Une dernière répétition à balles réelles

image description

Après une prestation plus que contrastée sur la pelouse toulonnaise, Franck Azéma et ses hommes auront pour ambition de produire le rugby efficace et précis qui les a positionnés à la deuxième place du championnat. Face à des Montpelliérains qui se présenteront avec 4 succès de rang au Michelin et l’optique d’une qualification en cas de victoire bonifiée, le niveau de jeu devrait approcher celui des phases finales qui attendent les Auvergnats. La répétition s’annonce donc idéale !

Damien Chouly avait encore un peu de mal à se remettre de l’image laissée par le déplacement à Toulon aujourd’hui qualifiée « de bouillie de match » par le troisième ligne de l’ASM. De quoi faire réagir les troupes de Franck Azéma et trouver sans mal des motifs de motivation avant de recevoir une équipe héraultaise qui ne devrait pas en manquer. « Nous sortons d’un match où le contenu était d’une énorme pauvreté. C’est la dernière répétition avant la demi-finale, nous nous devons élever notre niveau et d’être studieux et appliqués ». Il sera aussi question « de défendre l’invincibilité du Michelin » (la dernière du Top 14) comme ne manque pas de le rappeler Michaël Simutoga « Ce sera important de terminer sur une bonne note et de faire le plein de confiance avant de nous tourner définitivement vers les phases finales du Top 14. » Le coach des « jaune et bleu », qui sait que son équipe a besoin de retrouver une très solide opposition avant sa demi-finale, s’accommode parfaitement de cette réception. « Nous avions besoin d’un gros match, nous allons l’avoir », affirme-t-il. Un sentiment que détaille Benjamin Kayser quelques minutes plus tard. « Le match face à Toulon nous a probablement fait du bien. Cela nous remet les pieds sur terre après cette campagne victorieuse de Challenge. Le Top 14 c’est autre chose, ce sera bien plus difficile. Il faut que nous soyons prêts et pas surpris par l’intensité qu’il y aura dans 2 semaines. Le match face à Montpellier nous aidera bien en ce sens. »

Invincibilité Vs Qualification !

Les Clermontois qui sont déjà certains de participer aux demi-finales n’auront pas la même pression que les Héraultais qui doivent impérativement s’imposer (avec le bonus offensif pour être certains de leur destin) samedi. Côté Clermontois l’idée de sortir un concurrent direct ne semble pas être la préoccupation première… « Franchement, nous ne sommes pas là pour jouer les arbitres du Top 14 répond Benjamin Kayser. Nous ne nous préoccupons que de nous-mêmes de notre jeu et de ce que nous sommes capables de produire. J’imagine que les Montpelliérains en font de même » En effet on imagine mal les Héraultais mettre devant leur objectif de qualification celui de faire tomber l’invincibilité au Michelin. « Nous sommes concentrés sur notre jeu, sur ce que nous sommes capables de maîtriser et de l’image et des valeurs que nous pouvons véhiculer sur cette rencontre. Le résultat de cette rencontre et donc la participation ou pas des Héraultais au barrage sera une conséquence de cela mais en aucun cas notre finalité. » « Il n’y a pas de vérité, poursuit le coach clermontois, l’an dernier le champion termine les phases régulières à la 6ème place. Chaque année, on se pose la question de savoir si c’est mieux de jouer un barrage pour le rythme ou de se l’éviter pour la fraîcheur … et chaque saison la réponse change ! » Ainsi Franck Azéma a décidé de ne pas se poser de question sachant pertinemment que de toute façon il n’y a pas de bonne solution entre couper pendant un mois et prendre le risque de blesser un joueur. « On se prépare avec nos convictions, en essayant d’être attentifs sur tous les détails et à l’écoute lors de notre préparation pour être libérés sur le terrain et jouer sans le frein à main. » Les Montpelliérains qui auront l’avenir de leur fin de saison entre les mains ne devraient pas laisser beaucoup de marge…