter les mauvaises surprises.

Ils sont une bonne poignée de Clermontois à suivre des près les résultats de la Section Paloise, pour des raisons plus personnelles que professionnelles. Parmi eux, l’ailier Bastien Pourailly, natif d’Aramits, arrivé à la Section en cadets et colocataire pendant quelques temps de l’ouvreur Antoine Hastoy auteur d’un excellent début de saison. « C’est vrai que je connais cette équipe par cœur, reconnait l’ailier clermontois. J’ai joué avec eux durant de nombreuses saisons, alors j’avais coché ce match depuis longtemps sur mon calendrier. J’ai hâte de les retrouver. » Pas question pour autant de sortir le tapis rouge en laissant les Béarnais prendre possession de la pelouse du Michelin comme les Palois avaient pu le faire l’an dernier (victoire 28-37). « C’est un match forcément particulier pour moi, mais je dois faire abstraction du contexte, nous sommes dans une dynamique intéressante et nous savons que nous aurons samedi un gros test à valider. » Un test face à une équipe paloise, dont Franck Azéma reconnait « la force de caractère » après son succès à Montpellier et les retournements de situation face au Lou et à Bordeaux sur la pelouse du Hameau. « Depuis le début de saison, nous voyons que cette équipe de Pau, affiche beaucoup de solidarité et ne lâche rien. Ils sont allés chercher de nombreux points en fin de match et cela démontre un état d’esprit fort et aussi de la confiance en leur collectif. Ils ont aussi une conquête consistante et performante sur laquelle ils peuvent s’appuyer. »

 

201022-avant-pau-2.jpg
 

Un domaine qui avait été ciblé et sur lequel les Auvergnats ont répondu, dimanche dernier face aux Parisiens. « Nous nous sommes rassurés dans ce secteur, confirme le coach des « jaune et bleu ». Je le dis depuis plusieurs semaines, nous sommes encore dans la construction du jeu qui sera le nôtre cette saison. Chaque match est une opportunité pour mesurer notre progression. Tout n’a pas été parfait face à Paris, mais ce secteur de la conquête a été performant. Il faut maintenant conserver cela tout en étant capable de tenir un peu plus le ballon et en mettant davantage de pression sur nos adversaires. ». Yohan Beheregaray, lui aussi natif de la région béarnaise (plus précisément du village d’Arudy) sait qu’un sérieux bras de fer l’attend samedi face aux joueurs de la Section. « La saison dernière est un mauvais souvenir. Nous étions passés à côté de notre entame de match et nous n’avions jamais été capables d’inverser la tendance. Cette saison encore, les Palois ont une belle conquête, une grosse mêlée et de grosses qualités sur ballons portés,  il va falloir que nous soyons concentrés et appliqués durant 80 minutes. On sait que les rencontres peuvent basculer sur des détails, de l’attention, comme lors de notre début de match face à Paris où nous prenons un essai sur une mauvaise compréhension défensive. A ce niveau dès qu’il y a un manque, ça ne pardonne pas. » Ainsi le talonneur clermontois, ironise sur les trois temps forts de la rencontre à venir et l’intention que devra mettre son équipe « Bien débuter, tenir le rythme et finir fort ! »

La définition d’un match plein après lequel les hommes de Franck Azéma courent encore en ce début de saison et qui pourrait, s’ils venaient à l’atteindre, marquer un point de confiance intéressant avant d’aller par deux fois se tester, cette fois-ci à Brive et La Rochelle, sur deux déplacements périlleux.