Vers une meilleure conservation et une utilisation plus efficace

image description

Clermontois et Parisiens partageront au coup d’envoi de la cinquième journée de Top 14, l’envie de récupérer des points dans cette rencontre qui s’annonce aussi indécise qu’engagée. Les hommes de Franck Azéma qui restent sur deux défaites consécutives ne veulent pas laisser le doute s’installer au moment de débuter un bloc de quatre matches pour le moins périlleux. Bardés de bonnes intentions, les Auvergnats devront les concrétiser sur la pelouse synthétique de Jean-Bouin pour reprendre leur marche en avant.

Le coach clermontois ne cache pas sa « frustration » après les deux défaites consécutives de son équipe sans toutefois chercher la moindre excuse. « Nous ne pouvons-nous en prendre qu’à nous-mêmes sur ce début de saison. Personne ne nous fera de cadeaux tout au long de cette compétition, notre classement n’est que la conséquence de ce que nous produisons depuis le début de saison, de notre travail ». Le coach clermontois ne se voile pas la face et analyse… « Nous avons failli lors des deux dernières journées sur la conservation de balle et la qualité de notre utilisation offensive. Notre rugby a été trop pauvre pour espérer mieux ». Après une grosse dizaine de jours de travail, les Clermontois chercheront sur la pelouse parisienne plus de consistance, d’efficacité et de précision. Autant de facteurs qui ont été trop irréguliers ces dernières semaines et dont le coach auvergnat attend une nette amélioration lors de ce déplacement qu’il sait périlleux. « Les Parisiens vont nous attendre, ils ont comme nous besoin de points. A nous de voir quelles seront nos intentions et notre solidarité dans ce contexte-là ». Bousculés sur leurs dernières entames de match, les Clermontois devront se montrer plus solides dès le coup d’envoi pour espérer revenir de Paris avec des points comme l’explique Morgan Parra. « Les Parisiens auront également beaucoup de pression sur cette rencontre. Il faut s’attendre à un début de match difficile, rude, où ils chercheront à rapidement prendre en les choses en mains et nous imposer leur jeu. On va voir comment nous pouvons les contrarier et les empêcher de nous mettre sous pression. Nous avons beaucoup travaillé et discuté autour de nos entames, maintenant, il n’y a qu’une vérité, celle de terrain : nous l’aurons ce week-end. »

« Je n’attends pas un magicien, ni plus d’un joueur que d’un autre, j’attends plus de notre collectif. »

Mike Tadjer, qui sera un peu le local de l’étape, après avoir été formé à Massy, ne devrait pas manquer d’envie au coup d’envoi de cette cinquième journée de Top 14. « J’aurai toute ma famille dans les tribunes, face à une équipe du Stade Français où la rivalité avec Massy a toujours été forte, notamment dans les équipes de jeunes que j’ai fréquentées. Après deux défaites, nous avons besoin de ramener des points.» Pour cela Clermont devra se montrer un peu plus efficace dans tous les secteurs comme l’explique Franck Azéma. « Nous sommes encore en début de saison, il faut que nous ayons l’ambition de faire de mieux en mieux collectivement. Je n’attends pas un magicien, ni plus d’un joueur que d’un autre, j’attends plus de notre collectif. »

Car c’est bien collectivement que les Auvergnats doivent se recentrer en ce début de saison pour retrouver plus de liant, de solidarité et d’efficacité : Trois éléments indispensables à un voyage parisien ambitieux…